Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘bambou’

Le thé, le crapaud, la brume… (Wermer Lambersy)

Posted by arbrealettres sur 14 juillet 2020



 

Le thé, le crapaud, la brume…

Pénombres fraîches, de pièces retirées.
Le thé, le crapaud, la brume…
quand fume sur le bol l’eau battue doucement
d’un blaireau de bambou
racontent le savoir par l’épure.

(Wermer Lambersy)

Illustration

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Vie recluse (Wei Ying-wu)

Posted by arbrealettres sur 20 avril 2020




    
Vie recluse

Une humble cour entourée de bambous dépouillés
Les orchidées aux tiges cassées après le vent-pluie
Au profond des feuillages chantent les oiseaux
Sur les mousses vertes nulle trace humaine

Au pavillon Hirondelles durable est le jour
Les arbres sont lourds de fruits en été
Sur ma table s’accumulent des livres rares
Je m’y plonge à l’heure claire près d’une croisée

(Wei Ying-wu)

 

Recueil: L’Ecriture poétique chinoise
Traduction: François Cheng
Editions: du Seuil

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La Gloriette-aux-Bambous (Wang Wei)

Posted by arbrealettres sur 20 avril 2020




    

La Gloriette-aux-Bambous

Seul assis au milieu des bambous
Je joue du luth et siffle à mesure
Ignoré de tous au coeur du bois
La lune s’est approchée : clarté

(Wang Wei)

 

Recueil: L’Ecriture poétique chinoise
Traduction: François Cheng
Editions: du Seuil

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Arrivant la nuit devant le logis d’un pêcheur (Zhang Ji)

Posted by arbrealettres sur 20 avril 2020




    
Arrivant la nuit devant le logis d’un pêcheur

A l’entrée du fleuve, un logis de pêcheur
L’eau du lac effleure la porte de bois
Le voyageur frappe pour la nuit, nulle réponse :
Le maitre n’est pas encore de retour

Un sentier se perd au profond des bambous
Surgit la lune, éclairant peu de barques…
Soudain, sous son manteau de jonc mû par la brise
Là-bas, le pêcheur qui cherche la berge de sable

(Zhang Ji)

 

Recueil: L’Ecriture poétique chinoise
Traduction: François Cheng
Editions: du Seuil

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Nuit passée dans un kiosque de montagne (Jia Dao)

Posted by arbrealettres sur 20 avril 2020



Illustration: Shen Zhou
    
Nuit passée dans un kiosque de montagne

Son oreiller : une pierre ramassée dans le ruisseau
L’eau du puits rejoint l’étang sous les bambous
Voyageur de passage, sans sommeil, à minuit
Seul il entend l’arrivée de la pluie de montagne

(Jia Dao)

 

Recueil: L’Ecriture poétique chinoise
Traduction: François Cheng
Editions: du Seuil

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Vision (Alfred de Musset)

Posted by arbrealettres sur 3 avril 2020



Vision

[…]
Dieu tout-puissant ! j’ai vu les sylphides craintives
Qui meurent au soleil !
J’ai vu les beaux pieds nus des nymphes fugitives !
J’ai vu les seins ardents des dryades rétives,
Aux cuisses de vermeil !

Rien, non, rien ne valait ce baiser d’ambroisie,
Plus frais que le matin !
Plus pur que le regard d’un oeil d’Andalousie !
Plus doux que le parler d’une femme d’Asie,
Aux lèvres de satin !

Oh ! qui que vous soyez, sur ma tête abaissées,
Ombres aux corps flottants !
Laissez, oh ! laissez-moi vous tenir enlacées,
Boire dans vos baisers des amours insensées,
Goutte à goutte et longtemps !

Oh ! venez ! nous mettrons dans l’alcôve soyeuse
Une lampe d’argent.
Venez ! la nuit est triste et la lampe joyeuse !
Blonde ou noire, venez ; nonchalante ou rieuse,
Coeur naïf ou changeant !

Venez ! nous verserons des roses dans ma couche ;
Car les parfums sont doux !
Et la sultane, au soir, se parfume la bouche ;
Lorsqu’elle va quitter sa robe et sa babouche
Pour son lit de bambous !
[…]

(Alfred de Musset)


Illustration: Guillaume Seignac

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le bambou a ôté son écorce (Mayuzumi Madoka)

Posted by arbrealettres sur 18 décembre 2019




    
Le bambou a ôté son écorce
pour mieux attirer
les rayons de lune

***

(Mayuzumi Madoka)

 

Recueil: Haikus du temps présent
Traduction: Corinne Atlan
Editions: Philippe Picquier

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Rien n’est plus droit que les bambous (Ryûtatsu)

Posted by arbrealettres sur 15 décembre 2019



Rien n’est plus droit que les bambous
Mais que vienne et revienne la neige et ils ploient

(Ryûtatsu)

Posted in haïku, méditations, poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Même alité il vient me voir (Natsume Sôseki)

Posted by arbrealettres sur 9 novembre 2019



Même alité il vient me voir
Par le store de bambou
Papillon d’automne.

(Natsume Sôseki)

 

 

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Avant de dessiner un bambou (Su Shi)

Posted by arbrealettres sur 21 octobre 2019



    

Avant de dessiner
un bambou,
Laissez-le croître
d’abord en vous

(Su Shi)

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :