Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘bander’

Voyages de minuit (Roberto Juarroz)

Posted by arbrealettres sur 15 mars 2019




    
Voyages de minuit.
Retours des abîmes qui concernent
le refuge d’être vivants, dans l’ombre,
au bord de l’abîme total.

On a essayé de se bander les yeux
ou d’accéder aux cécités provisoires que la vie nous accorde,
mais le pouvoir de la vision perfore tous les murs
et nous fige dans la haute mer muette.

Voyages de minuit.

Après quoi on peut voyager n’importe où,
et prendre dans la main la pensée
comme une petite lampe votive
dans ce temple dénudé.

***

Viajes de la medianoche.
Regresos de los abismos relativos
al refugio de estar vivos, en la sombra,
al borde del abismo total.

Hemos tratado de vendarnos los ojos
o acceder a las cegueras provisorias que la vida nos permite,
pero et goder de la visíon perfora cualquier mura
y nos planta en los piélagos callados.

Viajes de la medianoche.

Después se puede viajar a cualquier parte
y tomar en la mano el pensamiento
como una pequeña lámpara votiva
en este templo desnudo.

(Roberto Juarroz)

 

Recueil: Quatorzième poésie verticale
Traduction: Sivia Baron Supervielle
Editions: José Corti

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Frasques (Daniel Deleuze)

Posted by arbrealettres sur 14 mars 2018




    
Frasques,
séductions,
Commedia dell’Arte,
virevoltes et voltiges,
pied-de-nez,
oui-da-moiseau,
aspersions
suintements,
rires,
craintes d’être
à son tour
atteint :
Si Eros bande l’arc d’Ulysse
nous serons tous d’Amour
transpercés.

(Daniel Deleuze)

Recueil: Courtoises frimousses avec fleurs précédé de Troubadour de service
Traduction:
Editions: Tarabuste

Posted in humour, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

DIS-MOI, DIS, SOURIANTE ENFANT (Emily Brontë)

Posted by arbrealettres sur 6 décembre 2017




Illustration: ArbreaPhotos
    
DIS-MOI, DIS, SOURIANTE ENFANT

Dis-moi, dis, souriante enfant,
Qu’est-ce, pour toi, que le passé?
« Un soir d’automne, doux et clément,
Où le vent soupire, endeuillé. »

Qu’est-ce, pour toi, que le présent?
« Un rameau vert chargé de fleurs
Où l’oiselet bande ses forces
Pour s’envoler dans les hauteurs. »

Et l’avenir, enfant bénie?
« La mer sous un soleil sans voiles,
La mer puissante, éblouissante
Qui, là-bas, rejoint l’infini. »

***

TELL ME, TELL ME, SMILING CHILD

Tell me, tell me, smiling child,
What the past is like to thee?
« An Autumn evening soft and mild
With a wind that sighs mournfully. »

Tell me, what is the present hour?
« A green and flowery spray
Where a young bird sits gathering its power
To mount and fly away. »

And what is the future, happy one?
« A sea beneath a cloudless sun;
A mighty, glorious, dazzling sea
Stretching into infinity. »

(Emily Brontë)

 

Recueil: Poèmes
Traduction: Pierre Leyris
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

DANS MON SILENCE (Carlo Betocchi)

Posted by arbrealettres sur 23 octobre 2017



Illustration: Odilon Redon
    
DANS MON SILENCE

Silence. C’est ma vie
qui dit silence.
Elle n’oublie pas mais se tait.
C’est le matin d’un autre temps,
le nôtre. Avec son silence
mon âme bande ses plaies
Et croit, infiniment croit
au changement. Et s’y coule.
Tout est accompli
et tout à accomplir.
Dans mon silence.

***

NEL MIO SILENZIO

Silenzio. È la mia vita
che dice silenzio.
Non dimentica, ma tace.
E la mattina d’un altro tempo,
il nostro. Col suo silenzio
la mia anima benda le sue ferite.
E crede, infinitamente crede
al mutamento. E vi scivola
dentro. Tutto è compiuto
e tutto è da compire.
Nel mio silenzio.

(Carlo Betocchi)

 

Recueil: PRISMA
Traduction: Philippe Renard
Editions: OBSIDIANE

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Bande-moi les yeux (Georges Bataille)

Posted by arbrealettres sur 24 septembre 2017



Albert-Joseph Pénot 01

bande-moi les yeux
j’aime la nuit
mon cœur est noir

pousse-moi dans la nuit
tout est faux
je souffre

le monde sent la mort
les oiseaux volent les yeux crevés
tu es sombre comme un ciel noir

(Georges Bataille)

Illustration: Albert-Joseph Pénot

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

BILLETS A LILY (Paul Verlaine)

Posted by arbrealettres sur 14 juillet 2017



Illustration: Andrei Protsouk 
    
BILLETS A LILY

Ma petite compatriote,
M’est avis que veniez ce soir
Frapper à ma porte et me voir.
Ô la scandaleuse ribote
De gros baisers et de petits
Conforme à mes gros appétits?
Mais les vôtres sont si mièvres?
Primo, je baiserai vos lèvres,
Toutes, c’est mon cher entremets,
Et les manières que j’y mets,
Comme en tant de choses vécues,
Sont friandes et convaincues!
Vous passerez vos doigts jolis
Dans ma flave barbe d’apôtre,
Et je caresserai la vôtre.
Et sur votre gorge de lys,
Où mes ardeurs mettront des roses,
Je poserai ma bouche en feu.
Mes bras se piqueront au jeu,
Pâmés autour de bonnes choses
De dessous la taille et plus bas.
Puis mes mains, non sans fols combats
Avec vos mains mal courroucées
Flatteront de tendres fessées
Ce beau derrière qu’étreindra
Tout l’effort qui lors bandera
Ma gravité vers votre centre.
A mon tour je frappe. Ô dis: Entre!

(Paul Verlaine)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Une aile (Charles Vildrac)

Posted by arbrealettres sur 19 février 2016



… bandait haut dans l’air du matin
Une aile gonflée de beaux destins,
Qui était toute pure, qui était toute neuve…

(Charles Vildrac)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :