Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘béance’

Tu vois tes pensées (Lionel Ray)

Posted by arbrealettres sur 9 janvier 2019



 Illustration
    
Tu vois tes pensées comme
la béance des tournesols
au-dessus des herbes.
Fraîcheur presque visible, le vent

est plein d’ombre. Tu es tout entier
dans cette vague sans profondeur.
Un ciel d’ennui se pose
sur la cime des chênes,

les siècles noueux y font
un bruissement monotone
Comme d’une mer éternelle.

Les heures s’usent
et tombent
d’un monde à l’autre.

(Lionel Ray)

 

Recueil: Syllabes de sable Poèmes
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Communiquons (Pierre Oster)

Posted by arbrealettres sur 27 octobre 2018




    
Communiquons, par la lumière, avec le fugace.
Organisons la fugacité.
Recherchons l’acquiescement qui nous lie
à la béance du Beau primitif.

(Pierre Oster)

 

Recueil: Paysage du Tout
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Instant du don (François Cheng)

Posted by arbrealettres sur 26 juillet 2017




    
Instant du don,
Quand, pour la première fois,
Ange, tu pénétras l’espace de l’attente,
À jamais porteuse de rêves,
À jamais porteuse d’élans,
Jet de lumière foudroyant
Le coeur du guetteur terrestre,
Y creusant une béance
Que seul comblerait un jour
L’inespéré.

(François Cheng)

 

Recueil: La vraie gloire est ici
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Dernier train avant le jour (Évelyne Morin)

Posted by arbrealettres sur 12 septembre 2016



Dernier train avant le jour

La nuit est béante comme une offrande noire
Les lampes sont allumées dans la salle sur les registres des noms disparus
J’égrène les lettres de l’alphabet pour retrouver celles qui ont donné leur nom à la béance du jour naissant
Je suis mot à mot les rues de passage dans la ville d’amour solitaire
Ils sont les hommes perdus sans nom dans les registres noirs
Ils errent dans ma mémoire Tu pars avec eux
Je ne t’appellerai plus de ton nom avalé par les noms que je ne connais pas
Ma vie commence où s’arrête ma quête
Je suis seule née de vous
Je vous porte en mémoire

(Évelyne Morin)

Découvert ici: https://ecriturbulente.com/

Illustration: Paul Delvaux

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

On ne sépare plus l’horizon de l’être (Dominique Sampiero)

Posted by arbrealettres sur 4 juillet 2016



on ne sépare plus l’horizon de l’être
affirmation ancrée dans le récit

du visible. Déçus nous parlons tout
de même de ce que nous endurons

de la lumière de son enchantement
sans langage de sa réticence d’exister

puisque délaissée par ce qui se retire
toute chose nous accorde de l’ombre

au centre l’immensité est recouverte
de branches de taillis de fougères

le paysage nous incline pour nous
soustraire à la béance de ce qu’il y eut

pourquoi s’adonner aux définitions
de l’enfance à la brutalité du tremblement

aux métaphores de l’éloignement ?

(Dominique Sampiero)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Navigateur solitaire (Jean-Claude Faucheux)

Posted by arbrealettres sur 25 décembre 2015



Si j’ai doublé le cap de l’espérance vague
Si j’entaille la mer de sentes hasardeuses
Si je griffe les vents de l’ongle de ma voile
Si j’agrippe les heures sans désir de revanche
et si j’use mes nuits à remmailler des rêves d’embellie
Si j’abolis l’espace et ne suis que béance
C’est pour gagner enfin le droit de vivre mon enfance.

(Jean-Claude Faucheux)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Béances (Bernard Montini)

Posted by arbrealettres sur 29 mai 2015



Tout désordre confondu
il admet par secousses
ses béances
où gitent des monstres inconnus

(Bernard Montini)


Illustration: Tamara Lunginovic

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

LE COMMERCE ADMIRABLE (Jean Mambrino)

Posted by arbrealettres sur 30 avril 2015



LE COMMERCE ADMIRABLE

Dans la distance
la profusion.

Les arbres s’échangent
et les regards.

Les lèvres façonnent
leur béance.

Les failles les hasards
sont communion.

Le sans-don se donne.
à notre absence.

(Jean Mambrino)

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :