Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘béat’

Plans de construction (Henrik Ibsen)

Posted by arbrealettres sur 11 décembre 2020




Illustration: ArbreaPhotos
    
Plans de construction

Je me rappelle aussi net que si c’était ce jour
le soir où je vis mon premier poème imprimé dans le journal.

J’étais dans ma mansarde, à lancer des bouffées de
fumée et je rêvais, béatement satisfait.

Je bâtirai un château en Espagne. Il resplendira sur le Nord.

Il y aura deux ailes, une petite et une grande.
La grande hébergera un poète immortel, la
petite hébergera une jeune fille.

Je trouvais ce plan superbement harmonieux ;
puis le désordre s’y mit.
Quand le maître est devenu raisonnable, le château a paru absurde:
la grande aile était trop petite, la petite en ruine est tombée.

(Henrik Ibsen)

 

Recueil: Poèmes
Traduction: Régis Boyer
Editions: Les Belles Lettres

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La chatte replète de soleil (Claude Pujade-Renaud)

Posted by arbrealettres sur 17 décembre 2018




Illustration: ArbreaPhotos
    
La chatte
replète de soleil
scandaleusement béate

Le scandale n’est-ce pas
d’être trop stupide
pour en faire autant ?

La bêtise
de ne pas savoir
être animale

(Claude Pujade-Renaud)

 

Recueil: Instants incertitudes
Traduction:
Editions: Le Cherche Midi

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | 3 Comments »

INCONSÉQUENT (Léo Trézenik)

Posted by arbrealettres sur 16 juillet 2017



INCONSÉQUENT

On veut bien m’accorder d’être un garçon tranquille ;
Et moi j’ajouterai même très paresseux.
Je hais toute fatigue, et ne suis pas de ceux
Qui se hâtent pour voir la troupe qui défile.

Je ne suis pas badaud et dans les carrefours
On ne m’a jamais vu m’esbaudir aux Hercules
Encadrés de bourgeois béats et ridicules
Qui se payent cela pour un sou tous les jours.

Je ne suis même pas curieux et dédaigne
De voir passer le roi d’Espagne ou de Sardaigne,
Gambetta le Superbe, ou le maréchal Rrran.

Et pourtant que de fois, d’une course obstinée.
On m’a surpris à suivre, et toute une journée,
Une femme qui montre un bout de son bas blanc !

(Léo Trézenik)

Illustration: Paul Journet

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

EURYTHMIE (Jean Royère)

Posted by arbrealettres sur 13 juillet 2017



phalène [800x600]

EURYTHMIE

J’écoute, à la clarté des choses endormies,
Dans l’Espace assoupi de traînantes phalènes,
La cendre remuer sur vos lèvres blêmies
Et sous le plomb figé la fraîcheur d’une haleine.

Vous, nul azur béat, mais une lampe amie,
Ariane aux secrets du vivant labyrinthe,
Venez guider l’amour dans les lacs de la crainte
Et d’un doigt somnambule égrener les momies,

Pour savoir si, les plis des ombres effacées
Joints au galbe des lis dont les urnes sont pleines,
Nous ne trouverons pas dans nos langueurs passées
De quoi ressusciter le cadavre d’Hélène !

(Jean Royère)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’ILLETTRÉ (Armand Robin)

Posted by arbrealettres sur 6 août 2016



L’ILLETTRÉ

Devant les bois, les blés, j’étais béat benêt :
Je lisais ce qui ne se lit pas :
Les nuages, les vents, les rochers, les ébats
De la lune dans les bois.

Et le ciel avec son grand étang courbé
Où le soleil tout le jour accroît son caillou,
Onde par onde, et le déferlement changeant
Des nuages disposaient de moi.

Les arbres tournaient lentement en moi
Leurs pages tantôt bruyantes, tantôt muettes,
Tantôt épaisses et jaunies, les saisons
Me donnaient des leçons.

(Armand Robin)

Illustration: Charles Sprague-Pearce

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :