Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘béatifique’

Méditation (Rabindranath Tagore)

Posted by arbrealettres sur 5 mai 2019



Illustration
    
Méditation

A chaque instant, toute ma pensée
Te célèbre,
Dans la solitude par-delà le monde,
Je Te fais fête,
Tu es là, m’ayant dépouillé de
ma vie, de ma mort.

Je ne trouve guère Tes rives
De même que je ne trouve rien de pareil
À cet amour que je porte en moi-même.
Tel le soleil parvenu au zénith,
Tout l’élan de mon coeur
Semblable à un oeil figé pour un instant
S’arrête en contemplation.

Regard insondable, immense, sans passions,
Ne connaît nulle limite :
Tu es pareil au ciel généreux,
Je ressemble à cet océan sans borne,
Où vient déferler parmi nous deux
La pleine lune béatifique.

De jour, de nuit, Tu es pacifique,
Tandis que je suis agité sans cesse,
Inassouvi, vagabond :
Plus je contemple, à chaque horizon,
Toi et moi, ne faisons qu’un.

***

Meditation

Ceaselessly with all my heart
I remember You,
In the solitude beyond the world
I accost You,
Having robbed me of my life and death
You are there.

I find you shoreless,
My love, too, is matchless
That I carry within myself.
My whole heart
Like the sun at the peak of rising
Keeps on gazing like an eye
Momentarily dead.

Unfathomable, endless, a vagabond vision
Admits no barrier.
As if you were this generous sky,
As if I were this shoreless ocean,
In the midst of it rejoices the moonbeam of joy.

You are ever serene night and day,
Restless I am relentless,
Agitated, irresistible :
As far as I perceive from ho rizon to horizon,
You and I are one.

(Rabindranath Tagore)

 

Recueil: Tantôt Dièse, Tantôt Bémol
Traduction: Prithwindra Mukherjee
Editions: Shahitya Prakash

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

VISION BÉATIFIQUE (Negro Spirituals)

Posted by arbrealettres sur 10 avril 2018



Illustration: Hans Memling
    
VISION BEATIFIQUE

Ya pas longtemps,
Ya pas longtemps,
Ya pas longtemps,
J’entendis les anges qui chantaient.

Dedans ma chambre,
Dedans ma chambre,
Dedans ma chambre,
J’entendis les anges qui chantaient.

M’ suis mis à g’noux,
M’ suis mis à g’noux,
M’ suis mis à g’noux,
En entendant les anges chanter.

Ici, pas d’ mort,
Ici, pas d’ mort,
Ici, pas d’ mort,
C’était ça qu’ les anges me chantaient.

Ici, pas d’ larmes,
Ici, pas d’ larmes,
Ici, pas d’ larmes,
C’était ça qu’ les anges me chantaient.

Ma chambre brillait,
Ma chambre brillait,
Ma chambre brillait,
pendant tout l’ temps qu’ les anges chantaient.

A droite, à gauche,
A droite, à gauche,
A droite, à gauche,
Yavait des tas d’anges qui chantaient.

En haut, en bas,
En haut, en bas,
En haut, en bas,
Yavait des tas d’anges qui chantaient.

(Negro Spirituals)

 

Recueil: Fleuve profond, sombre rivière
Traduction: Marguerite Yourcenar
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :