Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘(Bernard de Ventadour)’

Tant j’ai le coeur plein de joie … (Bernard de Ventadour)

Posted by arbrealettres sur 21 février 2019




Tant j’ai le coeur plein de joie
Que tout change pour moi dans la nature.
Fleur blanche, vermeille et jaune
Voilà pour moi la froidure,
Avec le vent et avec la pluie
Augmente ma chance.
Aussi mon chant monte et s’élève
Et mon prix devient plus grand.
Tant j’ai d’amour au coeur
De joie et de douceur
Que le gel me semble fleur
Et la neige verdure

***

Tant ai mo cor ple de joya …

Tant ai mo cor ple de joya,
Tot me desnatura.
Flor blancha, vermelh’ e groya
Me par la frejura,
C’ab lo ven et ab la ploya
Me creis l’aventura,
Per que mos chans mont’ e poya
E mos pretz melhura.
Tan ai al cor d’amor,
De joi e de doussor,
Per que-l gels me sembla flor
E la neus verdura.

(Bernard de Ventadour)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Quand je vois l’alouette (Bernard de Ventadour)

Posted by arbrealettres sur 10 juin 2018



 

Quand je vois l’alouette agiter
De joie ses ailes face aux rayons,
S’oublier et se laisser choir
Dans la douceur qui au coeur lui vient,
Hélas ! une si grande envie me pénètre
De ce bonheur que je vois,
Que je tiens à miracle
Si mon coeur ne se consume pas de désir.

Hélas! Je croyais tant savoir
Sur l’amour et j’en sais si peu!
Car je ne peux me retenir d’aimer
Celle que je ne peux atteindre.
Elle a tout mon coeur, elle m’a tout entier,
Elle-même et tout l’univers.
Elle ne m’a rien laissé,
Sauf le désir et un coeur fou.

(Bernard de Ventadour)

Illustration

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mon Cœur soupire (Bernard de Ventadour)

Posted by arbrealettres sur 10 juin 2018



Alexander Sulimov -    (36)

Mon Cœur soupire

De bonne foi, sans tromperie,
J’aime la plus belle et meilleure.
Mon coeur soupire, mes yeux pleurent,
De trop l’aimer pour mon malheur.
Mais qu’y puis-je si l’amour m’a pris,
Si la prison où il m’a mis
A pour seule clé la merci
Qu’en elle je ne trouve point ?

Cet amour me blesse le cœur
D’une saveur si gente et douce
Que si cent fois par jour je meurs
Cent fois la joie me ressuscite.
C’est un mal de si beau semblant
Que je le préfère à tout bien,
Et puisque le mal m’est si doux,
Quel bien pour moi après la peine !

(Bernard de Ventadour)

Illustration: Alexander Sulimov

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Quand la fraîche brise souffle (Bernard de Ventadour)

Posted by arbrealettres sur 16 octobre 2016


 


 

Auguste Macke   _c

Quand la fraîche brise souffle
De votre pays,
Il me semble que je hume
Un vent de paradis,
À cause de l’amour de la gente fille
Qui m’a soumis à elle,
En qui j’ai mis ma passion
Et mon coeur.

(Bernard de Ventadour)

Illustration: Auguste Macke

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :