Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘bible’

GNEISS (Jacques Lacarrière)

Posted by arbrealettres sur 23 août 2018



GNEISS

Plis. Feuillets. Pages clivées des bibles refroidies.
Pupilles des micas au clair-obscur des quartz.
J’aime ton nom de cendre et de granite gris,
ces méandres ourlés où hésita le feu.
Et tes rides étales au clair-obscur des quartz.

(Jacques Lacarrière)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La voix du Diable (William Blake)

Posted by arbrealettres sur 28 novembre 2017



Illustration: William Blake
    
La voix du Diable

Toutes les Bibles ou les livres sacrés ont été la cause des
Erreurs suivantes :
1. Que l’Homme a deux principes d’existence réels : A savoir,
un Corps et une Âme.
2. Que seule l’Énergie, appelée le Mal, est du Corps ; et que
seule la Raison, appelée le Bien, est de l’Âme.
3. Que Dieu tourmentera l’Homme dans l’Éternité pour avoir
suivi ses Énergies.
Mais les Propositions Contraires, qui suivent, sont Vraies.
1. L’Homme n’a pas de Corps distinct de son Âme ; car ce qui
est appelé Corps est une partie de l’Âme discernée par les
cinq Sens, en notre âge les principales entrées de l’Âme.
2. L’Énergie seule est la vie et elle est du Corps ; et la Raison
est la limite ou la circonférence extérieure de l’Énergie.
3. L’Énergie est la joie Éternelle.

***

The Voice Of The Devil

All Bibles or sacred codes, have been the causes of the following Errors.
That Man has two real existing principles Viz: a Body & a Soul.
That Energy, call’d Evil, is alone from the Body, & that Reason, call’d Good, is alone from the Soul.
That God will torment Man in Eternity for following his Energies.
But the following Contraries to these are True.
Man has no Body distinct from his Soul; for that call’d Body is a portion of Soul discern’d by the five Senses, the chief inlets of Soul in this age.
Energy is the only life and is from the Body and Reason is the bound or outward circumference of Energy.
Energy is Eternal Delight.

(William Blake)

 

Recueil: William Blake
Traduction: Georges Bataille
Editions: Fata Morgana

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

A ceux qui partent (Georges Schehadé)

Posted by arbrealettres sur 3 novembre 2017


2389424327_small_1

A ceux qui partent pour oublier leur maison…
J’annonce la plaine et les eaux rouillées
Et la grande Bible de pierres

(Georges Schehadé)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Portrait de l’autre (Robert Gélis)

Posted by arbrealettres sur 7 mai 2016



Portrait de l’autre

L’Autre :
Celui d’en face, ou d’à côté,
Qui parle une autre langue
Qui a une autre couleur,
Et même une autre odeur
Si on cherche bien …

L’Autre :
Celui qui ne porte pas l’uniforme
Des bien-élevés,
Ni les idées
Des bien-pensants,
Qui n’a pas peur d’avouer
Qu’il a peur …

L’Autre :
Celui à qui tu ne donnerais pas trois sous
Des-fois-qu’il-irait-les-boire,
Celui qui ne lit pas les mêmes bibles,
Qui n’apprend pas les mêmes refrains …

L’Autre :
N’est pas nécessairement menteur, hypocrite,
vaniteux, égoïste, ambitieux, jaloux, lâche,
cynique, grossier, sale, cruel…
Puisque, pour Lui, l’AUTRE …
C’est Toi

(Robert Gélis)

Illustration: Igor Morski

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Aux Feuillantines (Victor Hugo)

Posted by arbrealettres sur 22 décembre 2015




Aux Feuillantines

Mes deux frères et moi, nous étions tout enfants.
Notre mère disait: jouez, mais je défends
Qu’on marche dans les fleurs et qu’on monte aux échelles.

Abel était l’aîné, j’étais le plus petit.
Nous mangions notre pain de si bon appétit,
Que les femmes riaient quand nous passions près d’elles.

Nous montions pour jouer au grenier du couvent.
Et là, tout en jouant, nous regardions souvent
Sur le haut d’une armoire un livre inaccessible.

Nous grimpâmes un jour jusqu’à ce livre noir ;
Je ne sais pas comment nous fimes pour l’avoir,
Mais je me souviens bien que c’était une Bible.

Ce vieux livre sentait une odeur d’encensoir.
Nous allâmes ravis dans un coin nous asseoir.
Des estampes partout ! quel bonheur ! quel délire!

Nous l’ouvrîmes alors tout grand sur nos genoux,
Et dès le premier mot il nous parut si doux
Qu’oubliant de jouer, nous nous mîmes à lire.

Nous lûmes tous les trois ainsi, tout le matin,
Joseph, Ruth et Booz, le bon Samaritain,
Et, toujours plus charmés, le soir nous le relûmes.

Tels des enfants, s’ils ont pris un oiseau des cieux,
S’appellent en riant et s’étonnent, joyeux,
De sentir dans leur main la douceur de ses plumes.

(Victor Hugo)

Illustration: Gustave Doré

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 4 Comments »

L’estivant que je suis (Awano Seiho)

Posted by arbrealettres sur 25 septembre 2015



L’estivant que je suis
N’a rien à faire
Seule une bible devant moi.

(Awano Seiho)

 

 

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , | Leave a Comment »

BIBLE (Pierre Morhange)

Posted by arbrealettres sur 21 mai 2015




BIBLE

Le feu et toute la crépitude
M’avaient jeté sur un versant
Je chantais un chant nu
Et seul comme un mouton
Je paissais l’effroi et la solitude
Chacun est un Job et un Jérémie
De profundis ad te clamavi
Inutilement du triste génie de ma vie
Un pauvre arbre vert une feuille
Que rien n’appelle et que rien n’accueille
Un soupir un nom prononcé
Mystère de la détresse nue et totale
Le grain de la douleur une larme étonnée
Qu’aucun autre ne sait et ne saura jamais.

(Pierre Morhange)


Illustration: William Blake

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 4 Comments »

Litanies des derniers quartiers de la lune (Jules Laforgue)

Posted by arbrealettres sur 25 février 2015



 

la-joconde

Litanies des derniers quartiers de la lune

Eucharistie
De l’Arcadie,

Qui fais de l’œil
Aux cœurs en deuil,

Ciel des idylles
Qu’on veut stériles,

Fonts baptismaux
Des blancs pierrots,

Dernier ciboire
De notre Histoire,

Vortex-nombril
Du Tout-Nihil,

Miroir et Bible
Des Impassibles,

Hôtel garni
De l’infini,

Sphinx et Joconde
Des défunts mondes,

Ô Chanaan
Du bon Néant,

Néant, La Mecque
Des bibliothèques

(Jules Laforgue)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »