Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘bienheureuse’

NOSTALGIE BIENHEUREUSE (Goethe)

Posted by arbrealettres sur 17 août 2018



 

Igor Morski 1960 -  @ [1280x768]

NOSTALGIE BIENHEUREUSE

Ne le dites à personne, sinon aux sages
Car la foule se moque tout de suite :
Je veux célébrer le Vivant
Qui aspire à la mort par la flamme.

Dans la fraîche sérénité des nuits d’amour
Qui t’engendra, où tu engendras,
Te gagne une étrange contagion
Quand brille la bougie silencieuse.

Tu ne restes plus prisonnier
Dans l’ombre des ténèbres,
Et un désir neuf t’arrache
Vers une plus haute union.

Nulle distance ne peut te décourager,
Tu arrives en volant, fasciné,
Et enfin, amoureux de la lumière,
Tu es, papillon, consumé.

Et tant que tu ne détiens pas
Ce : Meurs et deviens !
Tu n’es qu’un hôte obscur
Sur cette terre ténébreuse.

***

SELIGE SEHNSUCHT

Sagt es niemand, nur den Weisen
Weil die Menge gleich verhöhnet :
Das Leben’ge will ich preisen,
Das nach Flammentod sich sehnet.

In der Liebesnächte Külhung,
Die dich zeugte, wo du zeugstest,
Ueberfällt dich fremde Fühlung,
Wenn die stille Kerze leuchtet.

Nicht mehr bleibest du umfangen,
In der Finsternis Beschattung,
Und dich reisset neu Verlangen
Auf zu höherer Begattung.

Keine Ferne macht dich schwierig,
Kommst geflogen und gebannt,
Und zuletzt, des Lichts begierig,
Bist du, Schmetterling, verbrannt.

Und so lang’ du das nicht hast,
Dieses : Stirb und werde !
Bist du nur ein trüber Gast
Auf der dunklen Erde.

(Goethe)

Illustration: Igor Morski

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Le secret (Katherine Mansfield)

Posted by arbrealettres sur 8 janvier 2018



Le secret

Tout au fond de l’océan
Gît un coquillage arc-en-ciel.
Il est là, toujours, brillant paisiblement
Sous les plus hautes vagues des tempêtes
Comme sous les bienheureuses vaguelettes
Que le vieux Grec appelait rides de rire.
Ecoute ? tout au fond de l’océan
Le coquillage arc-en-ciel chante.
Il est là, toujours, chantant silencieusement.

***

The secret

In the profoundest ocean
There is a rainbow shell,
It is always there, shining most stilly
Under the greatest storm waves
And under the happy little waves
That the old Greek called « ripples of laughter ».
And you listen, the rainbow shell
Sings — in the profoundest ocean.
It is always there, singing most silently !

(Katherine Mansfield)


Illustration: Sabin Balasa

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Le Tout (Rilke)

Posted by arbrealettres sur 12 novembre 2016



Ô bienheureuse la petite créature:
toujours elle demeure dans le sein qui l’a portée;
bonheur du moucheron,
c’est encore au-dedans qu’il frétille,
même au temps de ses noces.
Car le Tout est ce sein.

***

O Seligkeit der kleinen Kreatur,
die immer bleibt im Schooße, der sie austrug;
o Glück der Mücke, die noch innen hüpft,
selbst wenn sie Hochzeit hat: denn Schooß ist Alles.

(Rilke)

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

J’ENSEIGNAI les chants à la vierge aux pieds d’or (Renée Vivien)

Posted by arbrealettres sur 25 septembre 2016



J’ENSEIGNAI les chants à la vierge aux pieds d’or
Dont la voix ressemble à la voix de la source,
Et dont les beaux pieds semblent prendre l’essor,
Légers à la course.

J’enseignai les chants où brûlent les parfums,
Où pleurent l’angoisse et l’effroi des attentes,
Quand le crépuscule assombrit les ors bruns
Des rives ardentes.

J’enseignai les chants qui montent vers l’autel
D’où l’Aphrodita tourmente l’amoureuse
Et qui font pâlir le sourire cruel
De la Bienheureuse.

(Renée Vivien)

Illustration: Alex Alemany

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Amour, mon amour (Pier Paolo Pasolini)

Posted by arbrealettres sur 5 août 2015




Amour mon amour,
où es-tu mon Amour,
Amour es-tu sur les cils
sur les pieds ou dans les cheveux?

Amour mon amour,
Amour es-tu dans le sein
où la soie
est une nuée qui geint?

Ah, bienheureuse alouette
criant d’allégresse
dans ces yeux qui ne voient pas
l’Amour qui les embrase!

(Pier Paolo Pasolini)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :