Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘bienvenue’

Le temps viendra (Derek Walcott)

Posted by arbrealettres sur 23 février 2019


 


Sylvie Lemelin _Danse Arlequinweb

 

Le temps viendra
où, avec allégresse,
tu t’accueilleras toi-même, arrivant
à ta propre porte
et chacun sourira et souhaitera la bienvenue à l’autre
et dira, assieds-toi là. Mange.
Tu aimeras à nouveau l’étranger que tu étais.
Donne du vin. Donne du pain. Redonne ton coeur
à toi-même, à l’étranger qui t’a aimé
toute ta vie, que tu as ignoré
qui te connaît par coeur.
Assieds-toi, Fais-toi une fête de ta vie.

(Derek Walcott)

Illustration: Sylvie Lemelin

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

CALENDRIER (Philippe Soupault)

Posted by arbrealettres sur 3 août 2018



 

CALENDRIER

La fumée des cigares
la chaleur des maisons
la lumière des océans et des rivières
sont nos chers compagnons
Et pourtant notre ingratitude est sans bornes
comme nos regards comme notre voix
Nous passons avec notre rire
pour mieux voir les bonheurs des dames
et les paradis des enfants
Nous ne savons pas qu’il existe quelque part
une île
un désert
pour les petits
Aujourd’hui et demain
comme deux mains croisées
supportent malgré tout la chaleur des années
Nous pouvons courir
et nous pouvons mourir
la pluie sera pour nous la chère bienvenue
son visage sanglant et ses mains croisées
supportent elles aussi la chaleur des années

(Philippe Soupault)

Illustration

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

En rentrant cette nuit (Robert Desnos)

Posted by arbrealettres sur 20 février 2018



Adrien Henri Tanoux (1) [1280x768]

 

En rentrant cette nuit
Je vous ai trouvée dans mon lit.
Je ne sais qui vous êtes
Mais mon logis est tout en fête
Depuis que je vous vois ici.

Refrain
Je tombe des nues
Qui êtes-vous belle inconnue
Rêveuse et nue
Et menue
Chez moi soyez la bienvenue.
Je tombe des nues
Par où êtes-vous venue
Belle inconnue
Ingénue
Par la cave ou par l’avenue?
Mais j’y pense
Sans offense
Seriez-vous ange au paradis
Ou sorcière
Sur terre
De son balai tombée ici ?
Vous tombez des nues
Par moi vous êtes retenue
Et maintenue
Obtenue
Chez moi soyez la bienvenue.

(Robert Desnos)

Illustration: Adrien Henri Tanoux

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Bienvenue (Jean Follain)

Posted by arbrealettres sur 13 février 2018


chardon

Bienvenue
c’est un jour soleilleux
que l’on attend l’étranger.
Vêtu de drap noir et fin
et coiffé du chapeau haut
il va pousser la barrière
et dire amis me voici.

L’âne broutant le chardon bleu
la jument en robe sombre
le porc buveur de lait maigre
le chien au front étoilé
le chat sensible aux orages
devant lui seront les mêmes
qu’en la dure Antiquité.

(Jean Follain)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Bienvenue sois-tu comète intime (Luis Mizón)

Posted by arbrealettres sur 27 décembre 2017



 

Bienvenue sois-tu comète intime
lumière de l’âme
pluie
cascade d’eau rêveuse
collier de musique et de silence
ta matière d’un autre monde
lavera mon visage
mes mains deviennent nids
pour recevoir ton souffle
rosée de la nuit
brisée par notre étreinte

(Luis Mizón)

Illustration: Anne-Marie Zilberman

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Il attend (Jean-Marie Barnaud)

Posted by arbrealettres sur 10 août 2017




    
Il attend
Comme un guetteur infatigable
Comme un marcheur dans la rosée
Et que la nuit confie au petit jour

Il voudrait dire :

Ainsi s’en va la bienvenue
La douce vie au regard clair

Brise folle portant les oiseaux

(Jean-Marie Barnaud)

 

Recueil: POEMES II
Editions: Cheyne

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Brise du soir (Maurice Poulet)

Posted by arbrealettres sur 24 décembre 2016




Sois donc la bienvenue, douce brise du soir,
Après cette journée de chaleur accablante!
O toi que j’attendais avec le doux espoir
De sentir rafraîchir ma poitrine haletante!

L’implacable soleil a terminé sa ronde.
La reposante lune des belles nuits d’été
L’a remplacé, là-haut, et coule sur le monde
Une vivifiante et suave clarté.

Couché sur le talus verdoyant de la route,
Le regard clair perdu dans la céleste voûte,
Grisé, je songe à tout et je ne songe à rien,
Tellement je revis, tellement je suis bien.

Une saute de vent rend la minute exquise:
De folles graminées frôlent mon torse nu,
Je baille et je détends mes vieux membres moulus,
J’oublie tout et m’endors, caressé par la brise.

(Maurice Poulet)

Illustration: Charles Sprague-Pearce

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Lumière de mes nuits youki (Robert Desnos)

Posted by arbrealettres sur 12 novembre 2015



Lumière de mes nuits youki

Te souviens-tu des nuits où tu apparaissais
Sur le rectangle clair des vitres de ma porte?
Où tu surgissais dans les ténèbres de ma maison
Où tu t’abattais sur mon lit comme un grand oiseau
Fatigué de passer les océans et les plaines et les forêts.
Te souviens-tu de tes paroles de salut
Te souviens-tu de mes paroles de bienvenue
de mes paroles d’amour?
Non, il ne t’en souvient pas,
On ne se souvient pas du présent, personne…
Or, il est nuit,
Tu surviens, tu arrives, tu t’abats sur mon lit
Je suis ton serviteur et ton défenseur soumis
à ta loi et toi soumise à mon amour.
Il est minuit il est midi
Il est minuit et quart
Il est minuit et demie
Il est minuit à venir ou midi passé
Il est midi sonnant
Il est toujours midi sonnant pour mon amour
Pour notre amour
Tout sonne tout frémit et tes lèvres
Et sur mon lit tu t’abats entre minuit
et quatre heures du matin comme un grand albatros
Échappé des tempêtes.

(Robert Desnos)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Dans la salle en bas (André Hardellet)

Posted by arbrealettres sur 10 novembre 2015



 

Cidre1

Dans la salle en bas
Une guêpe rôde
Autour d’un pichet de cidre entamé,
Nous n’étions plus là — et tombe ta robe
Et passe le temps où tu m’as aimé.

Qu’il brûle l’été
Aux épaules nues !
Ma soif est pareille et mon impatience
Les belles s’en vont, s’en vont inconnues
Vers Bagneux, le sable et vers ce silence
Qui clôt la chanson de ta bienvenue.

(André Hardellet)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

BOULEVARD NOËL MARC (Jean-Charles Michel)

Posted by arbrealettres sur 16 octobre 2015




BOULEVARD NOËL MARC

Sous les tilleuls, en file drue,
Les chevaux-vapeur font le mort,
Le cheval a perdu le Nord
En même temps que la charrue.

L’été s’en vient, la bienvenue
On la lui souhaite, d’accord !
Très élégant le joli port
De cette épaule dévêtue.

Le trottoir est aux chiens errants,
Et quelques badauds bons enfants,
Cherchent, penchés sur l’eau du fleuve

Où flotte encore un serpentin,
Le reflet du matin certain
Où la joie était toute neuve.

(Jean-Charles Michel)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :