Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘biscuit’

Une tristesse inexprimable (Ossip Mandelstam)

Posted by arbrealettres sur 27 mai 2018



Une tristesse inexprimable
A ouvert deux yeux immenses.
Le vase de fleurs s’éveillant
Nous éclabousse de cristal.

Toute la chambre est imprégnée
De langueur — délicieux remède
Penser qu’un si petit royaume
A englouti tant de sommeil.

Il n’y a qu’un peu de vin rouge
Et qu’un peu de soleil de mai —
La blancheur des doigts les plus fins
Émiette le mince biscuit.

(Ossip Mandelstam)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Moineau derrière la vitre (Patrick Williamson)

Posted by arbrealettres sur 14 novembre 2017




    
Moineau derrière la vitre
me voilà, picorant la couenne
auprès d’un vieil homme et
sa boite à biscuits
égrenant le temps
déversant des souvenirs
embués par une larme mais
limpides dans l’esprit
feu attisé
rideaux tirés
la séparation est toujours proche

***

a sparrow at the windowpane
I am, picking at the rind
with an old man by a biscuit tin
ticking away the time,
drinking out the memories
faded with a tear yet
crystal clear in the mind;
eking out the coal fire
curtain hours
with distance evernear

(Patrick Williamson)

 

Recueil: Trois rivières
Traduction: Max Alhau
Editions: L’Harmattan

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

DECLARATION (Jean Richepin)

Posted by arbrealettres sur 31 janvier 2017



DECLARATION

L’amour que je sens, l’amour qui me cuit,
Ce n’est pas l’amour chaste et platonique,
Sorbet à la neige avec un biscuit ;
C’est l’amour de chair, c’est un plat tonique.

Ce n’est pas l’amour des blondins pâlots
Dont le rêve flotte au ciel des estampes.
C’est l’amour qui rit parmi des sanglots
Et frappe à coups drus l’enclume des tempes.

C’est l’amour brûlant comme un feu grégeois.
C’est l’amour féroce et l’amour solide.
Surtout ce n’est pas l’amour des bourgeois.
Amour de bourgeois, jardin d’invalide !

Ce n’est pas non plus l’amour de roman,
Faux, prétentieux, avec une glose
Désir de pourquoi, de mais, de comment.
C’est l’amour tout simple et pas autre chose.

C’est l’amour vivant. C’est l’amour humain.
Je serai sincère et tu seras folle,
Mon cœur sur ton cœur, ma main dans ta main.
Et cela vaut mieux que leur faribole !

C’est l’amour puissant. C’est l’amour vermeil.
Je serai le flot, tu seras la dune.
Tu seras la terre, et moi le soleil.
Et cela vaut mieux que leur clair de lune!

(Jean Richepin)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 5 Comments »

Le soir (Jean Daive)

Posted by arbrealettres sur 11 novembre 2016



Le soir
elle couvre un cahier
d’écritures penchées

en mangeant
des biscuits
aux oeufs.

(Jean Daive)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Retouche à la sérénité (Daniel Boulanger)

Posted by arbrealettres sur 1 mai 2015



 

petale_nuit_arbre

retouche à la sérénité

le soir a l’odeur de la cire

nuages
biscuits fin de siècle
sur la mer en marbre

l’espace n’est pas plus grand que ma chambre
un oiseau tombe avec la lenteur d’un pétale

(Daniel Boulanger)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Une indicible tristesse a ouvert grand les yeux (Ossip Mandelstam)

Posted by arbrealettres sur 22 mars 2015



Une indicible tristesse
A ouvert grand les yeux, le
Vase de fleurs s’est éveillé
Et a diffusé son cristal.

Toute la chambre parfumée
De langueur — remède suave!
Qu’un si petit règne

Engouffre tant de rêve.
Un peu de vin rouge, un peu
De mai et de son soleil —
La blancheur des doigts les plus fins
Casse le fragile biscuit.

(Ossip Mandelstam)


Illustration: Francine Van Hove

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :