Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘blanchi’

Ô jeunesse (Robert Desnos)

Posted by arbrealettres sur 14 novembre 2015



 

Carl Larsson breakfast-in-the-open-1913(1) [1280x768]

Ô jeunesse

Ô jeunesse voici que les noces s’achèvent
Les convives s’en vont des tables du banquet
Les nappes sont tachées de vin et le parquet
Est blanchi par les pas des danseurs et des rêves

Une vague a roulé des roses sur la grève
quelque amant malheureux jeta du haut du quai
Dans la mer en pleurant reliques et bouquets
Et les rois ont mangé la galette et la fève

Midi flambant fait pressentir le crépuscule
Le cimetière est plein d’amis qui se bousculent
que leur sommeil soit calme et leur mort sans rigueur

Mais tant qu’il restera du vin dans les bouteilles
qu’on emplisse mon verre et bouchant mes oreilles
J’écouterai monter l’océan dans mon coeur.

(Robert Desnos)

Illustration: Carl Larsson

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Dans le désir (Pierre Dhainaut)

Posted by arbrealettres sur 9 septembre 2015



dans le désir je me perds la durée
sans fin ni départ
chaos dense immobile au fond des dunes
au fil des dunes
en l’air très haut se contractant
crissantes

oiseaux mes traces
un charnier d’os blanchis de suite ensablés

poursuis

(Pierre Dhainaut)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le gris (Martine Broda)

Posted by arbrealettres sur 7 avril 2015



 

Misha Gordin crowd42 [1280x768]

le gris

explosant immobile. sans mémoire ni.

le gris trouve
un récit. perd sa main
dans le sommeil des pierres pourvu qu’il se taise
encombré d’os blanchis.

qu’il soit lourd et gisant.

(Martine Broda)

Illustration: Misha Gordin

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :