Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘blé’

AUTOMNE (Anna de Noailles)

Posted by arbrealettres sur 7 juin 2023




    
AUTOMNE

Puisque le souvenir du noble été s’endort,
Automne, par quel âpre et lumineux effort,
– Déjà toute fanée, abattue et moisie, –
Jetez-vous ce brûlant accent de poésie ?
Votre feuillage est las, meurtri, presque envolé.
C’est fini, la beauté des vignes et du blé ;
Le doux corps des étés en vous se décompose;
Mais vous donnez ce soir une suprême rose.

– Ah ! comme l’ample éclat de ce dernier beau jour
Soudain réveille en moi le plus poignant amour!
Comme l’âme est par vous blessée et parfumée,
Triste automne, couleur de nèfle et de fumée !

(Anna de Noailles)

Recueil: Je serai le FEU (Diglee)
Editions: La ville brûle

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ô PAYSAGE (Rosa Burel)

Posted by arbrealettres sur 12 mai 2023




    
Ô PAYSAGE

Le soleil luit sur la route,
Caresse un vaste champ de blé
Tel un grand rivage sablé
Combien dans mon coeur je le goûte
Alors que tombent les épis
De la belle plaine aux blés mûrs
La brise aux mille reflets purs
Rayonne sur ce blond tapis
Tout près, le calme pâturage
Aligne ses petits bouquets
Sentant bon la vieille bourrache
Près des oiseaux dans les bosquets
Les matins bleus aux couchants d’or
Recouvrent tes sillons de vie
O paysage fortifie
Tous les humains de ton trésor.

(Rosa Burel)

Recueil: à coeur ouvert
Editions: Bertout

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

QUELQUE PART (Lucien Becker)

Posted by arbrealettres sur 9 avril 2023



    
QUELQUE PART…

Quelque part dans une maison calme le
soleil passe à travers les volets et la
poussière se croyant seule se met à danser
sans autre bruit que celui que fait un insecte.

Il y a bien au loin le cri d’un enfant ou
celui d’un chien oppressé de solitude. Il y
a bien, dans l’herbe, le pas d’une source où
la mer vient, en se cachant, prendre pied.

Il n’y a plus soudain dans le jour immense
qu’un bourdon désorienté qui se cogne aux carreaux
qu’un oiseau brûlé de soleil
qui retombe comme une feuille au milieu des blés.

Et la chambre plus profonde que le monde
se tient dans l’ombre auprès de la porte avec
un coeur qui a cessé de battre
parce qu’il n’y a plus de soleil dans les volets.

(Lucien Becker)

Recueil: Le livre d’or de la poésie française contemporaine
Traduction:
Editions: Marabout

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

TANGO (Guy Goffette)

Posted by arbrealettres sur 3 avril 2023



Illustration 
    
TANGO

Quand il ne restera plus de moi
que ce vieux chapeau noir sur la table
où seras-tu mon bel amour
parmi les roses

qui vont mourir ce tantôt, et
parmi les oiseaux dans le couchant
des blés où nous endormions de caresses
et de baisers longs

la colère des vents, où seras-tu ?
sinon dans les bras du vieux danseur
dont l’ombre tourne sur l’affiche,
toi seule en piste

serrant contre ton coeur mon feutre mou.

(Guy Goffette)

Recueil: Petits riens pour jours absolus
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ce sera toujours l’aurore (Georges Drano)

Posted by arbrealettres sur 23 mars 2023


620c2dbdc2bffa7b1e7381e3a43cd1f6

Tu t’avançais seule parmi les blés, les orages
étaient légers sur tes mains, et le beau temps
sortait de ses ruines.

Tu touchais les eaux du ciel avant de les donner à la terre
et j’applaudissais à la récolte

D’un trait de plume un oiseau traçait une
fleur sur un rocher, elle ressemblait à mon
espoir

mais Toi tu disais que même les fleurs sur les
rochers se fanent

Mais moi j’ai caressé l’eau des fontaines
avant d’abreuver les chevaux

et les chevaux t’ont conduit jusqu’au seuil de
ma maison

Alors j’ai congédié les lampes car ce sera
toujours l’aurore.

(Georges Drano)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

RETOUCHE A LA TROP GRANDE PAIX (Daniel Boulanger)

Posted by arbrealettres sur 22 mars 2023



Joseph Edward Southall 1861-1944

RETOUCHE A LA TROP GRANDE PAIX

Ville peureuse au fond des blés
à tremblement de lièvre
les tours ont un duvet d’oreille
un homme d’ici a posté une lettre
qui dira sa mort
car il a cru le monde déserté

(Daniel Boulanger)

Illustration: Joseph Edward Southall

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je suis encore Russe (Yvon Le Men)

Posted by arbrealettres sur 12 mars 2023




    
Je suis encore Russe
par le poète Boris Pasternak
et la neige dont il ne pouvait se passer

en suivant les traces que font ses mots dans la neige

je suis Ukrainien
par le poète Taras Chevtchenko
et le jaune de ses blés et le bleu de son ciel

le bleu de chez moi
la neige de chez lui

Mais qui saigne.

(Yvon Le Men)

Recueil: Frontières Petit atlas poétique
Traduction:
Editions: Bruno Doucey

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

JOUR (Gabriela Mistral)

Posted by arbrealettres sur 26 février 2023



Illustration: Marc Chagall
    
JOUR

Jour, jour de notre rencontre,
temps nommé Épiphanie;
jour si fort qui vins, couleur
de moelle et de plein midi,
sans frénésie à nos pouls
tout tumulte et agonie,
tranquille comme le lait
des vaches portant sonnailles!

Jour à nous, par quel chemin,
forme sans pieds,
vint-il? Nous n’avons pas su,
n’avons pas veillé; nul signe
ne l’annonçait; nous n’avons pas
sifflé sur les collines;
il s’en venait en silence!

Tous les jours semblaient pareils;
tout à coup mûrit un Jour.
Jour pareil aux autres jours,
comme sont pareils roseaux
et sont pareilles olives
et pourtant, comme Joseph,
ne ressemblait pas à ses frères.

Ayons pour lui un sourire
parmi tous les autres jours
et qu’il les dépasse tous,
comme boeuf de grande taille
et le char devant les gerbes.

Béni soit-il des saisons,
que Nord et Sud le bénissent,
que son père l’an le choisisse
pour en faire mât de vie.

Ni rivière, ni pays,
ni métal; ce n’est qu’un Jour,
Parmi les jours des poulies,
des gréements, des blés sur l’aire,
parmi engins et besognes,

nul ne le voit, ni le nomme.
Fêtons-le et nommons-le,
en grâces à qui l’a fait
et gratitude de sol
et gratitude de l’air,
pour sa rivière d’eau vive
avant qu’il ne tombe en cendre,
en poudre de chaux moulue
et vers l’éternel déverse
son apparence de merveille.

Cousons-le à notre chair,
à nos coeurs et nos genoux
et que nos mains le pétrissent
et que nos yeux le distinguent,
qu’il brille pour nous de nuit
et nous fortifie de jour,
tels cordages pour les voiles,
tels points pour les blessures.

(Gabriela Mistral)

Recueil: Poèmes choisis Prix Nobel de littérature 1945
Editions: Rombaldi

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Et puis passent les saisons (Martine Laffon)

Posted by arbrealettres sur 3 février 2023



Illustration: Marie Boutroy
    
Et puis passent les saisons,
l’automne et ses premières gelées
mordent les anneaux de blé.
Les frimas de l’hiver
recouvrent les mots doux de l’été.
Ainsi s’enfuit l’amour oublié,
ainsi passe le temps d’aimer,
ainsi va la vie…
Ce n’est pas facile d’aimer.
Mais l’amour chante
dans le bleu de l’été,
mais l’amour rit dans le vert
des grands prés,
mais l’amour rôde
à l’ombre des vergers…
Qu’importent les complaintes,
voici venir l’amour avec
son grand manteau brodé.
Taisez-vous, taisez-vous !
Laissez-nous écouter
sa chanson.

(Martine Laffon)

 

Recueil: Le Dit d’Amour
Traduction:
Editions: Alternatives

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Il suffirait d’avoir la patience et la paix (Christian Bobin)

Posted by arbrealettres sur 26 novembre 2022



Il suffirait d’avoir la patience et la paix blonde
des grands champs de blé,
leur consentement aux grâces mouvantes
du vent et des lumières.

(Christian Bobin)


Illustration: Vincent Van Gogh

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :