Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘boîte’

BOÎTES (Boris Vian)

Posted by arbrealettres sur 18 octobre 2019




    
BOÎTES

Boîtes à malice ou boîte à sel
Boîte à huile et boîte à ficelle
Baguier, trousse ou boîtillon
Buste, canastre ou serron
Castre, cassette, carton
Coffret, drageoir, esquipot
Droguier, fourniment, fourreau
Carré, coutelière ou barse
Galon, giberne et grimace
Utricule ou vésicule
Pyxide ou boîte à pilules
Boîte à poudre d’escampette
Boîte à outils, à gâteaux
Boîte à onglet, boîte à lettres
Tabagie, boîte saunière
Boîte avant ou boîte arrière
De vitesses, de lenteur
Boîte à prendre les souris
Tiroir, layette ou trémie
Boîte à buter les facteurs

(Boris Vian)
(Boris

Recueil: Cantilènes en gelée
Traduction:
Editions: Le Livre de poche

Posted in humour | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Saturée de saveurs (Thomas Vinau)

Posted by arbrealettres sur 24 septembre 2019




    
Saturée de saveurs

Souvent j’ai l’impression
d’être un sachet de thé
dans l’eau tiède du monde
mais parfois me rattrape
la sensation violente
d’être une goutte d’eau
saturée de saveurs
dans une boîte de thé

(Thomas Vinau)

 

Recueil: Juste après la pluie
Traduction:
Editions: Alma

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Une boîte (Guillevic)

Posted by arbrealettres sur 7 août 2019


C’est une boîte en cuivre
Ouverte et profonde,
En forme de rond,

Tenue dans la main,
Regardée longtemps.

Il y a un fond pour boucher la vue,
Qui sous tes regards reste comme il est,
Et ça t’incommode.

S’il n’y en avait pas,
C’est alors la peur
Qui s’élèverait dans cet autre espace
Où mène le creux,

Où tombe du temps.

(Guillevic)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Une boîte métallique (Guillevic)

Posted by arbrealettres sur 2 août 2019


 

Une boîte métallique
Dévale le raidillon

Et son récit

Aurait besoin pour le vallon
D’être traduit.

(Guillevic)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | 2 Comments »

St-Urbain (Pierre Albert-Birot)

Posted by arbrealettres sur 9 juillet 2019



St-Urbain

Les rochers la mer les maisons
Sont plantés tout le long de la plage
Avec des arbres
Mais je pense que le petit garçon chaque soir
Les remet dans leur boîte
Alors où vont coucher les habitants

(Pierre Albert-Birot)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

A un crâne qui n’avait plus sa mâchoire inférieure (Jules Laforgue)

Posted by arbrealettres sur 7 mai 2019



Mon frère! — où vivais-tu? dans quel siècle? Comment?
Que vécut le cerveau qui fut dans cette boite?
L’infini? la folie? ou la pensée étroite
Qui fait qu’on passe et meurt sans nul étonnement?

Chacun presque, c’est vrai, suit tout fatalement,
Sans rêver au-delà du cercle qu’il exploite.
L’ornière de l’instinct si connue et si droite,
Tu la suivis aussi, — jusqu’au dernier moment.

Ah! ce moment est tout! C’est l’heure solennelle
Où, dans un bond suprême et hagard, tu partis
Les yeux grand éblouis des lointains paradis!

Oh! ta vie est bien peu, va! si noire fut-elle!
Frère, tu crus monter dans la Fête éternelle,
Et qui peut réveiller tes atomes trahis ?

(Jules Laforgue)

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Liber (Sylvie Schenk)

Posted by arbrealettres sur 2 mai 2019



Liber

Chaque saison contient les autres
Chaque bourgeon boîte à surprise
Et les arbres parcheminés sous l’écorce magique
Ecrivent ligne par ligne les cercles de nos vies

(Sylvie Schenk)

Découvert ici: http://www.ipernity.com/blog/lara-alpha

Illustration: ArbreaPhotos  

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Qu’il soit, ton livre (Richard Rognet)

Posted by arbrealettres sur 21 février 2019




    
Qu’il soit, ton livre,
le refuge de ceux qui
vivent avec le silence !

qu’il adopte ce que tu
n’as pas su voir à temps!
qu’il dépose sur chaque
mot le frisson des oiseaux

fatigués, le friselis
des fleurs dans les soirs
solitaires! qu’il
rassemble les foudroyants

adieux et les enterre
sous une phrase pleine
d’amour! qu’il soit,

ton livre, entre clarté
et nuit, la boîte secrète
où tu ranges un pâle
sourire avec tes regrets!

(Richard Rognet)

 

Recueil: Un peu d’ombre sera la réponse
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Nous avons eu trop de consécration (Hilda Doolittle)

Posted by arbrealettres sur 18 janvier 2019



Les murs ne tombent pas
[39]

Nous avons eu trop de consécration,
pas assez d’affirmation,

trop : mais ceci, ceci, ceci
s’est avéré hérétique,

pas assez : je sais, je sens
le sens que cachent les mots ;

ce sont des anagrammes, des cryptogrammes,
de petites boîtes, conditionnées

pour faire éclore des papillons…

***

We have had too much consecration,
too little affirmation,

too much:but this, this, this
has been proved heretical,

too little: I know, I feel
the meaning that words hide;

they are anagrams, cryptograms,
little boxes, conditioned

to hatch butterflies .. .

(Hilda Doolittle)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LA BOÎTE À COLORIER (Gilles Vigneault)

Posted by arbrealettres sur 18 janvier 2019



 

boîte à colorier

LA BOÎTE À COLORIER

Je dessine une maison
Aussi jaune que le jaune
Sur une page d’herbe
Aussi verte que le vert
Je change d’oeil et de plume
Une fenêtre s’allume
C’est le soir dehors aussi
L’herbe s’est un peu noircie
Changé de main et de craie
Je suis derrière la haie
Tu viens d’entrouvrir la porte
Qui dessine de la sorte ?
Mais personne ne répond
Tu trouves que l’air est bon
Tu fais trois pas et tu frôles
La haie avec ton épaule
Je me meurs au bord des mots
Qui feraient tout disparaître
L’herbe l’air et la fenêtre
Et ce silence trop beau

Mais parmi les yeux du ciel
Ceux de l’herbe et de la haie
Tu viens de trouver mes yeux
La maison déjà vacille
Dans son petit matin jaune
Et le soleil éparpille
Dans son or l’herbe et la craie
C’est la lampe qui me pille
Les beaux mots que je mettrais
A parler de mille choses
Tout en gardant le secret
Du ciel vert et de l’herbe rose
Et de trois pas dans le soir
Que je pose sans rien voir
Au bord des mots et des choses

(Gilles Vigneault)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :