Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘bousculer’

DÉPART (Philippe Soupault)

Posted by arbrealettres sur 8 septembre 2019




DÉPART

L’heure
Adieu
La foule tournoie
un homme s’agite
Les cris
des femmes autour de moi
chacun se précipite me bousculant
Voici que le soir tombant
j’ai froid
Avec ses paroles j’emporte son sourire.

(Philippe Soupault)

Illustration: Gassem Oussman

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

DEPART (Philippe Soupault)

Posted by arbrealettres sur 5 avril 2019




    
DEPART

L’heure
Adieu

La foule tournoie
un homme s’agite
Les cris
des femmes autour de moi
chacun se précipite me bousculant
Voici que le soir tombant
j’ai froid

Avec ses paroles j’emporte son sourire

(Philippe Soupault)

 

Recueil: Poèmes et Poésies
Traduction:
Editions: Grasset

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le seul problème (Patrice de La Tour du Pin)

Posted by arbrealettres sur 8 janvier 2019



Le seul problème

Tu chantes ce qui fait battre ton coeur,
Toute la part animale du vent,
Celle qui souffre, qui geint, qui prend peur,
Celle qui bouscule l’âme en avant.

Lorsqu’un jour tu sauras que tu la tiens
Serrée dans tes bras fous, jusqu’à sentir
Le rythme d’un coeur si pareil au tien,
Beaucoup plus sourd et proche de mourir,

Toute l’alchimie des mages savants,
La science de l’âme et celle du corps,
Te forceront à chercher dans la mort
Ce joyau secret de quel orient!

(Patrice de La Tour du Pin)


Illustration: Odilon Redon

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

SURGIR DU MOT (Andrée Chedid)

Posted by arbrealettres sur 30 octobre 2018



 

Cristina Pérez de Villar  sonidosdelmar [1024x768]

SURGIR DU MOT

Parfois le mot
bouscule les grilles du langage

Parfois le mot
emporte et chevauche ma durée

Parfois le mot
échappe à la férule des mots

Parfois Je deviens
ce que j’ai nommé

Alors
la VIE !
Parfois

(Andrée Chedid)

Illustration: Cristina Pérez de Villar

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Un vertige (Pierre Béarn)

Posted by arbrealettres sur 15 octobre 2018



Un vertige en moi déforme mes sens
et bouscule mes sentiments profanés.
Je sens naître en moi mon corps
Je ne suis plus seule avec moi.

(Pierre Béarn)

Illustration: Raipun

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

APPROCHES (Andrée Chedid)

Posted by arbrealettres sur 30 août 2018



 

Alberto Donaire doza-ana

APPROCHES

La poésie n’est pas une manière d’embellir l’existence.
Elle répugne à ce qui est mièvre, ou de l’ordre de la joliesse et de l’ornement.
Elle n’est pas simple divertissement, bien qu’elle concerne
aussi le « Jeu » ; mais là où les mots « jouent » à bousculer nos ancrages.
Là où « jouer » inverse ou renverse l’apparence, la fait pivoter.

*

Il faut au poète une fenêtre sur l’inconnu, un espace que ne gouverne
aucune structure rigide, aucun dogme.
Un regard qui embrasse de vastes et multiples horizons.

*

Définir la poésie est hors de question. Avec sa charge de réel et d’irréel,
son poids de rêve et de quotidien, celle-ci nous devancera toujours.

*

À la question : « Pourquoi écrivez-vous ? »,
Saint-John Perse répond : « Pour mieux vivre. »
C’est ainsi que je le ressens. La poésie multiplie nos chemins ;
nous donne à voir, à respirer, à espérer. Nous offre à la fois
nudité, profondeur et largesse.

(Andrée Chedid)

Illustration: Alberto Donaire

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La visite au malade (Luc Dietrich)

Posted by arbrealettres sur 17 août 2018




La visite au malade

Lorsqu’elle entra avec la fête d’air qui bouscule la chambre,
une pluie de feuilles me cingla le front.

(Luc Dietrich)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les feuilles mortes (Remy de Gourmont)

Posted by arbrealettres sur 9 juillet 2018



 

Mihai Criste   (22)

Les feuilles mortes

Simone, allons au bois : les feuilles sont tombées ;
Elles recouvrent la mousse, les pierres et les sentiers.

Simone, aimes-tu le bruit des pas sur les feuilles mortes ?

Elles ont des couleurs si douces, des tons si graves,
Elles sont sur la terre de si frêles épaves !

Simone, aimes-tu le bruit des pas sur les feuilles mortes ?

Elles ont l’air si dolent à l’heure du crépuscule,
Elles crient si tendrement, quand le vent les bouscule !

Simone, aimes-tu le bruit des pas sur les feuilles mortes ?

Quand le pied les écrase, elles pleurent comme des âmes,
Elles font un bruit d’ailes ou de robes de femme :

Simone, aimes-tu le bruit des pas sur les feuilles mortes ?

Viens : nous serons un jour de pauvres feuilles mortes.
Viens : déjà la nuit tombe et le vent nous emporte.

Simone, aimes-tu le bruit des pas sur les feuilles mortes ?

(Remy de Gourmont)

Illustration: Mihai Criste

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

PLUIE DE MARS (Anne-Marie Kegels)

Posted by arbrealettres sur 10 juin 2018



PLUIE DE MARS

Ce n’est que pluie de mars.
Elle bouscule les jonquilles,
jette l’eau sur le feu,
et puis s’en va
en pirouettes
folle de joie.

Elle sait que le feu ne s’éteindra pas.

(Anne-Marie Kegels)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La métaphysicienne (Jean Joubert)

Posted by arbrealettres sur 8 juin 2018




    
La métaphysicienne

Entre la très savante et très loquace
métaphysicienne,
tout de blanc vêtue
et nous autres qui l’écoutions,
passagers de l’éphémère,
soudain bondit un chat très noir
qui bouscula non pas la belle
mais son discours,
si bien que nous ne sûmes pas
à quoi ressemble Dieu,
quels sont ses attributs, ses pouvoirs
et quel séjour d’éternité
éventuellement il nous propose.

(Jean Joubert)

 

Recueil: Longtemps j’ai courtisé la nuit
Traduction:
Editions: Bruno Doucey

Posted in humour, méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :