Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘brassée’

Je songe à tel ou tel (François Mauriac)

Posted by arbrealettres sur 12 septembre 2019



mauriac

Je songe à tel ou tel à qui j’apporte une unique brassée;
et la flamme vacillante n’éclaire plus que mon vieux visage
redevenu jeune tout à coup par la grâce du poème que je me récite à mi-voix
et qui ne vivra plus dans aucune mémoire humaine quand je me serai endormi.

(François Mauriac)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Il y a dans le Chant (Jean Lavoué)

Posted by arbrealettres sur 18 janvier 2019



Illustration: Josephine Wall    
    

Il y a dans le Chant
Plus que crépitement de flamme,
Plus que brassées de blanches floraisons
Ou même que feu roulant de galets dans la mer.
Il y a dans le Chant
Infiniment plus qu’étoiles nous ouvrant le chemin,
Qu’une auberge perdue tout au bout de la nuit
Ou que l’âme d’un peuple en avance
Sur Son destin.

Il y a dans le Chant,
Quand l’espace devient
Signe,
Au plus troublant de la clairière,
Là où le pas se fait allègre,
Un grand soleil qui vient nous visiter.

Il y a dans le Chant,
Plus caché que dans la moindre graine,
Une folle rumeur d’amour,
Une caresse au goût d’abeille,
Un secret matin de printemps,
Une promesse déjà tenue,
Un royaume au goût ardent,
Un souffle de tendresse venu nous relever.

(Jean Lavoué)

 

Recueil: Levain de ma joie
Traduction:
Editions: L’enfance des arbres

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

J’inventerai pour toi (Philippe Delaveau)

Posted by arbrealettres sur 3 mars 2018




    
J’inventerai pour toi d’autres paroles
Singulières, des mots étranges, rien ne suffit.
Je leur ajouterai des brassées d’images.

Ne joue pas dans la fuite. Explore le silence,
Pénètre au plus secret de toi, remonte loin,
Plus loin, jusqu’à l’obscur où la parole sourd,
Cachée dans les feuillages.

(Philippe Delaveau)

 

Recueil: Le Veilleur amoureux précédé d’Eucharis
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Avant que l’oubli n’ait tout embué (Jean-Pierre Chambon)

Posted by arbrealettres sur 2 mars 2018




    
Avant que l’oubli n’ait tout embué
je veux un instant encore
retenir de ce jour qui s’enfuit
la lueur bleue détrempée
d’une brassée de lilas
que les assauts du vent malmènent

(Jean-Pierre Chambon)

 

Recueil: Tout-venant
Traduction:
Editions: Héros-Limite

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Telle une brassée de roses (Kostas Karyotakis)

Posted by arbrealettres sur 18 janvier 2018




    
Telle une brassée de roses

j’ai vu ce soir-là.
Dorée et subtile
par les rues, une senteur.
Et dans le coeur
une tendresse brusque.
Le manteau sous le bras,
le visage levé, irradié de lune.
L’atmosphère électrisée
de baisers, on dirait.
La pensée, les poèmes,
fardeau superflu.

J’ai comme l’aile brisée.
Pourquoi nous fut échu
cet été, je ne le sais pas même.
Pour quelle joie inespérée,
pour quelles amours,
pour quel voyage de rêve ?

(Kostas Karyotakis)

Découvert ici: https://desmotsetdesnotes.wordpress.com/

Recueil: Telles des guitares désaccordées
Traduction:
Editions: Bruno Doucey

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

A SOI-MÊME ENNEMI (Jean Cayrol)

Posted by arbrealettres sur 12 décembre 2017




    
A SOI-MÊME ENNEMI

Rien n’est encore perdu endors-toi ma nuit
dans les lentes brassées d’un ciel qui se déploie
rien n’est encore perdu endors-toi mon jour
pour le grain qui fut perdu pour la source qui mourut
pour le vent nouveau des rues pour un dieu nu
rien n’est encore perdu endors-toi mon amour
tant qu’il y aura des morts si clairs à ensevelir
des chiens perdus un coeur d’enfant qui ne veut pas mentir
des vivants attablés à la Nuit qui fut seule
et des jardins venus sur les ruines d’un empire

rien n’est encore perdu puisque je t’aime.

(Jean Cayrol)

 

Recueil: Poèmes de la nuit et du brouillard
Traduction:
Editions: Seuil

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tu étais cachée par les brumes (Alexandre Blok)

Posted by arbrealettres sur 11 décembre 2017




Illustration: ArbreaPhotos
    

Tu étais cachée par les brumes,
Et même ta voix était faible.
Je me souviens de ces leurres,
Je m’en souviens, esclave soumis.

Tu portais encor la couronne
Des caprices du point du jour.
Je me souviens des marches du trône
Et de ton premier jugement.

Les vêtements étaient si pâles
Et le calme si inquiétant!
Et ces pleines brassées de lys,
Et ton regard sans pensée…

Qui peut dire où cela s’est passé?
Qui peut dire où l’Étoile est tombée?
Et ce que furent ces mots
Qu’alors tu as prononcés?

Mais comment n’aurais-je pas reconnu
La blanche fleur des rivières,
Et tous ces vêtements pâles,
Et l’étrange sous-entendu blanc ?

(Alexandre Blok)

 

Recueil: Le Monde terrible
Traduction:Pierre Léon
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

LITANIES DU PETIT HOMME (Félix Leclerc)

Posted by arbrealettres sur 28 janvier 2017



 

Nikolay Butkovskiy 030

LITANIES DU PETIT HOMME

Et sur le chiffonnier
À côté de tes bas
Ma paye et mon tabac
Et sous le tisonnier
Une brassée de bois
Pour illuminer la soirée

Et depuis tant d’années
Ton coeur qui ne dit mot
Le mien qui parle trop
Ma hache à affiler
La maison à trouver
Nos quatre mains ont bien travaillé

Il vient au cinéma
Le visage qui te plaît
Le mien qui est si laid

Le loyer augmenté
Je t’aime plus que la vie
Les jurons que j’ai dit aujourd’hui

J’ai mal à ton côté
Tu as mal à mes yeux
C’est vrai c’est faux c’est les deux!

Et ce petit bouquet
Tout frais dedans ta main
Demain sera de l’engrais, ça c’est vrai

On est seul au monde
Chacun dedans son corps
Ensemble chacun son bord

Rendez-vous dans mille ans
Plus loin que l’Italie
Plus loin que ce pays

(Félix Leclerc)

Illustration: Nikolay Butkovskiy

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La joie (Kristel Saint-Cyr)

Posted by arbrealettres sur 7 juin 2016



La joie

Si nu le ciel
Limpide
Comme d’un secret tu
Infiniment
Délivre
Une brassée de pluie
Délivre un lacis de lumière
Et si pur
L’aveu
Si pure neige
L’étoile de ma joie

(Kristel Saint-Cyr)

Illustration: Neila Ben Ayed

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’herbe aura poussé (Christine Lièvre)

Posted by arbrealettres sur 7 mai 2016



L’herbe aura poussé en brassées d’allégresse
Pour nos yeux qui offraient ce que nos coeurs voyaient,
Sur les sentiers battus de nos pas enchanteurs
Menant au fond du jour s’abreuver notre coeur
Avec, du bout des doigts, une folle tendresse.

C’était l’odeur d’un chant qui réveillait nos rêves,
Aux sources de son nom nous invitait la Terre,
Voulant apprivoiser aux caresses ses sèves
L’élan de notre soif qui enfantait les bois,
Et nos rires éclatés ensemençaient la terre.

Et nous étions pendus aux gouttes de lumière
Vibrant de chaque feuille pour s’en aller au vent,
Quand l’étreinte des branches nous tendait la première
La grâce d’être enfants essoufflés par les champs
Pour courir s’enivrer aux fontaines du temps.

L’herbe toujours poussait en brassées d’allégresse
Pour nos yeux qui offraient ce que nos yeux voyaient.

(Christine Lièvre)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :