Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘brosser’

J’aime les matins (Sarah Kéryna)

Posted by arbrealettres sur 27 juillet 2019



Illustration
    
J’aime les matins. Sortir de la douche, la musique.
Mettre de la crème sur ma peau, mettre des odeurs.
Et la lotion sur les cheveux. Et brosser les dents.
Et la vaisselle. Balayer. Place neuve.
L’aspirateur et la radio.
Les poubelles jetées.
Et le thé parfumé.
Les tartines, le beurre et la confiture.

Les mouettes sur les toits. Et les antennes.
Et les avions qui passent.

Légèreté des bruits qui filent.

Le vent fait bouger les rideaux qui vont et viennent,
s’engouffrent dans la fenêtre avec des mouvements
brefs et saccadés comme ceux des danseurs.

Un flottement.

(Sarah Kéryna)

 

Recueil: rappel
Traduction:
Editions: Le Bleu du Ciel

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les Couleurs Du Temps (Guy Béart)

Posted by arbrealettres sur 12 mars 2018




    
Les Couleurs Du Temps

La mer est en bleu entre deux rochers bruns.
Je l’aurais aimée en orange
Ou même en arc-en-ciel comme les embruns
Etrange

{Refrain:}
Je voudrais changer les couleurs du temps
Changer les couleurs du monde
Le soleil levant la rose des vents
Le sens où tournera ma ronde
Et l’eau d’une larme et tout l’océan
Qui gronde

J’ai brossé les rues et les bancs
Paré les villes de rubans
Peint la Tour Eiffel rose chair
Marié le métro à la mer
Le ciel est de fer entre deux cheminées
Je l’aurais aimé violine
Ou même en arc-en-ciel comme les fumées
De Chine

{au Refrain}

Je suis de toutes les couleurs
Et surtout de celles qui pleurent
La couleur que je porte c’est
Surtout celle qu’on veut effacer
Et tes cheveux noirs étouffés par la nuit
Je les voudrais multicolores
Comme un arc-en-ciel qui enflamme la pluie
D’aurore

Je voudrais changer les couleurs du temps,
Changer les couleurs du monde
Les mots que j’entends seront éclatants
Et nous danserons une ronde
Une ronde brune, rouge et safran
Et blonde

(Guy Béart)

Illustration: Victoria Denim

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 3 Comments »

Le réveil (Robert Desnos)

Posted by arbrealettres sur 20 février 2018



Le réveil

Entendez-vous le bruit des roues sur le pavé ?
Il est tard. Levez-vous. Midi à son de trompe
Réclame le passage à l’écluse et, rêvé,
Le monde enfin s’incarne et déroule ses pompes.

Il est tard. Levez-vous. L’eau coule en la baignoire.
Il faut laver ce corps que la nuit a souillé.
Il faut nourrir ce corps affamé de victoire.
Il faut vêtir ce corps après l’avoir mouillé.

Après avoir frotté les mains que tachait l’encre,
Après avoir brossé les dents où pourrissaient
Tant de mots retenus comme bateaux à l’ancre,
Tant de chansons, de vérités et de secrets.

Il est tard. Levez-vous. Dans la rue un refrain
Vous appelle et vous dit  » Voici la vie réelle « .
On a mis le couvert. Mangez à votre faim
Puis remettez le mors au cheval qu’on attelle.

Pourtant pensez à ceux qui sont muets et sourds
Car ils sont morts, assassinés, au petit jour.

(Robert Desnos)


Illustration: Gilbert Garcin

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Elle s’appelle Hélène, ma voisine (Elise Turcotte)

Posted by arbrealettres sur 6 avril 2017



Elle s’appelle Hélène, ma voisine.
Elle a de grands cheveux roux
qu’elle brosse tous les matins la tête en bas.
Quand elle se relève,
ses cheveux ressemblent à un groupe d’oiseaux qui s’envolent.
C’est un mouvement de danse.

Je vois son mouvement de danse par ma fenêtre,
et parce que cela existe tous les matins
depuis bientôt trois ans,
on peut bien dire qu’il se passe quelque chose.

Ses cheveux s’envolent.
Les petites gouttes de pluie
sont en train de geler sur les branches de l’arbre.
Tous ces mouvements sont de même nature.

(Elise Turcotte)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

C’est le poème qui m’a trouvé (Heather Dohollau)

Posted by arbrealettres sur 6 octobre 2016



Car c’est le poème qui m’a trouvé
L’entrée du poème
Et la maison a bâti l’absence
Habitable de ses murs
Nous sommes où nous sommes si peu
Duvet du nid qui tremble
Là où tout arbre
Brosse de ses feuilles le ciel

(Heather Dohollau)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Un beau visage est là (Omar Khayam)

Posted by arbrealettres sur 9 septembre 2016



Chaque atome trouvé sur le bord du chemin
Fut soleil rayonnant, étoile du matin.
Brosse donc sur ta manche humblement la poussière:
Un beau visage est là, caché dans chaque grain.

(Omar Khayam)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :