Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘butiner’

Vertige (James Denis)

Posted by arbrealettres sur 25 septembre 2017



Illustration: Andrei Protsouk
    
Vertige

Dévorant son minois de lait et de flocons
Duveteux. Je conjugue ainsi son corps ! Délices !
Alouvi ! Butinant comme les papillons…
Un vif effet volcan confina mes blandices.

Secret d’une Égérie, une fugue ! L’éveil
D’une mort de l’égo, et triomphe une étoile
Vêtue de chair sucrée, une ouate ce réveil !
Fascinant ce cocon ! Une soie se dévoile.

Un vertige puissant ! Ô reine des jasmins !
Je cueille ton amour aux essences avides,
Une dolce Vita aux rubans très coquins
Moissonne mes égards, l’extase se transvide.

(James Denis)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tous les baisers (Jean Richepin)

Posted by arbrealettres sur 24 juillet 2017




    

Tous les baisers, tous les baisers, premier baiser
Presque en songe, furtif, osant à peine oser,
Baiser qui, stupéfait, s’enfuit de ce qu’il touche,
Baiser plus enhardi qui s’attarde à la bouche,

Papillon, puis abeille y butinant son miel,
Baiser aigle emportant sa proie au fond du ciel,
Baiser cynique en plein soleil qui vous regarde,
Baiser qui dans le cœur entre jusqu’à la garde,

Baiser de nuit trouvant sans lampe d’Aladin
Le Sésame ouvre-toi du plus secret jardin,
Baiser bu d’un seul coup comme un alcool de flamme,
Baiser bu lentement en vieux vin jui réclame

Toute l’attention muette du buveur.
Baiser reçu comme une hostie, avec ferveur.
Baiser riant, baiser pleurant, baiser de rêve
Qui commence en la chair et dans l’âme s’achève,

Tous les baisers, tous les baisers, tous les baisers,
Baisers martyrisants, baisers martyrisés.
Baisers où semblent joints des muffles de chimères.
Baisers de jalousie aux âcretés amères.

Baisers de rage au goût de sang et de poison,
Baisers d’adieu qui râle et Cjui perd la raison.
Baisers déments oii l’on ne sait plus si l’on souffre,
Si l’on jouit, baisers d’azur, baisers de gouffre.

Baisers toujours en rut et jamais apaisés,
Tous les baisers, tous les baisers, tous les baisers,
Tous ceux où l’on sent vivre et mourir tout son être,

Tous ceux qu’on a connus, tous ceux qu’on doit connaître
Tous les baisers, tous à la fois, en composer
Chaque baiser qu’on donne et prend, chaque baiser !

(Jean Richepin)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le matin, quand on est abeille (Henri Michaux)

Posted by arbrealettres sur 19 juillet 2017



Le matin, quand on est abeille,
pas d’histoires, faut aller butiner.

(Henri Michaux)


Illustration

Posted in humour | Tagué: , , , , | 2 Comments »

LES LÈVRES EN FLEURS (Abdellatif Laâbi)

Posted by arbrealettres sur 5 février 2017



LES LÈVRES EN FLEURS

Les lèvres en fleurs
abeilles gourmandes
gonflées de suc
De la fleur
ou de l’abeille
qui butine l’autre?

(Abdellatif Laâbi)

Illustration

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , | 1 Comment »

Lapin bleu (Jean-Marc Buttin)

Posted by arbrealettres sur 7 janvier 2017



 

Lapin bleu

Un lapin bleu oreilles baissées m’a parlé
Je l’avais déjà rencontré un soir d’été
Quand à l’orée d’une forêt je butinais
Une rose bleutée qu’un désir enfiévrait

Il m’a dit souffrir de la perte d’une amie
Qui venait de lui annoncer qu’elle le laissait
Pour vivre tranquille dans son foyer sa vie
Renonçant aux frasques de toutes leurs envies

Ils avaient été amants dans les champs de thym
Au clair de lune jouant avec leurs ombres
Ils s’aimaient de désir et s’embrassaient câlins
Sans aucun nuage pour leur faire de l’ombre

Oui mais voilà ce lapin avait un gîte
Où l’attendaient madame et leurs habitudes
Et la rose elle aussi un toit qui l’abrite
Avec concubin et autres servitudes

Sa belle amie prise de remords le quitta
Pour s’installer au coin chaud de sa cheminée
Se chauffant le poil et ouvrant large ses bras
Au régulier d’un calme et de tranquillité

Elle regrette me dit-il d’un air lamenté
Et je pleure la fougue de nos étreintes
Mais que voulez-vous pour une rose inventer
Quand le plaisir douillet prend formes de craintes

Puis ce lapin me regarda et se souvint
De m’avoir vu en bonne compagnie d’amour
Il redressa l’oreille et d’un air très malin
Me dit ainsi va le sort de tout troubadour

Devant Dieu et toutes les femmes de l’amour
Je fais une promesse à ce frère d’arme
Plus jamais dussè-je périr de désamour
Je ne passerai de lapin par les armes.

(Jean-Marc Buttin)

Illustration: Miss Nahn, Sculpture: Anne-Solène V

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 3 Comments »

Vivre en instant (Heather Dohollau)

Posted by arbrealettres sur 12 décembre 2016



 

Vivre en instant de mort
Où le passé
Poussé hâtivement
Découvre à nos yeux
Ses champs odorants
Et n’étant plus des insectes
Se déplaçant entre les tiges du présent
Mais soudain papillons
Nous butinons nos jours
Légers, légers …

(Heather Dohollau)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

FLEUR D’ESPOIR (Liliane Codant)

Posted by arbrealettres sur 13 septembre 2016



rose-verte-4-800x600

FLEUR D’ESPOIR

Verte est la rose d’espérance
Où butine la liberté.
Elle occulte l’adversité
Pour subjuguer toute souffrance.

Son emblématique fragrance
S’exhale en puits de vérité ;
Verte est la rose d’espérance
Où butine la liberté.

Et sa mythique fulgurance
Lance un message d’unité
Sur l’océan d’éternité…
Perle d’amour, de tolérance,
Verte est la rose d’espérance.

(Liliane Codant)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ma robe fleurie (Simone Auguste)

Posted by arbrealettres sur 2 septembre 2016



Ma robe fleurie
un papillon la butine
aux creux du sous-bois

(Simone Auguste)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Les balles butinent (Jean-Baptiste Besnard)

Posted by arbrealettres sur 22 novembre 2015




Les balles butinent
Abeilles de mort
Et leur dard s’enfonce
Dedans la chair vive
Blessure invisible
D’où jaillit le sang

La poitrine se vide
De chaleur et d’amour
Et les deux mains étreignent
Dans un dernier sursaut
Le sol qui sentait bon
Les cailloux qui chantaient

Les yeux ont perdu leur regard
Et le ciel qui s’y reflétait
Ne s’y reconnaît plus.

(Jean-Baptiste Besnard)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

M’endormir la joue contre le ciel (Robert Mallet)

Posted by arbrealettres sur 3 novembre 2015



M’endormir la joue contre le ciel
avec un picotement d’étoiles
sur la peau comme d’abeilles
qui butineraient mon sommeil

pour nourrir des essaims de joies.

(Robert Mallet)

Illustration: Josephine Wall

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :