Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘ça’

Merci pour ça (Vianney)

Posted by arbrealettres sur 2 août 2021




    

Merci pour ça

Les gens qu’on ne regarde pas
Sont des trésors oubliés
Y avait tant de choses en toi
Et peu de gens pour les aimer

Moi je garde nos images
Que je regarde souvent
Avant de tourner la page
Faut le vouloir, finalement

Et demain
Je referai le chemin
Mes pas juste à côté des tiens
S’il n’y a que du cœur qu’on voit bien
Avant toi, je ne voyais rien

Les gens qu’on ne regarde pas
Sont des livres jamais lus
Moi j’ai vu au fond de toi
Un vieux roman qui m’a plu

Mais t’es pas parfait peut-être
Mais tout est à l’imparfait maintenant
Tu es de ceux qu’on regrette
Parfois géniale, parfois gênant
Et demain
Je referai le chemin
Mes pas juste à côté des tiens
S’il n’y a que du cœur qu’on voit bien
Avant toi, je ne voyais rien

Avant toi, j’avais pas d’horizon
J’avais l’cœur en carton
Je ne voyais que moi
Merci pour ça

Un vagabond errant
Une faille dans le vent
J’étais qu’un demi-moi

Avant toi
Avant toi
Avant toi

Avant toi
Et demain
Je referai le chemin
Mes pas juste à côté des tiens
S’il n’y a que du cœur qu’on voit bien
Avant toi, je ne voyais rien

(Vianney)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Nos mots (Luciole)

Posted by arbrealettres sur 1 février 2020




    
Nos mots

Quand le silence hurle,
Se fait assourdissant
Que des sons minuscules
Se font cris de géants
Nos mots sont des compas,
Nous guident sur l’océan
Nos mots comme continents,
Il nous restera ça

Quand les nuages filent
Sans qu’on puisse les toucher
Dans le bleu tendres îles,
Impossible d’accoster
Nos mots sont des trois mâts
Naviguent dans ces nuées
Nos mots comme nos voiliers,
Il nous restera ça

Et quand le ciel pleure,
Se grise de sanglots
Que les sons, les couleurs
Se prennent dans les rouleaux
Nos mots à bouts de bras
Sont nos armes, nos flambeaux
Nos mots comme drapeaux,
Il nous restera ça

Quand les portes sont fermées,
Que l’on reste au-dehors
Quand on a beau frapper
De nos mains, de nos corps
Nos mots resteront là,
Gravés dans le décor
Nos mots comme trésor,
Il nous restera ça

Quand mes lèvres sont scellées,
que je ne sais que dire
Quand je ne sais que pleurer
quand je voudrais sourire
Mes mots glissent tous bas,
pour éviter le pire
Mes mots comme des soupirs,
il me restera ça

Quand on voudrait fixer
Chaque souvenir chaque nuit
Pour ne rien oublier
De chaque sensation
Les mots sont nos combats,
Les mots sont l’émotion
Nos mots comme chansons
Il nous restera ça
Il nous restera ça

(Luciole)

 

Paroliers : David Babin / Angelo Foley / Lucile Gerard

   

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le bas (Thomas Vinau)

Posted by arbrealettres sur 25 septembre 2019




    
Le bas

Les choses
qui tombent
les gens
qui partent
la
vie
va
vers
le
bas
il faut
se débrouiller
avec ça

(Thomas Vinau)

 

Recueil: Juste après la pluie
Traduction:
Editions: Alma

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mystique (Michel de Certeau)

Posted by arbrealettres sur 18 octobre 2018






Est mystique
celui ou celle
qui ne peut s’arrêter de marcher
et qui,
avec la certitude de ce qui lui manque,
sait de chaque lieu et de chaque objet
que ce n’est pas ça,
qu’on ne peut résider ici,
ni se contenter de cela.

(Michel de Certeau)

Illustration: Georges Antoine Rochegrosse

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | 6 Comments »

LA NUIT (Hervé Le Tellier)

Posted by arbrealettres sur 7 juillet 2018




    
LA NUIT

La nuit j’ai des idées horribles
Des choses qu’on peut pas raconter
Des choses qui vous laissent pas dormir,
Il faut que je me lève, que je boive un verre d’eau,
Et même parfois je dois m’allonger sur le sol,
Penser à autre chose,
aux nuages du ciel,
à l’abeille butineuse,
au pétale antérieur du garuda fragrans,
mais pas à ça, non,
Pas à ça.

(Hervé Le Tellier)

 

Recueil: Zindien
Traduction:
Editions: Le Castor Astral

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LA LIGNE CÔTIÈRE (Kenneth White)

Posted by arbrealettres sur 30 juin 2018



 

huile-crique

LA LIGNE CÔTIÈRE

Écrire des poèmes ?

plutôt suivre la côte
fragment après fragment

ça avance

ça respire

ça se déploie

*

COASTLINE

Write poetry?

rather follow the coast
fragment after fragment

going forward

breathing

spacing it out

(Kenneth White)

Illustration

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tellement las (Antoine Emaz)

Posted by arbrealettres sur 23 mars 2018



Illustration: Odd Nerdrum
    
tellement las

on ne sait plus oomment aller

la nuit colle

dedans
dehors
il n’y a plus personne
et ça continue

(Antoine Emaz)

 

Recueil: Caisse claire
Traduction:
Editions: Points

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le mystique (Henri Michaux)

Posted by arbrealettres sur 18 mars 2018



Illustration: Le Bernin
    
Le mystique en transe n’écrit pas.
Ravi on n’écrit pas.
Si on écrit après,
c’est tout sauf ça.

(Henri Michaux)

 

Recueil: Absence
Traduction:
Editions: Cahier de l’Herne

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , | 2 Comments »

Ça (Mohammed Dib)

Posted by arbrealettres sur 15 mars 2018




    
Ça

Ça ne savait rien faire.
Que dormir dans les coins.
Ça poussait des plaintes
Et ne savait que dormir.

La pendule qui berçait.
Ne savait rien d’autre.
Il n’y avait que ça. Ça
Et que lui, que sa mère.

Le jour pouvait rayonner.
Ou la lampe veiller, luire.
Que dormir, ça ne savait
Faire que ça. Rien d’autre.

La pendule parlait. Tiens
Et nous aussi, des fois.
Ça ne savait que dormir.
Ça ne se réveillait pas.

(Mohammed Dib)

 

Recueil: Poésies
Traduction:
Editions: De la Différence

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Pas vu ça (Robert Desnos)

Posted by arbrealettres sur 22 février 2018


belle_plus_que_ca

Pas vu la comète
Pas vu la belle étoile
Pas vu tout ça

Pas vu la mer en flacon
Pas vu la montagne à l’envers
Pas vu tant que ça

Mais vu deux beaux yeux
Vu une belle bouche éclatante
Vu bien mieux que ça

(Robert Desnos)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :