Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘canard’

APRES-PLUIE (Eugenio Montale)

Posted by arbrealettres sur 15 décembre 2017



APRES-PLUIE

Sur le sable mouillé apparaissent des idéogrammes,
pattes de mouche ou pattes d’oie. Je regarde en arrière
mais ne vois ni refuges ni asiles pour volatiles.
Sans doute est passé fatigué un canard, estropié peut-être.

Je ne saurais décrypter ce langage
même si j’étais chinois. Un coup de vent va suffire
à l’effacer. I1 n’est pas vrai que la Nature
soit muette. Elle parle à tort et à travers
et notre seul espoir : qu’elle s’occupe
de nous le moins possible.

(Eugenio Montale)

Publicités

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

V’là l’bon vent, v’là l’joli vent (Anonyme)

Posted by arbrealettres sur 22 novembre 2017




Derrièr’ chez nous y a un étang (bis)
Trois beaux canards s’en vont baignant.

Refrain

V’là l’bon vent, v’là l’joli vent
V’là l’bon vent, ma mie m’appelle,
V’là l’bon vent, v’là l’joli vent
V’là l’bon vent, ma mie m’attend.

Le fils du roi s’en va chassant (bis)
Avec son beau fusil d’argent.

Visa le noir, tua le blanc.
_ Ô fils du roi, tu es méchant.

D’avoir tué mon canard blanc !
Par-dessus l’aile, il perd son sang.

Par les yeux lui sort des diamants,
Et par le bec l’or et l’argent.

Toutes ses plumes s’en vont au vent,
Trois dam’s s’en vont les ramassant.

C’est pour en faire un lit de camp
Pour y coucher tous les passants.

(Anonyme)

Illustration: Nico Lund

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Approche-moi de ta peur (Luis Mizón)

Posted by arbrealettres sur 8 novembre 2017



Illustration: Guy Baron
    
Approche-moi de ta peur
offre-moi le reflet de ton ciel
la forêt submergée de ton lac
aux eaux vierges
qu’elles se couvrent de cris et de baisers
de larmes et de canards
de voiles sans destin
et de cercles concentriques

(Luis Mizón)

Recueil: Poèmes d’eau et de lumière
Traduction:
Editions: Al Manar

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les canards s’en vont (Shikà Hasegawa)

Posted by arbrealettres sur 21 octobre 2017



Les canards s’en vont
reliant le ciel de ce monde
à celui de l’autre monde

(Shikà Hasegawa)

 

 

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Rien ne m’effraye plus (Jean Cocteau)

Posted by arbrealettres sur 13 octobre 2017



Illustration: Constantin Brancusi
    
Rien ne m’effraye plus que la fausse accalmie
D’un visage qui dort
Ton rêve est une Égypte et toi c’est la momie
Avec son masque d’or

Où ton regard va-t-il sous cette riche empreinte
D’une reine qui meurt,
Lorsque la nuit d’amour t’a défaite et repeinte
Comme un noir embaumeur?

Abandonne ô ma reine, ô mon canard sauvage,
Les siècles et les mers;
Reviens flotter dessus, regagne ton visage
Qui s’enfonce à l’envers.

(Jean Cocteau)

 

Recueil: PLAIN-CHANT
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Un jour (Jacques Prévert)

Posted by arbrealettres sur 7 octobre 2017




    
un jour j’emmènerai mes petits
voir le robot de Vaucanson.

Un canard sauvage.

(Jacques Prévert)

 

Recueil: Fatras
Editions: Le Point du Jour

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

LA CHANSON DU BROUILLARD (David Scheinert)

Posted by arbrealettres sur 2 septembre 2017




    
LA CHANSON DU BROUILLARD

J’ai une gomme dans la main
Et j’efface les canards
Dans le ciel blanc du matin.
Je suis le brou, le brouillard.

J’ai une gomme dans la main.
Les forêts au désespoir
Ont perdu tous leurs sapins.
Je suis le brou, le brouillard.

J’ai une gomme dans la main.
N’espérez plus vous revoir.
J’ai brouillé vos deux chemins.
Je suis le brou, le brouillard.

Mais quand le soleil revient
Précédé par les fanfares,
Je lui rends c’que j’ai volé.
Je suis le brou, le brouillard.

Je lui rends tous ses sapins
Où se posent les canards,
A l’amour, ses lendemains.
Je suis le frou, le froussard.

(David Scheinert)

Illustration: ArbreaPhotos

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Jardin de Julie (Brigitte Level)

Posted by arbrealettres sur 18 juillet 2017




    
Le Jardin de Julie

La petite grenouille
mange bien ses nouilles

La petite souris
grignote bien son riz

Le petit hamster
aime les pommes de terre

Le petit lapin
mange tout son pain

Le petit canard
veut des épinards

La grosse tortue
veut de la laitue

La petite marmotte
croque une carotte

et la belle poule
mange sa semoule

(Brigitte Level)

 

Posted in humour, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 3 Comments »

L’Abreuvoir (Paul Fort)

Posted by arbrealettres sur 13 juin 2017



L’Abreuvoir

Tous ces jolis canards,
le soir,
tirant d’une eau qu’ils font légère
des frissons bus
d’un cheval noir

Les étoiles y reposent,
sans rien qui les trouble,
la nuit,
dans cet abreuvoir
près des roses.

(Paul Fort)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Permets-moi de ne pas t’aimer (Ossip Mandelstam)

Posted by arbrealettres sur 5 mai 2017



L’air grisâtre est bruissant et moite;
On se sent bien et à l’abri dans la forêt.
Docile je vais porter une fois encore
La croix légère des promenades solitaires.

Et de nouveau, vers l’indifférente patrie,
Le reproche, comme l’oiseau, monte en spirale.
Je participe à la vie ténébreuse,
Je suis innocent de ma solitude.

Un coup de feu. Sur le lac assoupi
Les ailes des canards pèsent lourd à présent.
Les troncs des sapins sont hypnotisés
Par le reflet d’une double existence.

Ciel vitreux à l’étrange miroitement,
De l’univers la brumeuse douleur —
Ô permets-moi d’être pareillement brumeux,
Permets-moi de ne pas t’aimer.

(Ossip Mandelstam)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :