Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘carnet’

Voilà où je vais mettre mon pays (Nathalie Handal)

Posted by arbrealettres sur 15 mars 2022



Illustration: réfugiés Ukrainiens 02/2022
    
c’est la veille de notre départ,
le jour où mon père
me donne un carnet,
et où je lui dis:
voilà où je vais mettre mon pays.

(Nathalie Handal)

 

Recueil: Anthologie des femmes poètes du monde arabe
Traduction: Maram al-Masri
Editions: Le Temps des Cerises

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Joseph (Franck Bouysse)

Posted by arbrealettres sur 17 janvier 2022




    

Joseph

Joseph a dix-huit ans
Sur le quai d’une gare
Et la vie devant lui
Ça ne va pas durer
Le temps d’un défilé
En bleu, en blanc et puis en rouge
Trois petits tours et puis s’en vont
Baïonnette au canon

Joseph a dix-neuf ans
Englué dans la boue
Avant d’aller au feu
Il sort un carnet
Écrit une suite de mots
Destinés à un ange

Joseph a vingt ans
De l’encre sur les doigts
Et les pattes des rats
En maudites ratures

Joseph a vingt ans
Joseph avait vingt ans

(Franck Bouysse)

Recueil: Fenêtre sur Terre
Traduction:
Editions: Phébus

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Personne à l’horizon (Claudine Bertrand)

Posted by arbrealettres sur 17 novembre 2021


coeur

Qu’est-ce qu’un coeur
dans un carnet

Un silence creuse l’écriture
et lui fait une âme

Personne à l’horizon
le nom n’a pas d’apparence

Qui fait du bruit
n’a pas de bouche amoureuse

Les mains jettent des paysages
un lac tombe dans mes yeux

(Claudine Bertrand)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Décoller par-delà les ailleurs de tempêtes (Brigitte Garel)

Posted by arbrealettres sur 16 janvier 2021



 

    

Décoller par-delà les ailleurs de tempêtes
Larguer les fardeaux inaudibles

Dorloter les matins légers
aux saveurs d’azur
Habiter les silences insondables
aux nuances aériennes
Danser sur le vertige des crépuscules

Ouvrir le carnet de voyage
gardien des souvenirs luxuriants

(Brigitte Garel)

 

Recueil: Bruissement d’elles
Traduction:
Editions: L’Harmattan

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La main à pleine poignée (Pascal Commère)

Posted by arbrealettres sur 17 juillet 2020



 

La main à pleine poignée quand le pied glisse
se retenant — non pas la chute libre comme
toujours dans le buisson de la voix le silence
quelque chose un instant le retient, langue brûlée
mais le cheminement (caillou plus tard sur la page
à plat de mon carnet pour que ne s’envolent
les mots lentement gagnés dans la montée)
quand l’herbe jamais de nous ne retiendra
dans le matin abrupt aux pages penchées qu’
un nom (herbe vivace) et son écho qui meurt

(Pascal Commère)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Plus lourd que l’air (Georges Lambrichs)

Posted by arbrealettres sur 8 janvier 2019



Quand je sors ce carnet de ma poche,
c’est comme si j’avais à y déposer quelque chose
qui serait plus lourd que l’air.

(Georges Lambrichs)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

CARACTÈRES ALTÉRÉS (Daigaku Horiguchi)

Posted by arbrealettres sur 27 juillet 2018



 

 

CARACTÈRES ALTÉRÉS
Uso JI

Mon coeur
Écolier de primaire á la vie
Tu as encore altéré des caractères
Dans un carnet il suffit d’effacer les caractères altérés mais
Il y a des souvenirs que la gomme n’efface pas

(Daigaku Horiguchi)

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Image (Claudine Helft)

Posted by arbrealettres sur 24 juillet 2018




    
Image

Elle, soudain au passé
comme une image
tombée d’un carnet,
jetée là comme un point
de repère sur le temps.
Une page déchirée
qui traverse le plancher,
une valise oubliée
encore pleine de baisers.

(Claudine Helft)

 

Recueil: Une indécente éternité
Traduction:
Editions: De la Différence

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mon Nom? Mais qu’est-il donc pour toi? (Alexandre Pouchkine)

Posted by arbrealettres sur 19 juillet 2018




Mon Nom? Mais qu’est-il donc pour toi?
Il mourra, comme sur la grève
Meurt l’écho que le flot soulève;
Comme un bruit, la nuit, dans un bois.

C’est un signe incompréhensible
Que ton carnet aura gardé,
Tel, sur une tombe, gravé,
Un grimoire en langue illisible.

Mon nom? Tu l’auras oublié
Dans les remous, les aventures.
Sur ton âme il n’aura laissé
Aucune trace tendre ou pure.

Mais un jour triste, dis-le bien
A voix haute, avec nostalgie;
Tu diras: quelqu’un se souvient,
Un coeur où vit encor ma vie…

(Alexandre Pouchkine)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’universelle harmonie (Henri Thomas)

Posted by arbrealettres sur 9 mai 2018



 

Pour moi, si j’ai tant griffonné de carnets,
ce n’a jamais été que pour surprendre un brin des musiques de l’inconcevable existence,
percevant aux heures de gloire l’universelle harmonie dans le crissement d’une cigale.

(Henri Thomas)

 

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :