Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘cartable’

Cygne gris (Anna Akhmatova)

Posted by arbrealettres sur 22 mars 2019


Plumier, livres dans mon cartable,
Je rentrais de l’école.
Sans doute ces tilleuls n’ont-ils pas oublié
Notre rencontre, ô mon joyeux garçon.

Mais devenu un cygne hautain,
Mon petit cygne gris a changé.
Sur ma vie s’est posé un rayon de tristesse,
Et ma voix n’est plus sonore.

(Anna Akhmatova)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tout petit, j’avais le goût des mots (Georges Schehadé)

Posted by arbrealettres sur 3 novembre 2017



 

Tout petit, j’avais le goût des mots.
J’étais en dixième, je crois,
quand j’ai entendu pour la première fois le mot « azur ».
J’ai trouvé ça extraordinaire « azur ».

Je l’ai emporté avec moi dans mon cartable.

(Georges Schehadé)

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mon cartable (Pierre Gamarra)

Posted by arbrealettres sur 6 juin 2016



Mon cartable a mille odeurs,
mon cartable sent la pomme,
le livre, l’encre, la gomme
et les crayons de couleurs.

Mon cartable sent l’orange,
le bison et le nougat,
il sent tout ce que l’on mange
et ce qu’on ne mange pas.

La figue et la mandarine,
le papier d’argent ou d’or,
et la coquille marine,
les bateaux sortant du port.

Les cow-boys et les noisettes,
la craie et le caramel,
les confettis de la fête,
les billes remplies de ciel.

Les longs cheveux de ma mère
et les joues de mon papa,
les matins dans la lumière,
la rose et le chocolat.

(Pierre Gamarra)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Objets (Mireille Gaglio)

Posted by arbrealettres sur 15 mars 2016



Objets

C’était un vieux sac d’écolier
Tout éventré, oublié,
D’où quelques cahiers bâillaient…
Mais c’est mon vieux cartable,
Là, sous la table
Dans le grenier !

C’est en rangeant que je l’ai retrouvé,
Et avec lui une bouffée de mon passé :
La fraîcheur du lever,
La main de Papa sur mon visage,
Disant : »Réveille-toi, il est tard,
Tu vas être en retard ! »
C’est tout mon plus jeune âge…

Comme il a l’air désuet
Ce vieil objet !
Mais que de secrets,
Que de souvenirs écoulés,
Que d’orages !
C’est toute une page…
Des odeurs et des senteurs,
Des bonheurs, des malheurs,
Des joies et des solitudes,
Des contraintes et des habitudes …

Tout est là, dans ce vieux sac abandonné !

(Mireille Gaglio)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 8 Comments »

Locataires (Jean-Luc Moreau)

Posted by arbrealettres sur 6 janvier 2016



chapeaujpg

Locataires

J’ai dans mon cartable
(C’est épouvantable !)
Un alligator
Qui s’appelle Hector.

J’ai dans ma valise
(Ça me terrorise !)
Un éléphant blanc
Du nom de Roland.

J’ai dans mon armoire
(Mon Dieu, quelle histoire !)
Un diplodocus
Nommé Spartacus.

Mais pour moi le pire,
C’est sous mon chapeau
D’avoir un vampire
Logé dans ma peau.

(Jean-Luc Moreau)

 

 

Posted in humour, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

UNE JOURNÉE QUI COMMENCE (Yvon Le Men)

Posted by arbrealettres sur 15 mai 2015



écoliers rl

UNE JOURNÉE QUI COMMENCE

Le même cartable de cuir
Prix d’un mois de travail
Les mêmes baisers furtifs
Au bord de la route,
Le même vélo historique et quotidien
Tous les trois, la marche en avant
Au goût d’appréhension,
Les camarades qui accrochent leurs yeux
Aux souliers de la grande soeur
A la blouse lavée et raccommodée
Le chef serrant une poignée de main de traître,
Mais le soir, une nourriture
Réchauffée,
Savoureuse.
Maternelle,
Amoureuse,
Une communion solidaire
Après,
Un partage du livre :
Les hommes auront la force d’être ;
Il faut comprendre,
Rappelle la voix fatiguée
Et forte du Père.

(Yvon Le Men)

Illustration: Robert Doisneau

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Pauvre humanité (Françoise Campo-Timal)

Posted by arbrealettres sur 5 avril 2015



 

Michael Sowa (9)

Pauvre humanité
des petits matins hâtifs
avec tous ces écoliers
plaqués contre leur cartable
et le regard rouge
des mères pressées
et ces fonctionnaires
en imperméable
pauvre humanité hagarde
accrochée aux grilles
d’une fausse vie
en ces matins
au soleil éteint

(Françoise Campo-Timal)

Illustration: Michael Sowa

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :