Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘caste’

Religions (Kabîr)

Posted by arbrealettres sur 11 octobre 2018



Le premier Adam n’a jamais su,
D’où était venue notre mère Ève…
Alors, il n’y avait ni Turc, ni Hindou,
Ni sang de la mère, ni semence du père.

Alors, il n’y avait ni vache, ni boucher,
Qui donc alors a ordonné d’abattre « Au nom de Dieu »
Alors il n’y avait ni dynastie, ni caste,
Ce paradis et cet enfer, d’où sont-ils donc venus?

Le mystère de l’esprit, nul ne le comprend,
Et dans leur égarement, ils parlent de deux religions!

(Kabîr)

Publicités

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | 4 Comments »

La même étincelle divine (Amin Maalouf)

Posted by arbrealettres sur 28 août 2017




Illustration: ArbreaPhotos
    
La même étincelle divine est en nous tous,
elle n’est d’aucune race, d’aucune caste,
elle n’est ni mâle ni femelle,

chacun doit la nourrir de beauté et de connaissance,
c’est ainsi qu’elle parvient à resplendir,

c’est seulement par la Lumière qui est en lui
qu’un homme est grand.

(Amin Maalouf)

 

Recueil: Les Jardins de lumière
Editions: LE LIVRE DE POCHE

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

A quelle caste appartient un saint (Kabîr)

Posted by arbrealettres sur 16 avril 2017



Il n’est pas besoin de demander à quelle caste appartient un saint.
Car le prêtre, le guerrier, le commerçant, et toutes les trente-six castes,
sont également en quête de Dieu.

Le barbier s’est mis en quête de Dieu,
la lessiveuse, le charpentier
Même Raidas s’était mis en quête.

Le Rishi Swapacha était tanneur d’après sa caste.
Hindus et Moslems tout de même ont achevé
cette fin où ne subsiste plus aucune marque de distinction.

***

It is needless to ask of a saint the caste to which he belongs;
For the priest, the warrior, the tradesman, and all the thirty-six castes,
alike are seeking for God.

It is but folly to ask what the caste of a saint may be;
The barber has sought God, the washerwoman, and the carpenter —
Even Raidas was a seeker after God.

The Rishi Swapacha was a tanner by caste.
Hindus and Moslems alike have achieved that
End, where remains no mark of distinction.

(Kabîr)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Né En 17 à Leidenstadt (Jean-Jacques Goldman)

Posted by arbrealettres sur 28 septembre 2016




Né En 17 à Leidenstadt

{Refrain:}
Et si j’étais né en 17 à Leidenstadt
Sur les ruines d’un champ de bataille
Aurais-je été meilleur ou pire que ces gens
Si j’avais été allemand ?

Bercé d’humiliation, de haine et d’ignorance
Nourri de rêves de revanche
Aurais-je été de ces improbables consciences
Larmes au milieu d’un torrent

Si j’avais grandi dans les docklands de Belfast
Soldat d’une foi, d’une caste
Aurais-je eu la force envers et contre les miens
De trahir: tendre une main

Si j’étais née blanche et riche à Johannesburg
Entre le pouvoir et la peur
Aurais-je entendu ces cris portés par le vent
Rien ne sera comme avant

On saura jamais c’qu’on a vraiment dans nos ventres
Caché derrière nos apparences
L’âme d’un brave ou d’un complice ou d’un bourreau?
Ou le pire ou plus beau ?
Serions-nous de ceux qui résistent ou bien les moutons d’un troupeau
S’il fallait plus que des mots ?

{au Refrain}

Et qu’on nous épargne à toi et moi si possible très longtemps
D’avoir à choisir un camp

(Jean-Jacques Goldman)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Je te recherche en vain sur la plage déserte (Jacques Rabemananjara)

Posted by arbrealettres sur 22 décembre 2015




Je te recherche en vain sur la plage déserte.
Les sables ont gardé le parfum de tes pas.
Sur le lac où jadis nous prenions nos ébats,
Souffle un vent si léger qu’à peine il vous alerte

Un crépuscule vert répand sur toute chose
Les charmes d’on ne sait quelle ample pâmoison.
Sur les rebords du ciel le volcan rouge explose
Et du sang du soleil asperge l’horizon.

Est-ce le don de feu qu’en forme d’astre mort
Nous offre, pantelant, le grand maître du sort !
Pour s’être épanoui contre la loi des castes,

Notre amour a besoin d’un holocauste pur
Immolé dans l’esprit des rites les plus fastes
Et se tremper le front dans un grand bain d’azur.

(Jacques Rabemananjara)

Illustration: Christian Lloveras

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :