Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘ce’

Blue Box (Barbara Köhler)

Posted by arbrealettres sur 30 avril 2018



Blue Box

D’où vient tant de tristesse nous en parlions justement
La doctrine teinte en bleu : ne rien attendre
prendre tout ce qui vient donner ce qui va
vers nous entre venir et aller le milieu
s’appelle rester entre prendre et donner
il n’y a rien à attendre. Ce sont des mots
c’est tout. Le parler
n’a pas d’issue. Le milieu vide un espace
l’espérance inhabitable Il ne reste rien
derrière le rebord du deuil de l’amour
les faits ne sont pas à la femme d’un homme
pas à l’homme d’une femme, neutre le contre peut attendre
pour un bout le bleu me fait rester : ce

***

Blue Box

Woher so traurig Grade noch sprachen wir
Die eingebläute Lehre : nichts erwarten
alles nehmen was kommt geben was geht
uns zwischen Kommen und Gehen die Mitte
heißt Bleiben zwischen Nehmen und Geben
gibts nichts zu erwarten Das sind Worte
ist alles. Die Ausweglosigkeit
des Sprechens Die leere Mitte ein ZwischenRaum
die unbewohnbare Hoffnung Es bleibt
nichts übrig hinterm Trauerrand der Liebe
nicht der Frau eines Mannes nicht dem Mann
einer Frau sind Taten sächlich kann Gegen warten
für ein Stück Blau laß mich bleiben : es

(Barbara Köhler)


Illustration: Rafal Olbinski

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Errance (Aya Cheddadi)

Posted by arbrealettres sur 16 janvier 2018



Illustration: Fabienne Contat
    
Errance

Le vent bruisse et je m’en vais nu-pieds
Les fleurs jaillissent sur le sentier
Je cherche la Fontaine de Cé

De-ci de-là entre les fraisiers
je t’y avais donné un baiser
Sur l’arbre le corbeau fait le gué

Oú est l’eau au bon goût de rosée
C’est l’eau qui me rendra la santé
qu’Éros enfant a joué aux dés

(Aya Cheddadi)

 

Recueil: Tunis marine
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Au jour tombant (Marie-Claire Bancquart)

Posted by arbrealettres sur 22 mai 2017




    
Au jour tombant les choses se relient

fleurs et chat, livre et lampe,
rêvent au magma primordial

vont jusqu’aux abords
de nous qui les admettons si distraitement.

Identifier notre royaume
serait pourtant la vraie urgence de nos soirs.

(Marie-Claire Bancquart)

 

Recueil: Terre Energumène
Editions: Le Castor Astral

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Vide contemplé (Han Shan)

Posted by arbrealettres sur 22 août 2016



Torrent de jade, pure eau de source
Montagne froide, blanc halo lunaire
Connaissance silencieuse, esprit rayonnant spontanément
Vide contemplé, situation au-delà de l’apaisement

*

(Han Shan)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

La forêt en silence (Philippe Jones)

Posted by arbrealettres sur 18 mars 2016



Il faut remonter souvent
vers les lieux de nos rencontres
pour y puiser des vivres,
sonder chaque point d’eau,
laisser un fruit mûrir;
si le parcours est long,
on s’émerveille alors
de la constance de nos pas

La forêt en silence
renouvelle ses feuilles

Et nous allons vers le bout de nous-mêmes

(Philippe Jones)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :