Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘(Chang Jian)’

Le tombeau de Tchao-kiun (Chang Jian)

Posted by arbrealettres sur 25 novembre 2017




    
Le tombeau de Tchao-kiun

Elle n’eût point évité la mort
en restant au palais des Han,
Mais elle eût évité la douleur de mourir
seule loin de son pays,
Cette belle jeune fille
que ne purent racheter cent chameaux chargés d’or,
Et dont il reste à peine aujourd’hui
quelques ossements desséchés.

Le soir venu, nos chars furent retournés vers la frontière,
Mais les chevaux demeuraient immobiles,
personne ne se décidant à partir ;

Chacun maudissait
l’odieuse mémoire du peintre infidèle,

La lune nous surprit autour du tombeau ;
tous les yeux brillaient, mouillés de larmes.

(Chang Jian)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le lever du soleil au couvent du mont Po-chan (Chang Jian)

Posted by arbrealettres sur 25 novembre 2017




    
Le lever du soleil au couvent du mont Po-chan

La lumière pure d’une belle matinée pénètre déjà dans le vieux couvent ;
Déjà la cime éclairée des grands arbres annonce le retour du soleil.
C’est par de mystérieux sentiers qu’on arrive à ce lieu solitaire,
Où s’abrite la cellule du bonze, au milieu de la verdure et des fleurs.

Dès que la montagne s’illumine, les oiseaux, tout à la nature, se réveillent joyeux ;
L’œil contemple des eaux limpides et profondes, comme les pensées de l’homme dont le cœur s’est épuré.
Les dix mille bruits du monde ne troublent jamais cette calme retraite ;
La voix harmonieuse des pierres sonores est la seule qui s’élève ici.

(Chang Jian)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :