Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘(Charles Dobzynski)’

On joue la comédie (Charles Dobzynski)

Posted by arbrealettres sur 19 juin 2018




    
On joue la comédie
Mais d’avance
Ce que l’on dit nous a joués.

(Charles Dobzynski)

 

Recueil: La scène primitive
Traduction:
Editions: De la Différence

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Chamois (Charles Dobzynski)

Posted by arbrealettres sur 1 juin 2018



Chamois

Le roc me légua sa robe
De prudence et de rigueur
Solitaire je traverse
Le passage
de l’éclipse
Et lèche le lait bleui
de l’altitude.

(Charles Dobzynski)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Elle se concentre dans l’eau et lui dans l’air (Charles Dobzynski)

Posted by arbrealettres sur 29 mai 2018


sirene_Munch

Elle se concentre dans l’eau
Et lui dans l’air
Ils se rejoignent par le trouble
et se résorbent
par évaporation de l’aube
La source qui les encercle négocie
la rançon de l’ordre
Elle défie et délie les filets
de l’impossible
Toute reconnaissance
exige d’eux
la suspension des prothèses
du raisonnement.

(Charles Dobzynski)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les cartes parcourues (Charles Dobzynski)

Posted by arbrealettres sur 17 mars 2018




    
Les cartes parcourues
ignorent
les oiseaux migrateurs

(Charles Dobzynski)

 

Recueil: La scène primitive
Traduction:
Editions: De la Différence

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

La main perd son empreinte (Charles Dobzynski)

Posted by arbrealettres sur 17 mars 2018



Illustration: Mahir Ates
    
La main perd son empreinte
dans la trame
des choses non touchées

(Charles Dobzynski)

 

Recueil: La scène primitive
Traduction:
Editions: De la Différence

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Que devient la boîte noire (Charles Dobzynski)

Posted by arbrealettres sur 10 mars 2018




    
Que devient la boîte noire
De la lumière
Où s’enregistre son histoire ?

Et si la lumière
Récusait
La borne mise à sa vélocité ?

Formule 1 la lumière
Sans pilote
Grille son propre circuit.

Si la lumière sanctionnée
Pour excès de vitesse
Devait rendre son permis ?

Parcourir par seconde
Trois cent mille kilomètres
C’est écluser combien de mondes ?

La lumière les pieds dans l’eau
Lave au savon son halo
Avant de partir au galop.

(Charles Dobzynski)

 

Recueil: Journal de la lumière & Journal de l’ombre
Traduction:
Editions: Le Castor astral

Posted in humour, méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le hasard (Charles Dobzynski)

Posted by arbrealettres sur 9 mars 2018




    

Le hasard est ce sac de riz
Partout semé
La graine craque sous nos pas.

(Charles Dobzynski)

 

Recueil: La scène primitive
Traduction:
Editions: De la Différence

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

L’au-dedans se dévide (Charles Dobzynski)

Posted by arbrealettres sur 9 mars 2018



Illustration: Tamara Lunginovic
    
L’au-dedans se dévide
vers l’au-dehors tonneau
des Danaïdes.

(Charles Dobzynski)

 

Recueil: La scène primitive
Traduction:
Editions: De la Différence

Posted in poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Nous ne sommes jamais que du rêvé (Charles Dobzynski)

Posted by arbrealettres sur 9 mars 2018




    
Nous ne sommes jamais
que du rêvé
qui nous rejette ou nous invente

(Charles Dobzynski)

 

Recueil: La scène primitive
Traduction:
Editions: De la Différence

Posted in poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Dans l’éphémère (Charles Dobzynski)

Posted by arbrealettres sur 9 mars 2018



Illustration: Frédéric Marais
    
Dans l’éphémère
survit un surgeon
amorce du durable

(Charles Dobzynski)

 

Recueil: La scène primitive
Traduction:
Editions: De la Différence

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :