Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘chemin’

Un géant (Guillevic)

Posted by arbrealettres sur 12 avril 2021



Un géant plus que géant
Est au bout du chemin,
Collé à l’horizon

Et, les bras étendus,
Empêche le temps
De passer.

(Guillevic)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Aurore (Jean-Baptiste Besnard)

Posted by arbrealettres sur 12 avril 2021



Aurore

L’aurore est toute chaude
Accrochée au balcon
Aux branches de l’été
Je savoure avec délice
Le rire d’un enfant aux lèvres du chemin
La sève du soleil dans la tige des feuilles
L’écume dans un bouquet de mer
Le silence à l’horizon
Sur la face écorchée du champ
J’écoute le bruit des cailloux
Les sabots des chevaux
Dans les chemins de terre
Alors l’été refleurit
Dans le trouble des buissons.

(Jean-Baptiste Besnard)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Bruits (Jean-Baptiste Besnard)

Posted by arbrealettres sur 12 avril 2021



Bruits

Abruti par les bruits
Affamé de silence
Assoiffé d’espace
Je veux me nourrir
D’un souffle d’air
D’un murmure fugitif
Revoir sous mes pieds
Cet ancien sol nu
Dépouillé de goudron
Pour retrouver
La fantaisie des chemins.

(Jean-Baptiste Besnard)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Belvédère (Anne-Marie Labelle)

Posted by arbrealettres sur 11 avril 2021



belvédère
le chemin parcouru
si petit

(Anne-Marie Labelle)


Illustration

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , | Leave a Comment »

Tous les chemins (Guillevic)

Posted by arbrealettres sur 11 avril 2021




Tous les chemins
Ecrits à travers champs

Par les générations
Et le même soleil.

(Guillevic)

Illustration: ArbreaPhotos

Posted in poésie | Tagué: , , , , | 2 Comments »

J’hésite (Abbas Kiarostami)

Posted by arbrealettres sur 9 avril 2021



J’hésite
Debout entre deux chemins
La seule route que je connaisse
Est celle du retour

(Abbas Kiarostami)


Illustration

Posted in méditations | Tagué: , , , , , | 2 Comments »

Corps et âme (Jean-Baptiste Besnard)

Posted by arbrealettres sur 9 avril 2021



Corps et âme

Egaré dans l’espace
En extase sous l’orage
J’erre entre l’abîme du désir
Et la cime du plaisir
La clé m’ouvre un chemin
Qui m’emporte tout droit
Sous un ciel bleu foncé
Vers la porte où je frappe
Mon corps libéré de mon âme
Que brûle le ridicule feu de l’enfer
Retrouve le paradis des sens
Avant de rôtir dans les flammes.

(Jean-Baptiste Besnard)


Illustration: William Blake

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Vent et pluie (Jean-Baptiste Besnard)

Posted by arbrealettres sur 9 avril 2021



Vent et pluie

Le vent tord les nuages
Comme des serpillières
Qui pendent comme des loques
Sur le sommet de la colline
Et sur la pointe du clocher
Où le coq ébouriffe
Ses plumes de métal doré
La pluie enlace le village
Frissonne sur les toits
Coule sur les joues du chemin

Les maisons me regardent tristement
Avec dans le regard l’éternité des choses

(Jean-Baptiste Besnard)


Illustration: René Magritte

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Cailloux (Jean-Baptiste Besnard)

Posted by arbrealettres sur 7 avril 2021



Cailloux

J’ai lancé des cailloux
Ronds comme des billes
Pointus comme des poignards
Aux formes étranges
Des cailloux
A retrouver les chemins
Des cailloux
A ricocher sur l’étang

Je les ai lancés au ciel
D’où ils sont retombés
A la mer qui en a fait des galets
Ou du sable
Aux oiseaux dont ils arrachèrent quelques plumes
Au soleil dans son tabernacle de nuages
A la porte de la nuit
Et à la vitrine du jour
A des chiens qui voulaient me mordre
Et à des fantômes qui me menaçaient

(Jean-Baptiste Besnard)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | 5 Comments »

Le ciel n’est plus une espérance… (Roberto Juarroz)

Posted by arbrealettres sur 22 mars 2021




Illustration: ArbreaPhotos
    
Le ciel n’est plus une espérance…

Le ciel n’est plus une espérance,
mais seulement une expectative.
L’enfer n’est plus une condamnation,
mais seulement un vide.

Désormais l’homme ne se sauve ni ne se perd :
simplement parfois il chante dans le chemin.

***

El cielo ya no es una esperanza,
sino tan sólo una expectativa.
El infierno ya no es una condena,
sino tan sólo un vacío.

El hombre ya no se salva ni se pierde
tan sólo a veces canta en el camino.

(Roberto Juarroz)

Découvert ici: https://schabrieres.wordpress.com/

Recueil: Sixième poésie verticale
Traduction: Traduit de l’espagnol (Argentine) par Roger Munier
Editions: Points

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :