Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘(Christian Hubin)’

Aussitôt vu (Christian Hubin)

Posted by arbrealettres sur 13 janvier 2017



Aussitôt vu, le sens repris, hors de portée : l’arbre à neige,
l’élection du silence, la hiérarchie de frissons.
En haut, c’est un grand regard déboisé,
un escalier de traces qui n’arriveront pas.

(Christian Hubin)

Illustration: Jean-Philippe Delobelle

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

L’intact au coeur (Christian Hubin)

Posted by arbrealettres sur 13 janvier 2017



reinette-x

L’intact au coeur d’un nuage de sons ;
le geste de connivence aux reinettes, à l’acidulé de l’air ;
à travers la haie, la salutation aux présences.

(Christian Hubin)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tache à l’horizon (Christian Hubin)

Posted by arbrealettres sur 13 janvier 2017



 

Tache à l’horizon, silence englouti.
La route poussiéreuse flotte sous un hymne.
Luminosité à chaque pas.
Allons-nous rencontrer ?
Encore une fois, rien ni personne.
A travers des milliers de fils,
une vague reprend connaissance.

(Christian Hubin)

Illustration: Gilbert Garcin

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tout ce qui ne peut se dire (Christian Hubin)

Posted by arbrealettres sur 15 décembre 2016



stalagmite4-800x600

Tout ce qui ne peut se dire
et se recueille dans sa nuit :
un seul coup sur une stalagmite,
et l’immensité tintera.

(Christian Hubin)

 Illustration

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Voir dans l’aveugle (Christian Hubin)

Posted by arbrealettres sur 15 décembre 2016



goutte-eau1-800x600

Voir dans l’aveugle, voir aveuglément.
Chaque matin, le fil ténu,
les pertes nacrées de l’histoire sur l’herbe.
Le regard est l’ultime forme de piété.
La goutte tombée d’une feuille ouvre la vue à la forêt.

(Christian Hubin)

 Illustration

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | 6 Comments »

Silence élastique (Christian Hubin)

Posted by arbrealettres sur 15 décembre 2016



Silence élastique, humide.
On entend rebondir les balles du coucou.
De lieu en lieu, la solitude diffuse et pare,
dit qu’il y a partout des liens.

(Christian Hubin)

 
Illustration: ArbreaPhotos

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Rougeoiement du brasier central (Christian Hubin)

Posted by arbrealettres sur 15 décembre 2016



nathalie-montel-fillette-20-800x600

Rougeoiement du brasier central.
Le grand laurier luit.

Une fillette plante
un bois d’allumette
sous un portique de fétus.

Elle répète un geste.

Elle dit un nom.

Il n’a pas de fin.

(Christian Hubin)

 Illustration: Nathalie Montel

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Par la porte ouverte (Christian Hubin)

Posted by arbrealettres sur 15 décembre 2016



Par la porte ouverte,
la respiration.

Le violet irisé
comme une grande surprise,
une expression égarée.

A chaque seconde
des milliards d’éclatements minuscules,
déclenchant l’apparition.

On entend le centre dense,
la trouée
par où une part s’échappe,
fascinée.

(Christian Hubin)

Illustration: Salvador Dali

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Soir où la pointe des éclairs perce (Christian Hubin)

Posted by arbrealettres sur 13 décembre 2016



Soir où la pointe des éclairs perce.
Un papillon palpite à la fenêtre.
Il est l’oeil de personne et le regard de rien.
Il voit mieux que nous tous.

(Christian Hubin)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Une route, une conscience perdue (Christian Hubin)

Posted by arbrealettres sur 13 décembre 2016



Une route, une conscience perdue,
resurgie par fragments,
et dont les tronçons restent
les passages privilégiés de nos rêves.

(Christian Hubin)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :