Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘cicatrice’

Le feu de broussailles (Anne-Marie Kegels)

Posted by arbrealettres sur 10 juillet 2017



Le feu de broussailles

Couronnée de fumée
fouaillé par le vent,
il dansait comme un dieu.

Je me suis approchée.
J’aurais voulu tenir ses flammes
dans mon poing serré.

Pour qu’aux soirs à venir
crucifiés par le froid
je puisse porter à mes lèvres
sa cicatrice .

(Anne-Marie Kegels)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Là où il n’y avait que les cicatrices (Luis Mizón)

Posted by arbrealettres sur 27 juin 2017



 

Là où il n’y avait que les cicatrices
d’une ancienne pluie
je découvre le plaisir de ma soif
tu me donnes l’eau fraîche
dont j’avais besoin
pour faire téter mes paroles

(Luis Mizón)

Illustration: Guillaume Bodinier

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La lampe à l’inverse de la nuit (Jack Keguenne)

Posted by arbrealettres sur 12 juin 2017



la lampe à l’inverse de la nuit
cicatrice béante
sédimenter un repos

(Jack Keguenne)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

L’OUBLI IMPOSSIBLE (Jean Richepin)

Posted by arbrealettres sur 5 février 2017



L’OUBLI IMPOSSIBLE

Je le sais bien, ce qui m’arrive est très normal,
Et ce n’est pas de quoi me traîner sur la claie.
Je devrais la payer de la môme monnaie,
Et l’oublier, ainsi qu’un mot dit dans un bal.

Mais je ne puis. Au lieu d’imiter l’animal
Qui va tapir sa mort dans le coin d’une haie,
Je fouille ma poitrine et tourmente ma plaie,
Comme un enfant rageur qui fait saigner son mal.

Je n’enterrerai pas ma peine; elle est trop forte.
J’ai beau sous terre avoir claquemuré la morte,
Je l’entends toujours geindre au fond du noir caveau.

Pour étouffer vraiment sa voix accusatrice,
Il faudrait m’arracher le cœur et le cerveau
Et me couler du plomb dans chaque cicatrice.

(Jean Richepin)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Cœur en péril (René Chalupt)

Posted by arbrealettres sur 24 novembre 2016



Cœur en péril

Que m’importe que l’Infante de Portugal
Ait le visage rond ou bien ovale
Et une cicatrice sous le sein droit,
Qu’elle ait l’air d’une fille de roi
Ou d’une gardeuse d’oies,
Que m’importe ?

Peu me chaut que la princesse de Trébizonde
Soit rousse, châtaine ou blonde,
Qu’elle ait l’humeur prompte et le verbe haut
Peu me chaut.

Point n’ai souci que la marquise de
Carabas Soit veuve et veuille reprendre mari
Pour faire ici-bas son paradis !
Point n’ai souci !

Mais il suffit, jeune étourdie,
Du seul clin d’un de vos yeux moqueurs
Aux reflets irisés
Pour que mon pauvre cœur
Batte à se briser.

***

Heart in Peril

What do I care that the Infanta of Portugal
Has a round face, or an oval one
And a scar beneath her right breas,
That she looks like the daughter of a king
Or a goose-keeper,
What do I care?

It little bothers me that the Princess of Trebizond
Is a redhead, brunette or blonde;
That she has a ready mind and proud words
Little bothers me.

I couldn’t care if the Marquess of Carabas
Is a widow and wants to marry again
To make her paradise here below!
I couldn’t care!

But it is enough, silly young thing,
That one of your mocking eyes gives a single wink
With its iridescent reflections
For my poor heart
To beat fit to burst.

(René Chalupt)

Illustration: Tamara de Lempicka

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

La blessure du bonheur (Hannah Arendt)

Posted by arbrealettres sur 23 novembre 2016



La blessure du bonheur
veut dire stigmate, et non cicatrice.
Seule en témoigne
la parole du poète.
La fable écrite par lui
est demeure et non refuge.

***

Des Glückes Wunde
heißt Stigma, nicht Narbe.
Hiervon gibt Kunde
nur Dichters Wort.
Gedichtete Sage
ist Stätte, nicht Hort.

(Hannah Arendt)

Illustration

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Saisons (Robert Desnos)

Posted by arbrealettres sur 29 octobre 2016



saisons [1280x768]

 

Saisons

Le jour est à sa place et coule à fond de temps,
A moins que l’être monte à travers des espaces
Superposés dans la mémoire et délestant
La cervelle et le coeur de souvenirs tenaces.

Étés, puissants étés, votre nom même passe,
Être et avoir été, passe-temps et printemps,
Il passe, il est passé comme une eau jamais lasse,
Sans cicatrices, sans témoins et sans étangs.

Saisons, vous chérissez du moins le grain de blé
Qui doit germer aux jours de dégel et la clé
Pour ouvrir aux départs les portes charretières.

Les astres dans le ciel par vous sont rassemblés,
L’an va bientôt finir et des pas accablés
Traînent sur les chemins ramenant aux frontières.

(Robert Desnos)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

J’ai cherché le chemin de mon corps (Ingrid Jonker)

Posted by arbrealettres sur 23 septembre 2016



J’ai cherché le chemin de mon corps
et n’ai trouvé dans la poussière qu’étranges cicatrices
Traces de gnous d’éléphants de léopards
écrasées par le secret de la piste blanche
Oh je voulais juste peser ton ombre, petite gazelle
ta silhouette fugitive

(Ingrid Jonker)

Découvert ici: http://revuedepoesie.blog.lemonde.fr/

Illustration: Ludovic Florent

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ne s’entend plus que le chant des astres (Jean-Paul Hameury)

Posted by arbrealettres sur 30 août 2016



Demeure au ciel
quelque temps
reflet des larmes.

Mais le temps passe
et les vents
et s’accroît l’usure de ce coeur.

Toutes cicatrices bues
ne s’entend plus
que le chant des astres
plus fort que les derniers élans.

(Jean-Paul Hameury)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Chaque jour (Maurice Chapelan)

Posted by arbrealettres sur 10 août 2016



Chaque jour je me décompose
et je me recompose
je meurs et je revis
dans le secret de mes cellules
Je n’ai plus que mes cicatrices
pour relier l’homme d’hier
à celui d’aujourd’hui.

(Maurice Chapelan)

 Illustration: Chloe Yzoard

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :