Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘cils’

CILS (Jean Grosjean)

Posted by arbrealettres sur 6 juillet 2018




    
CILS

Le vent hurle dans les rues
couche les fumées sur les toits.
Le vent ferme les volets
au nez des chambres voyeuses.

Le vent, ses violences,
ses escadres dans le ciel,
leur ombre sur nous.

La beauté du vent. Les feuilles
se retournent quand Il passe.
Ses doigts frôlent mes cils.

(Jean Grosjean)

 

Recueil: Nathanaël
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LA FORMULE PEND DU CIEL (Jules Romains)

Posted by arbrealettres sur 4 octobre 2017



 

LA FORMULE PEND DU CIEL

La formule pend du ciel.
Elle glisse entre les astres.
Tu la heurtes par hasard
D’un battement de tes cils.

Elle ignore tout de l’âge
Où notre malheur est pris ;
Libre comme une souris
Qui trotte dans les cordages.

Elle échappe à tous les pièges.
La substance lui fait peur.
Un sourire voyageur
Se dispense de visage.

Peux-tu la saisir au vol ?
Peux-tu partir avec elle ?
Hélas ! Tu pèses bien lourd.
Le temps colle à tes semelles.

(Jules Romains)

 
Illustration: ArbreaPhotos

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’arbre (Jean Joubert)

Posted by arbrealettres sur 7 juillet 2017



L’arbre

Suis-je arbre pour qu’un lièvre
laissant les bois d’hiver
se blottisse à mes pieds?
Je demeure immobile
sans battre des paupières
et les bêtes dociles
me prennent en pitié.
Mésange dans l’oreille,
abeille sous les cils,
dans la bouche de feuille
l’archange, l’écureuil.
Et près du coeur le ver
qui trace dans la nuit
son chemin de poussière.

(Jean Joubert)


Illustration: Laure Garnier

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La jeune fille (Jean Joubert)

Posted by arbrealettres sur 22 juin 2017



La jeune fille

Un soir fleurit soudain la beauté d’une épaule
et d’un visage et d’un regard battu de cils,
auprès du feu, dans une auberge de village
où sommeille un chien noir sur les carreaux de sang.

L’enfant plie sa fatigue et soulève la lampe
sans rien savoir du miracle qui l’a choisie
dans le couloir peuplé de manteaux vides
que ne tourmente pas l’absence du témoin.

Le miroir est cerné de plaies. L’orage
agite aux vitres ses lambeaux de soufre
tandis qu’au loin dans la nuit des alpages
des ombres frottent sur les roches leurs échines.

Et la beauté s’efface inaperçue
de ces vieillards qui pèsent grain et paille
mais on oublie de remonter l’horloge
dont la main de cuivre à l’aube se figera.

(Jean Joubert)

Illustration: Marie-Paule Deville Chabrole

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Décembre dans les yeux (Jacqueline Saint-Jean)

Posted by arbrealettres sur 19 juin 2017



Décembre dans les yeux
entre les cils de givre où s’arrondit
l’ellébore immense de l’aube
toutes graines blotties
dans le sommeil des seigles
en ce versant du temps que l’aigle couve
semelles dans l’écho
et les mots sous la neige
profil durci
sur les glaces des lacs
réverbérant leur sommeil vert
plus dense dans l’ubac
il sauvera l’hiver

(Jacqueline Saint-Jean)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Vérité ultime (Czeslaw Milosz)

Posted by arbrealettres sur 29 décembre 2016



Sous la lune quand se promènent les femmes avec des robes à fleurs

Leurs yeux m’étonnent, leurs cils et tout l’ordre du monde.
Il me semble que d’une si grande inclination mutuelle
Pourrait enfin résulter la vérité ultime

(Czeslaw Milosz)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | 6 Comments »

Elle et moi (Radovan Ivsic)

Posted by arbrealettres sur 10 novembre 2016



Nous sommes assis sur la berge d’une rivière,
elle et moi.
Elle me parle,
et le murmure de ses paroles
devient un nuage de cerises
qui se pose sur mes cils.
Je respire calmement
et je pénètre dans les images
qu’elle aurait voulu me cacher.
Elle rit,
puis elle prend une montagne
et la pose sur mes lèvres,
entre nos baisers.

(Radovan Ivsic)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Chanson pour mon lecteur (Edmond Jabès)

Posted by arbrealettres sur 12 octobre 2016



Tu ne trouveras pas, Lecteur,
dans cet album de chansons, ma préférée.

Elle se cache ailleurs,
dans le vent dorant tes cils.
Ce regard qu’elle aère…

Il faut bien qu’une fois endormi,
tu entendes ma chanson…

Je ne suis pas le chantre de la nuit.
Je suis où tu ris, ton rire;
là où tu pleures,
la guêpe émerveillée de tes larmes.

Tout le suc du monde sur tes lèvres.
Il faut bien qu’une fois réveillé,
tu chantes ma chanson…

(Edmond Jabès)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’eau du puits (Edmond Jabès)

Posted by arbrealettres sur 12 octobre 2016




Ouvre l’eau du puits. Donne
à la soif un moment
de répit; à la main
la chance de sauver.

Nuit des cils. Être vu.
L’objet luit pour la main.
Le bruit broute le bruit.
L’eau cerne la mémoire.

Le terme. L’avant-monde.
Dépassé le souci.
L’aventure est fidèle
au glas du songe en flammes.

Je suis. Je fus. Charnière
longue file de fauves.
Je vois, verrai. Confiance.
de l’arbre dans le fruit.

Jours de craie. Les ardoises.
palpitent de prémices.
Le mot survit au signe.
Le paysage à l’encre.

Routes. L’infini.
Le don du visage.
Aux saisons, les rides
Au sol, les grands fleuves.

(Edmond Jabès)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Emiette-la sur tes lèvres (Adonis)

Posted by arbrealettres sur 10 octobre 2016



Hier lors de notre rencontre
Je libérais mon âme de la nuit de ses chaînes.
J’apprenais à ses cils
Comment te regarder

Regarde-la voilà qui coule entre nous
La nommerais-tu vague?
La nommerais-tu rose? Prends-la
Emiette-la sur tes lèvres.

(Adonis)

Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :