Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘circuler’

TEMPLE (Jean Mambrino)

Posted by arbrealettres sur 1 juin 2020



TEMPLE

Le vent est de pierre.

Les grands rochers
circulent
entre les arbres.

Les feuilles fusent
en éclats blessés.

Le ciel d’or vert.

Tout est serré fermé
le dedans dehors.

Ouvert.

(Jean Mambrino)


Illustration: David Lazar

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Absence (Pablo Neruda)

Posted by arbrealettres sur 9 mars 2020




Absence

Je te laisse : aussitôt
tu circules en moi, cristalline
ou tremblante
ou inquiète, blessée par moi
ou tout d’amour comblée, comme en cet instant
où tes yeux
se ferment sur le présent de la vie
que je ne cesse de t’offrir.

Mon amour,
quand nous nous sommes rencontrés
nous avions soif et nous avons
bu toute l’eau et tout le sang,
quand nous nous sommes rencontrés
nous avions faim
alors nous nous sommes mordus
comme le feu,
il nous en resta des blessures.

Mais attends-moi,
garde-moi ta douceur.
Et je t’offrirai aussi
une rose.

(Pablo Neruda)

Illustration: William Bouguereau

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LUMIÈRE (Jean Tardieu)

Posted by arbrealettres sur 18 février 2020



Illustration: Victoria Chizhova
    
(Recueil Accents)
LUMIÈRE

Le matin sur le toit des maisons
Fait trembler un lac de lumière.
(Encore une fois les choses
Vont fondre dans leur élément.)

Par tant de fenêtres ouvertes
L’air circule et les pâles ombres
Qui protègent les formes
S’étirent doucement.

En vain le triste coeur s’oppose,
En vain le souvenir et le regret,
En vain la peur de l’inconnu :
Cette clarté, comme la mort,
Comme la joie et le sommeil,
Brûle et livre au voyage immobile
Un impatient passager.

(Jean Tardieu)

 

Recueil: Jean Tardieu Un poète
Traduction:
Editions: Gallimard Jeunesse

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La poussière (Alain Boudet)

Posted by arbrealettres sur 10 février 2020



 

Illustration: Tomas Januska
    
La poussière

La poussière ne dit rien
de la rondeur du monde

Il lui manque l’espace
où le regard circule
et le cercle parfait
où l’aube dessine des étoiles
pour les yeux

Mais elle règle son poids
sur celui du silence
quand sous nos pas
crissent les pierres.

(Alain Boudet)

 

Recueil: Les poèmes ont des oreilles
Traduction:
Editions: Rue du Monde

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LE FEU EST AU VERT (Jean Mambrino)

Posted by arbrealettres sur 22 janvier 2020



LE FEU EST AU VERT

Un temps à côté
d’un autre temps.

La libellule
sur l’étang
joue avec le feu.

Le nouveau-né
voit tous ces yeux.

Un même présent
circule
dans les divers corps.

Le vif saisit le mort
tout le temps.

(Jean Mambrino)

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Qu’elle soit le feu (Jacques Ancet)

Posted by arbrealettres sur 22 janvier 2020



Qu’elle soit le feu

Que ma voix circule entre les mots,
qu’elle n’en fasse pas des idoles
mais les icônes de ce qui vient.
Qu’elle soit ce souffle comme toi
qui passe et qui jamais ne s’arrête,
qu’elle fasse entendre le silence
qui n’est pas l’envers de la parole
mais sa force. Qu’elle soit le feu
qui, comme toi, traverse la nuit.

(Jacques Ancet)


Illustration

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

CONFUSION (Federico Garcia Lorca)

Posted by arbrealettres sur 8 janvier 2020



CONFUSION

Mon coeur,
ou le tien ?
Qui reflète mes pensées ?
Qui me prête
cette passion
sans racines ?
Pourquoi mon habit change-t-il
de couleur ?
Tout est carrefour!
Pourquoi vois-tu dans la fange
tant d’étoiles ?
Frère, est-ce toi
ou moi ?
Et ces mains si froides sont-elles
celles d’un autre ?
Je me vois parmi les couchants,
et une fourmilière de gens
circule dans mon coeur.

(Federico Garcia Lorca)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Circuits (Andrée Chedid)

Posted by arbrealettres sur 28 décembre 2019



Circuits

Sur les claviers du monde
Il s’enchaîna aux mondes
Communiqua par affichage
Par écrans par claviers

Il codifia ses mots
Intégra les mémoires
Procéda par classements
Par chiffres par unités

Circulant sans mesure
D’un indice à l’autre
Il musela sa bouche
Gorgée de souffles clandestins

Il rompit les sentiers
Vers les replis de l’être
Entrava les silences
Et la source des tréfonds.

(Andrée Chedid)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ma coupe, mon vin, et le Compagnon (Râbi’a)

Posted by arbrealettres sur 1 septembre 2019



 

Rabia_al-Adawiyya

Ma coupe, mon vin, et le Compagnon sont trois
Et moi, que remplit l’Amour, je suis la Râbi`a

Celui qui verse le vin fait circuler sans cesse
La coupe de la volupté et du luxe

Si de mes yeux je vois, je ne vois que pour Lui
Si regardée je suis, je suis vue avec Lui

Ô toi qui me blâmes, Sa beauté, oui, je l’aime
Et, par Dieu, mes oreilles n’ont que faire de ton blâme !

Que de nuits délirantes j’ai passées, feux, tourments,
Et mes yeux se sont faits sources, par mes larmes !

Aucune larme n’a pu remonter à sa source :
Mon union avec Lui n’a pas duré

Blessé meurtri mon oeil
Plus jamais ne s’apaise

(Râbi’a)

Illustration

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Absence (Pablo Neruda)

Posted by arbrealettres sur 22 juillet 2019



Absence

Je te laisse : aussitôt
tu circules en moi, cristalline
ou tremblante
ou inquiète, blessée par moi
ou tout d’amour comblée, comme en cet instant
où tes yeux
se ferment sur le présent de la vie
que je ne cesse de t’offrir.

Mon amour,
quand nous nous sommes rencontrés
nous avions soif et nous avons
bu toute l’eau et tout le sang,
quand nous nous sommes rencontrés
nous avions faim
alors nous nous sommes mordus
comme le feu,
il nous en resta des blessures.

Mais attends-moi,
garde-moi ta douceur.
Et je t’offrirai aussi
une rose.

(Pablo Neruda)


Illustration: Salvador Dali

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | 5 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :