Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘clarifier’

Quelque chose dans l’envol (Emily Dickinson)

Posted by arbrealettres sur 16 décembre 2018


extinction

Nous voyons plus intensément
Par une lumière qui disparaît
Que par une mèche qui demeure.
Quelque chose dans l’envol
Clarifie la vue
Et magnifie les lueurs.

***

By a departing light
We see acuter, quite,
Than by a wick that stays.
There’s something in the flight
That clarifies the sight
And decks the rays.

(Emily Dickinson)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Un oeil brouillé (Charles Juliet)

Posted by arbrealettres sur 21 juin 2018




    
Un oeil brouillé
lourd passé
savoir confus
conflits divers
il lui faut un long temps
pour parvenir
à se clarifier

(Charles Juliet)

 

Recueil: L’Opulence de la nuit
Traduction:
Editions: P.O.L.

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Quels mots trouver (Charles Juliet)

Posted by arbrealettres sur 17 juin 2018



    

Quels mots trouver
qui dénoueraient tes tensions
te videraient de ton angoisse
apaiseraient ce qui te ronge

quels mots trouver
qui te clarifieraient
te révéleraient à toi-même
transformeraient ton regard

des mots
qui activeraient ton sang
germeraient dans ton corps
renforceraient tes racines

des mots
qui t’éveilleraient
à la plus haute exigence

te donneraient
le pouvoir de t’aimer

te pousseraient
au-devant de la vie

(Charles Juliet)

 

Recueil: L’Opulence de la nuit
Traduction:
Editions: P.O.L.

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Comment clarifier l’eau trouble ? (Lao Tseu)

Posted by arbrealettres sur 13 août 2017



Illustration: Irène de Groot    
    
Comment clarifier l’eau trouble ?
Laissez-la reposer
et elle cessera d’être trouble.

(Lao Tseu)

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

LA SÉPARATION (Thomas Hardy)

Posted by arbrealettres sur 30 août 2016



LA SÉPARATION

Pluie sur les vitres, des portes grincent,
Des rafales balaient le pré,
Et je suis ici, vous là-bas,
Par cent milles séparés !

Ah, ne serait-ce que le climat, très chère,
Ou que la distance
Pour résumer ce qui nous sépare,
On pourrait placer un sourire.

Mais cette barrière entre nous deux
Qui n’arrange et ne clarifie rien,
Plus que la distance, très chère, ou que la pluie,
Est plus vieille que le temps !

***

THE DIVISION

Rain on the windows, creaking doors,
With blasts that besom the green,
And I am here, and you are there,
And a hundred miles between !

O were it but the weather, Dear,
O were it but the miles
That summed up all our severance,
There might be room for smiles.

But that thwart thing betwixt us twain,
Which nothing cleaves or clears,
Is more than distance, Dear, or rain,
And longer than the years !

(Thomas Hardy)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :