Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘concret’

La mort (Abdellatif Laâbi)

Posted by arbrealettres sur 14 avril 2018



Quoi de plus concret
que la mort
Quoi de plus abstrait?

(Abdellatif Laâbi)


Illustration: William Blake

Posted in méditations | Tagué: , , , | Leave a Comment »

Eblouir la raison devenue orchidée (Joë Bousquet)

Posted by arbrealettres sur 7 décembre 2017



    

éblouir la raison devenue orchidée
abstraits comme océans qui dorment
concrets comme la transparence
privée de ses deux ailes
notre absolu formé d’oranges trop boudeuses
notre ferveur plus exigeante
que l’antilope nourrie de poèmes
être d’être en sursis comme un mot murmuré
qui n’ose devenir diamant pur
être d’être la chair caressée de l’absence

(Joë Bousquet)

 

Recueil: Poèmes, un
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je n’appartiens tout simplement pas à ce monde (Alejandra Pizarnik)

Posted by arbrealettres sur 2 décembre 2017



Illustration
    
Je n’appartiens tout simplement pas à ce monde.
J’habite la Lune avec frénésie.

Je n’ai pas peur de mourir,
j’ai peur de cette terre étrangère, agressive.

Je n’arrive pas à penser aux choses concrètes,
elles ne m’intéressent pas.

Je ne sais pas parler comme tout le monde.
Mes mots sont bizarres et viennent de loin,
d’un endroit où personne ne se rencontre.

Que ferai-je une fois plongée dans mes mondes fantastiques
et incapable de remonter à la surface?

Parce que c’est bien ce qui risque de m’arriver.
Je partirai et ne saurai pas revenir.

Je ne saurai d’ailleurs pas qu’il existe un « savoir revenir ».
Et je n’en aurai peut être tout simplement pas envie.

(Alejandra Pizarnik)

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Les néants (Alain Bosquet)

Posted by arbrealettres sur 5 novembre 2016




Les néants

« J’existe trop », dit le néant,
Gras comme une châtaigne,
Aux néants qui se plaignent.
« Pourquoi m’a-t-on nommé, créant

Le rien concret, l’absence à voir? »
L’autre néant réplique,
doux comme une musique:
« On me confond avec l’espoir

Désemparé, déçu, retors. »
Le troisième décide:
« Je veux être le vide,
Le trou sans fond, le plus que mort. »

Puis il s’en va, svelte souris.
Néants qu’on civilise,
Incarnés par surprise,
Chacun de vous s’est désappris.

(Alain Bosquet)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Enigme (Andrée Chedid)

Posted by arbrealettres sur 23 octobre 2015



OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Enigme

La vie
Secrète
L’insondable énigme

Le temps
Réduit
Cette aventure du souffle
A l’aune d’un sablier

En nos corps dissemblables
En nos visages divers
Quelle symphonie traduisons-nous
Quel récit, Quel livre ouvert
De notre chair si concrète
D’où tirons-nous lumière ?

Chacun côtoie
Le fleuve des présences
Personne n’escorte
La mer.

(Andrée Chedid)

 

Illustration: ArbreaPhotos

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :