Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘considérer’

Assise en position de réflexion calme (Claude Roy)

Posted by arbrealettres sur 28 février 2019



Illustration: ArbreaPhotos
    
Assise en position de réflexion calme
(la posture que le yoga des chats nomme
Pétale-creux-du-Lotus-Noir-Recueillant-la-Rosée-du-Temps)
la chatte au pied de mon lit considère
l’espace vide et blanc du mur Elle voit
quelque chose que je ne vois pas

(Claude Roy)

 

Recueil: À la lisière du temps suivi de Le voyage d’automne
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

UNE PUISSANCE (André Pieyre de Mandiargues)

Posted by arbrealettres sur 19 janvier 2019




UNE PUISSANCE

Une puissance considère un oeuf
Sculpté dans une pierre blanche
Et poli par la main d’un homme

La puissance considère et sourit
La puissance se réjouit de savoir
Que nulle vie ne pourra sortir
De ce qui n’est qu’un objet d’art,

Une forme d’inexistence
Jetée à la nuit du temps.

(André Pieyre de Mandiargues)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Considère la vie des oiseaux et des poissons (Kamo no Chōmei)

Posted by arbrealettres sur 27 juillet 2018




    
Considère la vie des oiseaux et des poissons.
Jamais le poisson ne se lasse de l’eau;
mais, n’étant pas poisson,
tu ne pourras jamais savoir ce qu’éprouve le poisson.

Jamais l’oiseau ne se lasse de la forêt;
mais n’étant pas oiseau, tu ne comprendras jamais ses sentiments.

Il en va de même pour la vie religieuse et la vie poétique :
si tu ne les vis pas, tu n’y comprendras jamais rien.

(Kamo no Chōmei)

 

Recueil: Tchan (Zen)
Traduction:
Editions: Hermès

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je ne pense pas qu’il y ait rien de stupide (Gilbert Keith Chesterton)

Posted by arbrealettres sur 26 mars 2018



    

Je ne pense pas qu’il y ait rien de stupide dans le fait de hurler à la lune
ou d’avoir peur des démons dans les ténèbres… ni que ce soit une preuve d’ignorance.
Cela me semble parfaitement philosophique.

Pourquoi un homme serait-il considéré comme une sorte d’idiot
parce qu’il ressent le mystère et le danger de l’existence elle-même ?

(Gilbert Keith Chesterton)

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

SAINTE VERONIQUE (René Guy Cadou)

Posted by arbrealettres sur 10 janvier 2018



Illustration: El Greco
    
SAINTE VERONIQUE

Jésus Marie qu’est-ce qui m’arrive ?
Disait la femme plus morte que vive

La balayeuse de wagons
Dans un couloir du Paris-Lyon

Plus de vingt ans sur le métier
Mis et remis mon tablier

Pour découvrir chose pareille
A retourner tête et planète

C’est pas normal ça constitue
Un défaut d’organisation de plus

Cependant elle considère
Dans le petit matin sévère

Les journaux gras les coques d’oeuf
Sa modeste pension de veuve

Quoi ! Appeler gens et police
Et voir mon nom sur des registres

Mieux vaut cacher au fond du coeur
Le visage du Voyageur !

(René Guy Cadou)

 

Recueil: Poésie la vie entière
Traduction:
Editions: Seghers

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Savez-vous (Karen Blixen)

Posted by arbrealettres sur 24 novembre 2017




    
Savez-vous, dit-il, pourquoi j’admire Dieu
et me cramponne à Lui ?
Pourquoi je ne puis me passer de Lui ?

Parce que c’est la seule créature
dont je n’aie ni le besoin ni le droit d’avoir pitié.

En considérant tous les autres êtres de ce monde,
la compassion me torture et me dévore
et je plie sous le poids de leurs soucis.

(Karen Blixen)

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Fais-moi exister par la vertu de ton regard (Mohammad Iqbal)

Posted by arbrealettres sur 8 septembre 2017



    

Ô toi qui considères le monde comme existant en dehors de toi, écoute!
Ces montagnes et ces déserts, ces océans et ces pierres,
Ce monde des couleurs et des parfums, sont notre bouquet,
Etrangers à nous et cependant intimement liés à nous.
Un seul regard du moi a réuni
La terre et le ciel, le soleil et la lune.

Notre coeur possède vers eux une voie d’accès secrète
Car tout être n’existe que par la grâce du regard.
Si nul ne le voit, le monde est sans valeur,
Si quelqu’un le voit, il devient montagnes et océans.
Le monde n’est précieux que parce que nous le voyons.
Son arbre croit en même temps que nous.
Le problème du sujet et de l’objet est un mystère;
De chaque atome s’élève une prière :

« Ô toi qui vois, fais de moi ton objet,
Fais-moi exister par la vertu de ton regard. »

La perfection pour une chose c’est d’être là,
Son imperfection, de n’être pas devant nos yeux,
De ne pas être illuminée par notre conscience.
Le monde n’est que notre manifestation
Car sans nous ce spectacle de sons et de lumières n’existerait pas.

(Mohammad Iqbal)

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je laisse à Heidegger sa honteuse conviction (Pascal Quignard)

Posted by arbrealettres sur 3 mars 2016



Je laisse à Heidegger sa honteuse conviction
que l’homme est le gardien de l’être.

Comment peut-on une seconde considérer l’homme
comme référent quand on voit une mer agitée ?

(Pascal Quignard)

Illustration

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Considérer le langage (Antonin Artaud)

Posted by arbrealettres sur 6 décembre 2015



 

L’Art de la Conversation, 1950_0

… considérer le langage
sous la forme de l’incantation.

(Antonin Artaud)

Illustration: René Magritte

 

Posted in méditations | Tagué: , , , | Leave a Comment »

Offrir du travail à la lumière (Guillevic)

Posted by arbrealettres sur 6 juin 2015



J’ai l’habitude
De me considérer

Comme vivant avec des racines,
Principalement celles des chênes.

Comme elles
Je creuse dans le noir

Et j’en ramène de quoi
Offrir du travail

A la lumière.

(Guillevic)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | 2 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :