Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘constater’

C’était cela (Alain Veinstein)

Posted by arbrealettres sur 23 août 2019




    
C’était cela.
C’était donc cela.
Ce n’était que cela.
Pas lieu d’en faire une histoire…

J’en ai fait toute une histoire
et rien n’a bougé.
Il y a de la drôlerie à constater
que rien n’a bougé

depuis le premier cri,
que je me retrouve la bouche grande ouverte
dans un couloir que j’appelle la terre
et qui ne relie rien à rien.

(Alain Veinstein)

 

Recueil: Voix seule
Traduction:
Editions: Seuil

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

MERCI BEAUCOUP (Pablo Neruda)

Posted by arbrealettres sur 23 septembre 2018



MERCI BEAUCOUP

Il faut tant marcher par le monde
pour constater certaines choses,
certaines lois de soleil bleu,
le bruit central de la douleur,
l’exactitude printanière.

J’atermoie par trop les problèmes :
je rejoins tard l’amphithéâtre
où l’on attend de voir paraître
la digne soupe des centaures!
Les vainqueurs sont là, rutilants,
et l’automne s’y multiplie.

Je vis, mais pourquoi? exilé
de la merveille des oranges.

J’ai compris petit à petit
qu’en ces journées si étouffantes
j’épuise ma vie à m’asseoir,
j’use le jour sur les tapis.

Puisqu’on m’a refusé l’entrée
dans la maison des empressés,
de ceux qui sont venus à temps,
je veux savoir ce qu’il en fut
quand on a refermé les portes.

Quand on a refermé les portes
et que le monde a disparu
dans un murmure de chapeaux
qui répétaient comme la mer
un éblouissant mouvement.

Connaissant mes motifs d’absence
qu’on me pardonne ma conduite.

(Pablo Neruda)


Illustration: René Magritte

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je me tourne de ton côté (Roberto Juarroz)

Posted by arbrealettres sur 10 juin 2018




    
Je me tourne de ton côté,
au lit ou dans la vie,
et je trouve que tu es faite d’impossible.

Alors je me tourne vers moi
et je constate la même chose.

C’est pourquoi,
bien que nous aimions le possible,
nous finirons par l’enfermer dans une boite,
pour qu’il n’entrave plus cet impossible
sans lequel nous nе serions plus ensemble.

(Roberto Juarroz)

 

Recueil: Poésie et Réalité
Traduction: Jean-Claude Masson
Editions: Lettres Vives

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je comprends, rose (Eugène Guillevic)

Posted by arbrealettres sur 24 mai 2018




    
Je comprends, rose,
Que tu me dises: éveille-toi.

Je crois l’être,
Mais à te voir

Je constate
Que tu voudrais

Que moi aussi
Je t’éblouisse.

(Eugène Guillevic)

 

Recueil: Relier
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Et j’ai parlé souvent de la durée (Guy Lévis Mano)

Posted by arbrealettres sur 13 avril 2018



 

Misha Gordin Sheptun

Et j’ai parlé souvent de la durée car je l’ai mesurée
du matin au soir et du matin au soir
et que c’est difficile de ne jamais constater qu’il est très tard…
Et voici
J’ai répété les mêmes mots car chaque matin me présentait la même vision morne…
Et sans doute un million d’hommes étaient comme moi
Ils sentaient et ne sentaient pas
Et l’on était sans joie ou enfermés dans la brume trop sonore des voix
Mais moi je sais qu’on était sans joie
Mais il n’y a pas d’abandon pas d’abandon…

(Guy Lévis Mano)

Illustration: Misha Gordin

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Immensurable (Rose Ausländer)

Posted by arbrealettres sur 4 juin 2017



Illustration: Vincent Van Gogh
    
Immensurable

Il est facile de constater que cette chambre mesure 3 x 3 x 3 mètres.
Mais qui peut mesurer à quel point elle est extensible de tous côtés, à un moment précis,
extensible sans mesure jusqu’au coeur du passé et du futur?

(Rose Ausländer)

 

Recueil: Sans visa
Traduction: Eva Antonnikov
Editions: Héros-Limite

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

La ligne pure de l’horizon (Heather Dohollau)

Posted by arbrealettres sur 1 octobre 2016


clip_image005

Dire que le temps des pétales aveuglants est passé
Que le bleu du ciel refroidit et s’éloigne
Vous constaterez du rivage
La ligne pure de l’horizon
Comme les lèvres d’un visage

(Heather Dohollau)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | 4 Comments »

ABSENT (Robert Frost)

Posted by arbrealettres sur 1 septembre 2016



ABSENT

Je me tournai vers Dieu pour lui parler
Du désespoir du monde,
Mais je tombai de Charybde en Scylla,
Car Dieu n’était pas là.

Dieu se tourna vers moi pour me parler
(Surtout que personne ne rie!)
Et constata que je n’y étais pas —
Pour une bonne part du moins.

(Robert Frost)

Illustration: William Blake

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

C’est incroyable (Michel-Marie Zanotti-Sorkine)

Posted by arbrealettres sur 23 juin 2016



C’est incroyable de constater à quel point la poésie,
de ses rythmes et de ses musicalités,
soigne la joie et rétablit une sorte d’équilibre intérieur.

(Michel-Marie Zanotti-Sorkine)

Découvert ici: https://ecriturbulente.com/

Illustration: Armand Point 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Silence et joie (Guillevic)

Posted by arbrealettres sur 27 avril 2016



Bonheur de constater
Que dans ma sphère

Silence et joie
Se confondent.

(Guillevic)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | 4 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :