Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘contours’

Axiome (Maggy De Coster)

Posted by arbrealettres sur 6 avril 2019



 cahier

Axiome

Dans mon cahier de brouillon
j’ai brouillé la piste des étoiles
hachuré la courbe des ans
dessiné les contours du futur
schématisé la forme des saisons
tracé le diagramme des tropiques
souligné les paramètres de la vie
illustré les arcanes de l’amour
décalqué les lunaisons des sentiments
Reste à boucler le cycle de ma jeunesse

(Maggy De Coster)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mélancolie (Roger Munier)

Posted by arbrealettres sur 22 mai 2018



soulevé par un incontrôlable désir sans contours,
une mélancolie comme désir.

(Roger Munier)


Illustration: Jeannie Lynn Paske

Posted in méditations | Tagué: , , , , , | 2 Comments »

Au large (Andrée Chedid)

Posted by arbrealettres sur 9 septembre 2017



Au large

Epiés par la mort
Brassés par l’existence
Nous sommes ce lieu d’un souffle
Trop vaste pour nos contours

Seule la musique résonne
Par-delà tous les sons

Seule se risque la poésie
Au plus large du temps.

(Andrée Chedid)

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Ne cherche rien (Jean-Claude Renard)

Posted by arbrealettres sur 25 décembre 2015



Ne cherche rien. Ne vise à rien.
Apprends seulement, quand l’île finit par cacher l’île,
à être toi – non pas à toi.
Et dans les contours de la mer d’où monte, avec
d’inaudibles vents, l’odeur vanillée des jacinthes,
hors péril, hors salut,
juste au for de l’immédiat,
découvre ce qui revient au même…

Le bref reflet de tes fragments
éclaire parfois l’Un très pur :
le mystère même du mystère.
Prompte soit l’âme!
L’intime seul désigne l’inaccessible,
sait en tes os
(comme un soc dans l’être : le premier mot de toute chose)
rendre familier
l’informulable.
Et belle alors, parmi les pins,
chaque cigale de l’enfance!

(Jean-Claude Renard)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tu m’invites parfois (Thierry Cazals)

Posted by arbrealettres sur 16 décembre 2015



 

tu m’invites parfois
dans l’obscurité de ta chambre

nous buvons
de grandes rasades d’immobilité

laissons vagabonder
nos contours au loin

valsons à l’aveuglette

bercés par les pirouettes sans âge
d’un vieux violoncelle

(Thierry Cazals)

Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

SILENCE ET POUSSIÈRES (Gérard Noiret)

Posted by arbrealettres sur 1 juillet 2015




SILENCE ET POUSSIÈRES

Qui, sous la pâleur des chairs,
avec la silhouette en cette horreur de contours !
identifierait la jolie blonde
fêtant son bac, pieds nus devant les seringas ?
Certainement pas elle, trois gosses plus tard
quand sortir en amoureux, dit la charcutière,
ça se compte sur les doigts…
CA-SE-COM-PTE-SUR-LES-DOIGTS !

(Gérard Noiret)

Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mer douce (Jean-Baptiste Besnard)

Posted by arbrealettres sur 20 mai 2015



Mer douce

La mer caresse le rivage
Qui a des contours de visage
Humain et ferme ses paupières
Sur d’éblouissantes lumières
Alors que des hordes de nuages
Galopent à travers les plages.

(Jean-Baptiste Besnard)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :