Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘contrebande’

La contrebande d’un été (Katell Antoine)

Posted by arbrealettres sur 15 octobre 2018



graffiti de goémon,
esquisse de petit crabe
au crayon orange,
esprits de bois flotté,
serments de cordages,
ton pas crissant
dans les coquillages
soulève des breloques,
des colliers,
l’écume des grottes,
la contrebande d’un été.

(Katell Antoine)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Il n’y a plus d’amandes (Georges Moustaki)

Posted by arbrealettres sur 24 juin 2018



 

Il n’y a plus d’amandes

Il n´y a plus d´amandes :
Les écureuils ont tout mangé
Et les oiseaux ont ravagé
Les vignes qui s´étendent
Jusqu´au prochain verger.
Le foin sent la lavande,
Ta gorge chaude l´oranger.
Mes lèvres vont se mélanger
A tes lèvres gourmandes.
Rien ne viendra nous déranger.

Le vieux moulin à vent
Ne battra plus des ailes.
Le seau rouillé sur sa margelle
Ne grincera plus comme avant.
Les écureuils au coin du feu s´endorment.
Viens, faisons comme eux.

Je te fais une guirlande
De fleurs des champs, de fleurs des prés,
Et nos deux corps sont bien trop près
Et notre faim si grande.
Ne nous faisons plus désirer.
Il n´y a plus d´amandes :
Les écureuils ont tout mangé

Mais j´en aurai en contrebande
Pour t´y faire goûter
Sans attendre l´été.

(Georges Moustaki)

Illustration: William Bouguereau

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Pour te retrouver (Charles Dobzynski)

Posted by arbrealettres sur 9 mars 2018




    
Pour te retrouver chaque jour
en contrebande
je traverse un mur et bondis
d’une frontière invisible
j’arrache en moi les barbelés
malgré l’interdit je relève
le passage à niveau
du train d’on ne sait quel désastre
que je ne verrai pas venir.

(Charles Dobzynski)

 

Recueil: J’ai failli la perdre
Traduction:
Editions: De la Différence

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le mot poésie est un mot oiseau (Georges Jean)

Posted by arbrealettres sur 3 décembre 2016



Le mot poésie est un mot oiseau
Un mot pour les soirées sans fantômes
Un coup de gong dans la poudre blanche de l’été
Un mot de contrebande
Un mot enfant. L’herbe dans les cheveux de la pluie
Un mot de hurlement
De saisie
D’être
De Temps
De Temps surtout.

(Georges Jean)

 

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :