Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘cormoran’

Pauvre cormoran (Kobayashi Issa)

Posted by arbrealettres sur 20 mai 2019



 

Pauvre cormoran
encore une fois le ventre vide
vogue au fil de l’eau

(Kobayashi Issa)

Illustration

 

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , | Leave a Comment »

La digue aux cormorans (Wang Wei)

Posted by arbrealettres sur 1 mars 2019



A peine plongé entre les lotus rouges,
Le voilà qui survole la berge claire:
Soudain, poisson au bec, plumes tendres,
Seul sur une branche, là, flottant.

(Wang Wei)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Sardines à l’huile (Georges Fourest)

Posted by arbrealettres sur 15 juillet 2018



Sardines à l’huile

Dans leur cercueil de fer-blanc
plein d’huile au puant relent
marinent décapités
ces petits corps argentés
pareil aux guillotinés
là-bas au champ de navets !
Elles ont vu les mers, les
côtes grises de Thulé,
sous les brumes argentés
la Mer du Nord enchantée…
Maintenant dans le fer-blanc
et l’huile au puant relent
de toxiques restaurants
les servent à leurs clients !
Mais loin derrière la nuée
leur pauvre âmette ingénue
dit sa suave chanson
au Paradis-des-Poissons,
une mer fraîche et lunaire
pâle comme un poitrinaire,
la Mer de Sérénité
aux longs reflets argentés
où durant l’éternité,
sans plus craindre jamais les
cormorans ou les filets,
après leur mort nageront
tous les bons petits poissons !…
Sans voix, sans mains, sans genoux
sardines, priez pour nous !…

(Georges Fourest)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

LETTRE À UN VIEUX CALLIGRAPHE (Kenneth White)

Posted by arbrealettres sur 30 juin 2018



 

Rockwell Kent  0z9o1_1280

LETTRE
À UN VIEUX CALLIGRAPHE

Cent jours passés
par les grèves et les montagnes

à l’affût
du héron et du cormoran

puis écrire ceci
à la lisière du monde

dans un silence devenu
une seconde nature

et connaître à la fin
dedans le crâne, dedans les os

le sentier du vide

*

LETTER
TO AN OLD CALLIGRAPHER

A hundred days
along shore and mountain

with eye open
for heron and cormorant

now writing this
at the world’s edge

in a silence become
a second nature

coming to know
in brain and in bone

the path of emptiness

(Kenneth White)

Illustration: Rockwell Kent

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | 7 Comments »

L’oiseau en mai (Pierre Garnier)

Posted by arbrealettres sur 17 avril 2018



Illustration
    
l’oiseau en mai
venu du fond de l’oiseau.

l’oiseau se condense
différent
selon le lieu, selon le temps
– ici aigrette – ici mésange.

le cormoran; une musique immobile :
pour cela fascinante.

un bouvreuil :
menu incendie.

le coq court sous la pluie
serrant contre lui ses ailes
(un manchot ?)
des mains l’accompagnent pourtant
qui le modèlent.

(Pierre Garnier)

 

Recueil: Ornithopoésie
Traduction:
Editions: Des Vanneaux

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LE CORMORAN (Textes chinois)

Posted by arbrealettres sur 9 avril 2018




    
LE CORMORAN
Sou-Tong-Po

Solitaire et immobile, le cormoran d’automne médite au bord du fleuve,
et son œil rond, suit la marche de l’eau.

Si quelquefois un homme se promène sur le rivage,
le cormoran s’éloigne, lentement, en balançant la tête ;

Mais, derrière les feuilles, il guette le départ du promeneur,
car il aspire à voir encore les ondulations du courant monotone ;

Et, la nuit, lorsque la lune brille sur les vagues,
le cormoran médite, un pied dans l’eau.

Ainsi l’homme, qui a dans le cœur un grand amour,
suit, toujours, les ondulations d’une même pensée.

(Textes chinois)

 

Recueil: Le Livre de Jade
Traduction: Judith Gautier
Editions: Plon

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

SERAIT-CE SAISON D’ARIDITÉ (Dominique Aguessy)

Posted by arbrealettres sur 1 avril 2018



 

SERAIT-CE SAISON D’ARIDITÉ

Serait-ce saison d’aridité
Soleil fantôme
Épineux en baguettes de verre
Entre lesquelles glissent
Les ombres courtes du crépuscule
Par intermittence
Un cri d’oiseau
Fait rouler une pierre
De l’océan crayeux
La houle ramène la rumeur
De langages d’autres espaces

Serait-ce saison d’absence
Prise au piège
Du tourbillon du fanal

Les mots dérivent
À peine entrevus
Fragments de feu et de nuit
Le long de plages mirages
Des visages familiers
Surgissent à fleur d’écume
S’évanouissent avec le ressac
Laissant flotter un sourire

Hors saison mûrit le vide
Toute question retournée
À sa source
Ténèbres tamisées
Après la mort d’un être cher
Vol de cormoran
Dans le sillage de l’éclair

(Dominique Aguessy)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Si elles pouvaient parier (Ochi Etsujin)

Posted by arbrealettres sur 25 novembre 2017



 

Peche au cormoran jpg

Si elles pouvaient parier
Les truites aussi crieraient
A l’approche du bateau aux cormorans.

(Ochi Etsujin)

 

 

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

MARINE (Marie-Christine Guidon)

Posted by arbrealettres sur 28 octobre 2017



 

Georges Lemmen  TheBeachArHiest+1891  is [1280x768]

MARINE

J’entends le chant du monde
Qui bruine sur la lande
Et la langueur humide
Pénétrant les genêts

Je suis un souffle d’air
Qui frise l’océan
Je frôle l’horizon
Pareille au goéland
Grisée par les embruns
Mousseux et odorants
Entre les flots salins
J’ai le coeur cormoran

J’entends le chant du monde
Au creux des vagues brunes
Et le souffle rageur
Du vent dans les bruyères

(Marie-Christine Guidon)

Illustration: Georges Lemmen

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LE CORMORAN (Sou-Tong-Po)

Posted by arbrealettres sur 16 octobre 2017



LE CORMORAN

Solitaire et immobile, le cormoran d’automne médite au bord du fleuve,
et son oeil rond, suit la marche de l’eau.
Si quelquefois un homme se promène sur le rivage,
le cormoran s’éloigne, lentement, en balançant la tête ;

Mais, derrière les feuilles, il guette le départ du promeneur,
car il aspire à voir encore les ondulations du courant monotone ;
Et, la nuit, lorsque la lune brille sur les vagues,
le cormoran médite, un pied dans l’eau.

Ainsi l’homme, qui a dans le coeur un grand amour,
suit, toujours, les ondulations d’une même pensée.

(Sou-Tong-Po)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :