Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘cornaline’

Je suis un rayon du Soleil (Mawlana Rûmî)

Posted by arbrealettres sur 4 octobre 2017



    

Je suis un rayon du Soleil,
bien que j’erre parmi toutes ces demeures.

Je suis cornaline, or et rubis,
bien que je sois né d’eau et d’argile.

Quelle que soit la perle que tu vois,
cherche-en une autre en elle.

Chaque atome de poussière dit:
« Intérieurement je suis un trésor ».

Chaque joyau te dit:
« Ne te contente pas de ma beauté,car la lumière de ma face
provient de la chandelle de ma réalité intérieure ».

Je me tairai,
car tu ne peux comprendre.

Ne secoue pas la tête,
n’essaie pas de me tromper,
car mon œil discerne l’intelligence

(Mawlana Rûmî)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je suis un rayon du Soleil (Mawlana Rûmî)

Posted by arbrealettres sur 26 juillet 2017



    

Je suis un rayon du Soleil, bien que j’erre parmi toutes ces demeures.
Je suis cornaline, or et rubis, bien que je sois né d’eau et d’argile.

Quelle que soit la perle que tu vois, cherche-en une autre en elle.
Chaque atome de poussière dit : « Intérieurement je suis un trésor ».

Chaque joyau te dit : « Ne te contente pas de ma beauté,
car la lumière de ma face provient de la chandelle de ma réalité intérieure ».

(Mawlana Rûmî)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ô Coeur (Hilda Doolittle)

Posted by arbrealettres sur 11 mars 2017



cornaline_coeur_1 [800x600]

Les murs ne tombent pas
[28]

Ô Coeur, petite urne
de porphyre, agate, ou cornaline,

imperceptiblement est tombée la graine,
entre un battement de coeur de plaisir

et un battement de coeur de peine ;
j’ignore comment elle est arrivée

ni combien de temps elle est restée là,
ni ne puis dire

comment elle a échappé à la tempête
de passion et de malveillance,

ni pourquoi elle n’a pas été emportée
dans un torrent de chagrin,

ou flétrie dans la morne sécheresse
de la pensée amère.

***

O Heart, small urn
of porphyry, agate or cornelian,

how imperceptibly the grain fell
between a heart-beat of pleasure

and a heart-beat of pain;
I do not know how it came

nor how long it had lain there,
nor can I say

how it escaped tempest
of passion and malice,

nor why it was not washed away
in flood of sorrow,

or dried up in the bleak drought
of bitter thought.

(Hilda Doolittle)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’arbre (Pablo Neruda)

Posted by arbrealettres sur 6 janvier 2017



L’arbre le voici dans la pierre pure,
dans l’évidence et la dure beauté
bâtie pour cent millions d’années.

Agate, cornaline et luminaire
ont remplacé les sèves et le bois
et un jour le tronc du géant
a rejeté l’humide pourriture
et fondu en lui parallèle une statue:
le feuillage vivant
s’est dispersé
et une fois tombée la verticalité,
et brûlée la forêt, la poussière de feu,
cendre céleste, l’a enveloppé
jusqu’au moment où temps et lave lui ont remis
un prix de pierre transparente.

(Pablo Neruda)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :