Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘couler’

Si ce n’était que le silence! (Manuel Bandeira)

Posted by arbrealettres sur 15 juin 2017



 

Si ce n’était que le silence!
Mais cette chute d’eau qui ne s’arrête pas!
Qui ne s’arrête pas!
N’est-ce pas en moi qu’elle coule impitoyablement?
Ma vie fuit, fuit,
– et je sens qu’elle fuit inutilement!

(Manuel Bandeira)

Illustration: ArbreaPhotos

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

LE DÉSIR (Iwan Gilkin)

Posted by arbrealettres sur 7 juin 2017



 Illustration: Alix

    

LE DÉSIR

Mes regards las, sans voir l’or en fleur des jasmins,
Rêvent de cheveux d’or dont la tendresse étonne,
Et, dédaignant des lys la blancheur monotone,
Pleurent la liliale ardeur des jeunes mains.

Ô toi qui dois venir, viens ! mon cœur te réclame,
Mes yeux, tristes d’amour, attendent tes chers yeux.
Car la terre est si vide, et si vides les cieux !
Et rien n’offre un baiser aux lèvres de mon âme.

Toi que j’aimerai, toi qui me tortureras,
Sans assouvir jamais tes douloureux caprices,
Viens, je t’offre à genoux les mortels sacrifices
Où mon sang résigné coulera dans tes bras.

(Iwan Gilkin)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Etudes (Rose Ausländer)

Posted by arbrealettres sur 23 mai 2017




    
Etudes

Études monotones
la litanie de la pluie
réveille le sommeil il roule
sur des cordes dans ma
conscience d’un
pas sourd
marchent
des régiments morts
à travers mon cerveau
sans nom sans visage
le temps
pleure une marche funèbre
face au juge inconnu
je lève ma main jurant
mon innocence
je ne suis
qu’une
goutte
coulant
dans la bouche
de la terre assoiffée

(Rose Ausländer)

 

Recueil: Sans visa
Traduction: Eva Antonnikov
Editions: Héros-Limite

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

De ton visage (Alain Borne)

Posted by arbrealettres sur 21 mai 2017



Anna Razumovskaya _500

De ton visage
fais couler le reste de la clarté
que ton visage se répande
ainsi que d’une amphore
la cascade du lait
lisse et portant ses mûres
pour ma soif et ma faim.

Je t’aime encore
tout cela qui t’enferme
donne-le-moi nu jusqu’au fond

Ma blanche mon unique étoile
ce n’est plus au ciel
qu’il faut te clouer
mais sur la terre
où tu règnes seule
mais sur le drap
que purifient nos noces

(Alain Borne)

Illustration: Anna Razumovskaya

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le langage (Gerrit Kouwenaar)

Posted by arbrealettres sur 18 mai 2017



    

Le langage

Le langage appartient aux oiseaux
je suis trop homme pour voler
je suis là comme une maison construite
sur le monde et de terre épaisse

je suis à peu près celui
qu’abrite l’intérieur des murs
et coule derrière les fenêtres
de l’arrière chambre bleue

ça sent l’engrais et l’amour
il y a une plante dans une cage
le langage appartient aux oiseaux
l’homme s’abrite dans les mots

(Gerrit Kouwenaar)

 

Recueil: Poètes néerlandais de la modernité
Traduction: Henri Deluy
Editions: Le Temps des Cerises

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je murmure amour (Herman Gorter)

Posted by arbrealettres sur 15 mai 2017



Illustration: Vito Russotto
    

Je murmure amour au plus profond de la fraîcheur,
et l’amour dévale de la maison le long de la dune,
courant qui prend la terre dans ses bras.

Je suis la source et de moi coule l’eau,
voici d’où vient la source, un calme jardin d’hiver,
ici est accroché mon coeur, haut siège de la fontaine.

(Herman Gorter)

 

Recueil: Poètes néerlandais de la modernité
Traduction: Saskia Deluy
Editions: Le Temps des Cerises

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Sur les joues humides d’un ciel (Jean-Baptiste Besnard)

Posted by arbrealettres sur 14 mai 2017




Sur les joues humides d’un ciel
Coulent les larmes de la pluie
Qu’un fin mouchoir de nuage essuie
Autour d’un blond soleil de miel

(Jean-Baptiste Besnard)

Illustration: Josette Claudel

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Miniature (Aïcha Arnaout)

Posted by arbrealettres sur 3 mai 2017




Miniature

Il a déposé le sablier
dans l’une de ses petites chaussures
et il a dit
ce qui ressemble à un non
dans une langue très particulière

De tous les murs
des larmes
coulaient

(Aïcha Arnaout)

 

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | 2 Comments »

La chaîne (Laurent Albarracin)

Posted by arbrealettres sur 30 avril 2017




    
La chaîne est une chaîne
pour être une chaîne
dans l’eau des maillons.

Elle est une chaîne
qui circule et verse les maillons
dans ce petit puits qu’est un maillon à l’autre.

La chaîne est chaîne par halage
et par étirement
de la chaîne dans la chaîne.

La chaîne est un trafic de seaux.

L’eau
qui coule
s’emplit de sa fuite.

La chaîne est l’échine
de la chaîne dans l’échine.

(Laurent Albarracin)

 

Recueil: Le Secret secret
Editions: Flammarion

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Coule en paix (Anna Akhmatova)

Posted by arbrealettres sur 27 avril 2017



Coule en paix le Don paisible,
La lune jaune entre dans la maison.

Bonnet de travers, elle entre.
La lune jaune voit une ombre.

Cette femme, elle est malade,
Cette femme est seule,

Fils en prison, mari en terre,
Priez pour moi.

(Anna Akhmatova)

 

Titre: L’églantier fleurit et autres poèmes
Traduction: Marion Graf et José-Flore Tappy
Editions: La Dogana

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :