Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘couper’

Ils (Georges Sédir)

Posted by arbrealettres sur 1 novembre 2022



Illustration
    
Ils

Avec ou sans machines par force ou par douceur
ils imposent les codes les us, les mots,
les normes les cadences, les chiffres.

On dirait que très loin dans un château secret
un groupe a décidé, prévu depuis toujours et compté, pesé, divisé.
La règle s’ajoute à la règle
les libertés sont mesurées rognées, coupées.

Les vrais maîtres, qui sont-ils donc?
Ces ils ne sont jamais des nous et chacun de nous,
seul contre eux ne sait affronter ces fantômes.

Si pourtant je trouvais d’autres je pour lutter?

(Georges Sédir)

Recueil: La révolte des poètes
Traduction:
Editions: Livre de poche Jeunesse

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Triste et solitaire (Ono no Komachi)

Posted by arbrealettres sur 26 septembre 2022


141872084_266ce2a4d5

Triste et solitaire
Je suis une herbe flottante
A la racine coupée,
Si un courant m’entraîne
Je crois que je le suivrai.

(Ono no Komachi)

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

J’ai faim, j’ai faim (Paul Nougé)

Posted by arbrealettres sur 31 août 2022



 

J’ai faim, j’ai faim
pardonnez-moi de vous couper
la parole

(Paul Nougé)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , | 2 Comments »

Tuez (Michel Besnier)

Posted by arbrealettres sur 29 août 2022



Illustration: Henri Galeron
    
Tuez
Dépouillez
Videz
Coupez
Enflammez
Fendez la peau du cou
Enlacez les pattes
Cordez les ailes
Pilez les foies
Hachez menu
Faites sauter
Faites rôtir
Supprimez la tête
Laissez refroidir

– La cuisine c’est la guerre –
Oui Chef

(Michel Besnier)

 

Recueil: Cuisine au beurre noir
Traduction:
Editions : Møtus

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Si je lui avais coupé les ailes (Joxean Artze)

Posted by arbrealettres sur 23 juillet 2022



Si je lui avais coupé les ailes
Il aurait été à moi
Il ne serait pas parti

Mais alors
Il n’aurait plus été un oiseau

Et moi,
C’est l’oiseau que j’aimais

***

Hegoak ebaki banizkio
Neria izango zen
Ez zuen aldegingo.

Bainan honela
Ez zen gehiago txoria izango.

Eta nik,
Txoria nuen maite.

(Joxean Artze)

 

Posted in musique, poésie | Tagué: , , , , , | 5 Comments »

Viens sur moi (Gisèle Prassinos)

Posted by arbrealettres sur 4 juillet 2022



Illustration
    
Viens sur moi

Viens sur moi sans tes genoux vides
Essaie sans tes doigts que je baise
D’ouvrir ce petit lit lourd de blancheur
J’y ai mis de la braise.
Un souffle chaud de ceux qu’on trouve à la campagne
L’occupe et nous le fait aimer.
Le matin y plonge sans cesse
Avec des fleurs et du papier d’argent.
On sent sous la toile une odeur de foin coupé
Qui monte dans la tête de ceux qui le regardent.
Écoute-moi ne t’amuse pas à me lancer loin de toi
Admire un peu un objet
Que j’ai confectionné avec ma peau et mon
corps engourdi.

(Gisèle Prassinos)

 

Recueil: Poésie au féminin
Traduction:
Editions: Folio

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

J’ai dix doigts (Hosaï)

Posted by arbrealettres sur 25 juin 2022



me coupant
les ongles
j’ai dix doigts

(Hosaï)

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Cri (Jean Grosjean)

Posted by arbrealettres sur 22 juin 2022


2am1

Un matin comme les autres,
l’avoine coupée d’hier,
le verger jonché de prunes.

Le ruisseau ne cesse guère
de s’en aller sous la brume.

Un nuage à l’horizon,
l’agneau que sa mère oublie,
le pic-épeiche et son cri.

La grande herbe se balance
depuis les débuts du monde.

(Jean Grosjean)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

DES LIONS (Guy Goffette)

Posted by arbrealettres sur 18 juin 2022




    
DES LIONS

La caravane a chu dans l’herbe haute
et ce qui reste n’est plus qu’un grand trou
dans la nuit où vont toutes les routes
que nous avons laissé partir

seules, à regret, comme des étrangères
qui savaient lire en nos yeux l’insoutenable
attente et l’effroi de mourir ici. Nous avons
baissé trop tôt les paupières,

croyant couper à jamais les ailes du désir,
mais nos rêves sont des lions penchés
sur l’eau croupie des draps, des lions
et qui rugissent encore

quand la caravane s’ébranle avec la lune.

(Guy Goffette)

 

Recueil: Le pêcheur d’eau
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je ne peux vous donner qu’un unique conseil (Wang Fanzhi)

Posted by arbrealettres sur 11 juin 2022




    
Je ne peux vous donner qu’un unique conseil:
Coupez les soucis, oubliez le karma.
Les paroles habiles n’y parviennent jamais,
Usez de votre coeur afin de le transmettre.

(Wang Fanzhi)

Recueil: Poèmes Chan
Traduction: du chinois par Jacques Pimpaneau
Editions: Philippe Picquier

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :