Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘coureur’

Nuages qu’un beau jour à présent environne (Jean Moréas)

Posted by arbrealettres sur 26 février 2019


 


 

Nuages qu’un beau jour à présent environne,
Au-dessus de ces champs de jeune blé couverts,
Vous qui m’apparaissez sur l’azur monotone,
Semblables aux voiliers sur le calme des mers ;

Vous qui devez bientôt, ayant la sombre face
De l’orage prochain, passer sous le ciel bas,
Mon coeur vous accompagne, ô coureurs de l’espace !
Mon coeur qui vous ressemble et qu’on ne connaît pas.

(Jean Moréas)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les coureurs cyclistes (Georges Perec)

Posted by arbrealettres sur 30 octobre 2018




    
Je me souviens que les coureurs cyclistes
avaient une chambre à air de secours
roulée en huit autour de leurs épaules.

(Georges Perec)

 

Recueil: Je me souviens
Traduction:
Editions: Hachette

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

RETOUR (Tomas Tranströmer)

Posted by arbrealettres sur 21 mai 2016



RETOUR

La conversation téléphonique ruisselait dans la nuit et
scintillait sur les campagnes et les faubourgs.
Puis j’ai mal dormi dans ce lit d’hôtel.
Je ressemblais à l’aiguille de cette boussole que, le
coeur battant, le coureur de cross porte dans la forêt.

(Tomas Tranströmer)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

QUELQUES MINUTES (Tomas Tranströmer)

Posted by arbrealettres sur 17 mai 2016




QUELQUES MINUTES

Le pin bas des marais tient haut sa couronne: un chiffon noir.
Mais ce qu’on voit n’est rien
à côté des racines, du système de racines disjointes,
furtivement reptiles. Immortelles ou demi-mortelles.

Je tu il elle se ramifient aussi.
Au-delà de ce qu’ils veulent.
Au-delà de Métropolis.

Du ciel laiteux de l’été, il tombe de la pluie.
C’est comme si mes cinq sens étaient branchés à un autre être
se déplaçant avec autant d’obstination
que ces coureurs vêtus de clair dans un stade où ruisselle la nuit.

(Tomas Tranströmer)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’OEUVRE (Henry Bauchau)

Posted by arbrealettres sur 21 juin 2015




L’OEUVRE

Avec mes pierres carrées
je t’enfermerai dans une oeuvre
car tu es coureur de chagrins
et la règle est d’apprendre à rire
Homme
avant de mourir.

(Henry Bauchau)

Illustration: Antony Lelgouarch

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Avec mes pierres carrées (Henry Bauchau)

Posted by arbrealettres sur 19 juin 2015



Avec mes pierres carrées
je t’enfermerai dans une œuvre
car tu es coureur de chagrins
et la règle est d’apprendre à rire
Homme
avant de mourir.

(Henry Bauchau)

Illustration: Jean-Claude Forez

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le dernier coureur du marathon (Abbas Kiarostami)

Posted by arbrealettres sur 1 juin 2015



Le dernier coureur du marathon
Regarde derrière lui

(Abbas Kiarostami)

Posted in méditations | Tagué: , , , , , | 2 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :