Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘crachin’

Une rose (Francis Dannemark)

Posted by arbrealettres sur 15 novembre 2019



Illustration
    
Une rose

Par sa seule beauté,
une rose dans le jardin de décembre
assure son équilibre
sous le ciel qui abrite ce matin
le crachin violent et les vents,
mandatés pour ouvrir l’hiver.

Par sa seule beauté
– ou serait-ce aussi de simplement
se laisser aller à l’allegro du vent ?-,
par sa seule beauté, disais-je,
une rose dans le jardin de neige
assure son équilibre
en se balançant sous le ciel
et sur la terre.

(Francis Dannemark)

 

Recueil: Ces moments-là
Traduction:
Editions: Le Castor Astral

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Dordrecht (Jean-Claude Demay)

Posted by arbrealettres sur 27 janvier 2017



nuit-49-800x600

Dordrecht

Et les maisons s’inclinent
Et les pontons s’écroulent
Au ras de la marée
Aux rempart de Dordrecht

Et les âmes s’allument
Les vagabonds s’en viennent
Et les amants s’en vont
Dans les rues de Dordrecht

Et les navires filent
Et la marée gémit
Et les chiennes hurlent
Sous les lunes de Dordrecht

Se peut-il que les soirs
La bière se fasse amère
La bière se fasse amante
Que l’on veuill’ prendre l’air

Et qu’on ait l’œil au Nord
Et le cœur aux dérives
Qu’on regard’ l’autre rive
De l’autr’ côté d’la mer

Et les pontons s’inclinent
Et la mer se devine
Le regard aviné
De l’ivrogne qui passe

Il est déjà passé
Et seul le clapotis
Accompagne ses pas
Il ne reviendra pas

Il ne reviendra pas ah ! ah !
Non celui-là non ne reviendra pas
Je suis dans le troquet
Et la pluie dégouline
Le crachin sur la vitre
Il ne reviendra pas non
Il ne reviendra pas

J’ai entendu ses pas
Je connais la jetée
Encore un qui s’est j’té
Il s’en est tant jeté

Je le connaissais mais
Il ne reviendra pas

Serveuse
Un grand bock
Cette fois
La marée est trop haute
Et mon cœur est trop bas
Tu sais je te connais
Tu sais c’est moi
Ce soir
C’est ce soir moi que j’me jette
Des remparts de Dordrecht
Moi un ancien poète
J’ai quitté cette terre
Les dieux m’abandonnent
C’est ce soir que j’me donne

Et les pontons s’inclinent
La marée se devine
Des coups à rester raide
Sous les remparts
Y’en a qui partent
De Dordrecht.

(Jean-Claude Demay)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Un crachin glacial (Richard Wright)

Posted by arbrealettres sur 30 décembre 2016



Philippe Cognée  ville cendres [1280x768]

Un crachin glacial
Lentement congèle tous
Les tas d’cendres en ville.

***

An icy drizzle
Slowly solidifying
All the city’s ash piles.

(Richard Wright)

Illustration: Philippe Cognée

 

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Pourquoi l’aveugle s’arrête-t-il (Richard Wright)

Posted by arbrealettres sur 15 novembre 2016



Pourquoi l’aveugle
S’arrête-t-il un instant
Dans le crachin du soir ?

***

Why does the blindman
Stop so still for a second
In the drizzling dusk?

(Richard Wright)

Illustration: John Everett Millais

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Pour mieux caracoler (Jacques Dupin)

Posted by arbrealettres sur 5 juin 2016



pour mémoire caracoler
comme mousse entre les dalles

ne pas se laisser rejoindre par le crachin
de la veille, c’est un renard je l’ai vu

filer par les vignes et la mémoire
des lieux-dits

qui ne parlent pas

offrande perdue
cailloux
minuscules

(Jacques Dupin)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le crachin d’automne (Richard Wright)

Posted by arbrealettres sur 20 avril 2016



Le crachin d’automne :
Notre lien avec d’autres yeux
Qui ne peuvent plus voir.

***

This autumn drizzle
Is our bond with other eyes
That can see no more.

(Richard Wright)

Illustration

 

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Quand je suis loin de Bretagne (Evelyne Pernel)

Posted by arbrealettres sur 17 avril 2016



Quand je suis loin de Bretagne

Que me manque-t-il
vous demandez vous
quand je suis loin de Bretagne?

Je vous dirai
la mer,
les îles,
les pierres séculaires,
les rochers où se posent
mouettes et goélands,
l’estran,
le goémon,
le vent iodé,
les landes de bruyère et d’ajoncs,
sa langue vivante et rythmée,
le son des bombardes, des binious…

et même le crachin certains jours d’hiver!

(Evelyne Pernel)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | 3 Comments »

A minuit sonnant (Richard Wright)

Posted by arbrealettres sur 8 avril 2016



 

A minuit sonnant,
Deux hommes qui se séparent
Sous un crachin froid.

***

Midnight is striking:
In a cold drizzle of rain
Two men are parting.

(Richard Wright)

Illustration

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , | Leave a Comment »

Le bâton de pluie (Seamus Heane)

Posted by arbrealettres sur 18 février 2016



 

rain instrument [1280x768]

Le bâton de pluie

Dresse le bâton de pluie : survient alors
Pour ton oreille une musique
Insoupçonnée. Dans la tige de cactus

Averse, écluse ouverte, remous et cascades
Se déversent. Tu deviens cette flûte
Où soufflerait de l’eau, tu l’agites encore

Et c’est le diapason d’un diminuendo,
Un filet d’eau mourant dans la rigole. Et voici
Le goutte-à-goutte des feuilles rafraîchies,

La petite pluie de l’herbe et des pâquerettes,
Et le scintillement du crachin, presque une haleine.
Redresse le bâton. Ce qui survient alors

N’est pas moins fort d’être advenu une fois,
Deux fois, dix fois, mille fois déjà.
Qu’importe si la musique qui transperce le bois

Est glissement de sable ou de graines dans le cactus ?
Tu es pareil au riche qui entre au paradis
Par l’oreille d’une goutte de pluie. Écoute encore.

***

The Rain Stick

Upend the rain stick and what happens next
Is a music that you never would have known
To listen for. In a cactus stalk

Downpour, sluice–rush, spillage and backwash
Come flowing through. You stand there like a pipe
Being played by water, you shake it again lightly

And diminuendo runs through all its scales
Like a gutter stopping trickling. And now here comes
A sprinkle of drops out of the freshened leaves,

Then subtle little wets off grass and daisies;
Then glitter–drizzle, almost breaths of air.
Upend the stick again. What happens next

Is undiminished for having happened once,
Twice, ten, a thousand times before.
Who cares if all the music that transpires

Is the fall of grit or dry seeds through a cactus?
You are like a rich man entering heaven
Through the ear of a raindrop. Listen now again.

(Seamus Heane)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Cet amour de la mer (Jean-Baptiste Besnard)

Posted by arbrealettres sur 12 janvier 2016




Cet amour de la mer
Se teinte d’amertume
Quand le voile de la brume
Vire au crachin amer

(Jean-Baptiste Besnard)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | 2 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :