Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘crapaud’

EN T’ATTENDANT (Carl Norac)

Posted by arbrealettres sur 5 septembre 2022



Illustration: Kitty Crowther
    
EN T’ATTENDANT

Quand je t’attends, c’est long.
Les arbres traversent le chemin.
Les oiseaux font leur valise de feuilles.
Les crapauds ont le temps
de se changer trois fois en prince.

Quand je t’attends, c’est long.
Les mille-pattes ont lacé leurs souliers.
Les cigales ont fini de chanter.
Les montres ont le temps
de glisser trois fois des poignets.

Quand tu arrives enfin,
le soleil a déjà compté tous ses rayons,
la mer, ses vagues et le ciel, ses nuages.

Dépêche-toi,
ma lune, ô ma douceur,
il va faire nuit noire sur mon cœur.

(Carl Norac)

Recueil: Petits poèmes pour passer le temps
Traduction:Editions: Didier Jeunesse

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Comme un vieux Chinois… (Pierre Menanteau)

Posted by arbrealettres sur 27 mai 2022




Comme un vieux Chinois qui peint avec art
Une libellule, un jonc qui s’incline
Vers le double éclat d’un beau nénuphar,
Est-ce toi, crapaud, dont le chant dessine

Sous la lune bleue un monde moins froid?
Un souffle invisible attendrit l’espace.
Les monts embrumés allègent le poids
Qui comprime encor la claire surface.

(Pierre Menanteau)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

L’ arbre à poèmes (Paul Fort)

Posted by arbrealettres sur 6 décembre 2021



L’ arbre à poèmes

-Sors de ce vieux bourbier à poésie, poète !
de sa vase gluante aux crapauds endormis.
Soulève-toi d’horreur, mais non plus
à demi, couverts de lieux communs épais,
d’images blettes.

Jarrets gonflés par ton effort, soulève-toi
des eaux croupies du Rêve. -Oui, c’est
fait. Mais pourquoi, resté-je ainsi courbé,
vaincu par mon effort ! Un peuple de
sylvains me nargue sur ces bords ?…

A leurs cris je me dresse en piétinant
d’orgueil. Que fais-je là ? Je prends
racine, je m’enfeuille, et j’entends rire
Pan au cœur de ma feuillée… Je suis
un arbre à poèmes : un poémier.

(Paul Fort)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 7 Comments »

Près de l’étang (Jean Cocteau)

Posted by arbrealettres sur 4 décembre 2021


etang-foret

Un parfum connu monte et flotte
Autour des fleurs – respirons le …
Un crapaud soupire sa note
Près de l’étang – écoutons le…

(Jean Cocteau)

Posted in poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

DESTINS (Henri Heinemann)

Posted by arbrealettres sur 21 octobre 2021




DESTINS

Je ne vole pas, j’arabesque
je danse
proclame faunesque la mouche.

Moi je ressemble à Pénélope
dit l’araignée, mais en bien mieux
je file et tisse nuit et jour.

J’ai beau tirer de tous mes membres
j’ai beau me labourer le ventre
je vais, je bute et crapahute
geint le crapaud vitessophobe.

A l’éléphant je fais la nique
nasille le moustique,
je pompe et trompe énormément.

En trois coups de langue le batracien
happe la mouche et le moustique
puis gobe la Pénélope octopode
fait son rot
un bon gros rot de crapaud.

(Henri Heinemann)

Illustration

Posted in humour, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

C’EST PAS MOI QUI SUIS LE BON DIEU (René de Obaldia)

Posted by arbrealettres sur 15 juillet 2021



C’EST PAS MOI QUI SUIS LE BON DIEU

C’est pas moi qui suis le bon Dieu
Et je crois que ça vaut mieux
Car je serais bien trop méchant
Avec les vilains garnements.

Je punirais Claude et Lison
Qui font des billes en carton
Marie, Nicole et Théophile
Georgette et son amie Lucile
Qui font tomber leurs pantalons
Avec des yeux de crocodile,
Le petit Aristote
Dont on voit tous les os
Qui trempe des biscottes
Dans du sang de crapaud,
Surtout le vilain Nicolas
Qui a coupé la queue du chat.

Couper les moustaches c’est rien
Ça donne un air carolingien
Mais couper la queue c’est méchant
Je ne vais plus savoir comment
Attacher la casserole
Qui faisait du tambour sur les cent marches de l’école.

(René de Obaldia)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | 3 Comments »

Nous reverrons-nous un jour ? (François Cheng)

Posted by arbrealettres sur 24 novembre 2020


Accorde-nous de boire l’eau céleste
Aussi pure que les perles de crapaud
sous l’éclair de la lune

De surgir une fois encore du sol
Des chairs meurtries au gré de la tige
du bambou réduite aux os

De ne pas oublier le cou du cygne
Plus tendre qu’un rêve de paradis
au cœur de la foule en perdition

De perpétuer les mots non dits à jamais
Lèvres d’iris effleurées par la brise
émanant du volcan d’origine

« Nous reverrons-nous un jour ? » « Mais… »

(François Cheng)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

A deux pas du nénuphar (Bernard Montini)

Posted by arbrealettres sur 22 octobre 2020



A deux pas du nénuphar,
le crapaud n’a plus de voix.
Il va mourir;

le nénuphar n’en saura rien.

(Bernard Montini)

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Sous le nénuphar de la mare (Jean-Baptiste Besnard)

Posted by arbrealettres sur 24 juillet 2020



Sous le nénuphar de la mare
Au fond de la cour
Près du tas de fumier
Je capte l’extase du crapaud
Dans la vase du soir.

(Jean-Baptiste Besnard)

Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | 2 Comments »

Le thé, le crapaud, la brume… (Wermer Lambersy)

Posted by arbrealettres sur 14 juillet 2020



 

Le thé, le crapaud, la brume…

Pénombres fraîches, de pièces retirées.
Le thé, le crapaud, la brume…
quand fume sur le bol l’eau battue doucement
d’un blaireau de bambou
racontent le savoir par l’épure.

(Wermer Lambersy)

Illustration

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :