Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘crédible’

Approche (Max Alhau)

Posted by arbrealettres sur 19 mai 2017



Illustration: ArbreaPhotos
    

Approche

Celui qui glisse vers l’autre rive
se surprend à exister,
léger de corps et de bagages.
Les pierres se font sources
et plus clémente est la neige
qui tranche net avec le ciel.
Ce que l’on peut alors soupçonner
rend crédible le moindre doute.

De ce point reculé du pays,
le regard trouble la lumière.

(Max Alhau)

 

Recueil: Présence de la Poésie
Editions: Editions des Vanneaux

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LES VISIONS (William Butler Yeats)

Posted by arbrealettres sur 27 mars 2017



 

LES VISIONS

Parce que la dérision est un refuge,
J’ai parlé d’une vision sans prendre
Assez de peine pour convaincre
Les gens raisonnables, ni paraître crédible,
Car je n’ai pas confiance dans l’oeil du vulgaire,
Qu’il soit prudent ou téméraire.
J’ai eu quinze visions; la pire:
Un manteau pendu à un cintre.

Rien ne m’a été à demi aussi bon
Que cette demi-solitude longtemps préparée,
Où je peux veiller la moitié de la nuit
Avec un ami dont l’esprit est assez vif
Pour qu’il retienne ses yeux de me dire
À quel moment je cesse d’être intelligible.
J’ai eu quinze visions; la pire:
Un manteau pendu à un cintre.

Quand un homme vieillit, sa joie
S’approfondit de jour en jour,
Son coeur vide est enfin comblé,
Mais ce n’est pas trop de toute cette force,
Car la nuit grandissante s’ouvre,
Dévoilant son mystère et son effroi.
J’ai eu quinze visions, la pire:
Un manteau pendu à un cintre.

***

THE APPARITIONS

Because there is safety in derision
I talked about anapparition,
I took no trouble to convince,
Or seem plausible to a man of sense,
Distrustfuf of that popular eye
Whether it be bold or sly.
Fifteen apparitions have I seen;
The worst a coat upon a coat-hanger.

I have found nothing half so good
As my long-planned half solitude,
Where I can sit up half the night
With some friend that has the wit
Not to allow his looks to tell
When I am unintelligible.
Fifteen apparitions have I seen;
The worst a coat upon a coat-hanger.

When a man grows old his joy
Grows more deep day after day,
His empty heart is full at length,
But he has need of all that strength
Because of the increasing Night
That opens her mystery and fright.
Fifteen apparitions have I seen,
The worst a coat upon a coat-hanger.

(William Butler Yeats)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

J’enlève mon visage de vivante (Valérie Rouzeau)

Posted by arbrealettres sur 28 décembre 2016



J’enlève mon visage de vivante,
pour paraitre plus crédible,
miroir.

(Valérie Rouzeau)

Illustration: Charles Webster Hawthorne

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

L’héritage est sur notre visage (Dominique Sampiero)

Posted by arbrealettres sur 10 juillet 2016



l’héritage est sur notre visage ô presque rien
un soupir un sourire une sorte de neige

une inclination pour la horde
le consentement la ressemblance une fourrure
étouffée derrière le front les yeux les lèvres

la douceur de la souffrance rend supportable
l’incertain crédible la pensée de vivre

nous attendons l’incident la fin du jour

cette attente nous dépouille et nous guide
elle est le givre intact le partage

la surface de nos convulsions le lapsus
qui nous regarde et ne s’achève

cette pupille de la nuit qu’aucun voyageur
ne traverse

elle est le vocabulaire de la brèche
le verbe en soi pour amener hors du temps

l’intensité des réponses

(Dominique Sampiero)


Illustration: Anne-Marie Zilberman

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :