Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘créer’

Beaucoup d’hommes souffrent de la solitude (Gilles Weinzaepflen)

Posted by arbrealettres sur 16 octobre 2019



Illustration: Edvard Munch
    
Beaucoup d’hommes souffrent de la solitude. Ils ne sont pas
forcément méchants, ils ne sont pas forcément sournois. La
solitude s’abat sur eux comme l’aigle fond sur sa proie,
l’enfant sur sa glace, la glace dans sa main. On ne choisit
pas la solitude comme on choisit framboise: c’est elle,
framboise, qui vous choisit comme cône.

La solitude n’est pas une maladie, elle ne s’attaque pas
aux fonctions vitales. Pas de symptôme, pas de traitement:
autour de soi le lien se défait et l’on reste seul au bord
de la route, dans le fossé, comme la casserole détachée du
pare-choc arrière de la voiture des jeunes mariés, avec
quelques éraflures sur le manche.

La solitude crée le personnage du solitaire, comme la mort
crée le mort. Elle lui donne ce nom que lui-même porte comme
une croix:

– Tiens, voilà le solitaire.

(On entend un bruit de casserole)

(Gilles Weinzaepflen)

 

Recueil: Noël Jivaro
Traduction:
Editions: Le clou dans le fer

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

la vache est dans le pré (Gilles Weinzaepflen)

Posted by arbrealettres sur 15 octobre 2019




    
la vache est dans le pré
créé pour elle à ruminer
indifférente à l’extrême

(Gilles Weinzaepflen)

 

Recueil: Noël Jivaro
Traduction:
Editions: Le clou dans le fer

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

TU DAMNES PAR LES IMAGES (Giuseppe Ungaretti)

Posted by arbrealettres sur 11 octobre 2019



Illustration: Jean-Jacques Henner
    
TU DAMNES PAR LES IMAGES

Pourquoi les apparences passent-elles?

Si je te touche, belle, tu glaces d’horreur,
Tu montres l’idée nue et, plus cruelle,
Avant que rien m’ait détrompé,
Déjà tu m’as lié à d’autres peines.
Pourquoi crées-tu, pensée, en corrompant?

Pourquoi persévéré-je à t’écouter?

Quel éternel secret
Me hantera toujours en toi?

Je te traque, je te recherche,
Je regravis la pente, sans répit,
Et toujours, inlassable en la tempête
Ou désarmant les rocs,
Tu damnes par les images.

Silences frémissants, élans infinis,
Courses, brûlures jalouses, faux pas,
Rires, tourments, frissons, lèvres inquiètes,
Délirante clameur,
Abandon écumant,
Impérieuse gloire,
Solitude sans nombre,

Votre lumière, je le sais, n’est pas la vraie,

Mais vivrait-on sans tes métamorphoses,
Faute heureuse?

(Giuseppe Ungaretti)

 

Recueil: Vie d’un homme Poésie 1914-1970
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

DESTINÉE (Giuseppe Ungaretti)

Posted by arbrealettres sur 1 octobre 2019



Illustration: Gilbert Garcin
    
DESTINÉE

Tournés à la tâche
comme n’importe quelle
fibre créée
pourquoi nous plaindre?

(Giuseppe Ungaretti)

 

Recueil: Vie d’un homme Poésie 1914-1970
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Essaime la poussière (René Char)

Posted by arbrealettres sur 30 septembre 2019


cena


Tu as été créé pour des moments peu communs
Modifie-toi et disparais sans regret…
Essaime la poussière
Nul ne décèlera votre union

(René Char)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

UN SEUL SOURIRE (René Char)

Posted by arbrealettres sur 28 septembre 2019



Aina Frozt 3153

UN SEUL SOURIRE

Un seul sourire
Chaque étoile à la nuit montante
Un seul sourire pour nous deux

Et l’azur en tes yeux ravis
Contre la masse de la nuit
Trouvait sa flamme dans mes yeux

J’ai vu par besoin de savoir
La haute nuit créer le jour
Sans que nous changions d’apparence

(René Char)

Illustration: Aina Frozt

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je ne veux pas mourir (Rabindranath Tagore)

Posted by arbrealettres sur 14 septembre 2019



Illustration: Josephine Wall
    
Je ne veux pas mourir

Je refuse de mourir dans ce monde si beau,
Je désire vivre parmi les hommes,
Sous ces rayons du soleil au milieu de ces parterres
Si je trouvais un coin dans un coeur vivant.
Le jeu de la vie s’écoule le long de la terre,
Eloignements et rapprochements accompagnent les rires et les pleurs,
Si je peux créer une demeure immortelle
En composant une chanson avec la joie et la peine humaines.
Sinon, que je puisse me réfugier
Au milieu de vous tous pour le reste de ma vie :
Puis-je aider à s’épanouir un bouquet de chanson toujours nouvelles
Pour que tu puisses les cueillir à l’aube et à la tombée de la nuit.
Ayant accepté ces fleurs avec un sourire
Les jeter lorsqu’elles auront fané.

***

Life

I do not want to die out in this beautiful world,
I long to live among men,
Under this sunlight, in this grove of flowers
If I find a place inside a living heart.
The play of life is ever flowing on earth,
Separation, reunion accompanying laughter and tears,
If I can create an immortal abode
By composing a song with human joy and sorrow.
If I cannot, let me have my refuge
In your midst for the rest of my life :
May I help blossoming flowers of ever new songs
For you to pluck at dawn and at dusk.
After accepting those flowers with a smiling face
Throw them away once the flowers will have faded.

(Rabindranath Tagore)

 

Recueil: Tantôt Dièse, Tantôt Bémol
Traduction: Prithwindra Mukherjee
Editions: Shahitya Prakash

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Oui, amour est un mot trop usé (Boris Pasternak)

Posted by arbrealettres sur 4 septembre 2019



Illustration:  Gioia Albano
    
Oui, amour est un mot trop usé :
Je saurai t’inventer autre chose,
Te créer d’autres mots, baptiser
A nouveau, si tu veux, toute chose.

(Boris Pasternak)

 

Recueil: Ma soeur la vie et autres poèmes
Traduction: sous la direction d’Hélène Henry
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Chante, danse (Géo Libbrecht)

Posted by arbrealettres sur 1 septembre 2019



 

Odilon Redon  _portrait-de-la-veuve-domecy [1280x768]

Chante, danse,
va créant,
le mot fertilise

(Géo Libbrecht)

Illustration: Odilon Redon

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Le fossé (Nisargadatta Maharaj)

Posted by arbrealettres sur 28 août 2019




C’est en vous imaginant séparé que vous avez créé le fossé.
Vous n avez pas à le traverser.
Il vous suffit de ne pas le créer.

(Nisargadatta Maharaj)

Illustration: Gilbert Garcin

Posted in méditations | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :