Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘criblé’

Comment se retrouver (Marie-Jeanne Durry)

Posted by arbrealettres sur 3 août 2019



Comment se retrouver
dans l’espace criblé de vies ?

(Marie-Jeanne Durry)

Illustration: Sylvie Lemelin

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Éphémère comme un coquelicot (Pär Lagerkvist)

Posted by arbrealettres sur 28 février 2017



Éphémère comme un coquelicot, comme le pli
dans le vêtement de celui qui marche
un voyageur inconnu
vers un but inconnu.

Qui suis-je?

Comme la flexion d’un brin d’herbe sous le vent.
Lorsqu’il se relève rien ne s’est passé,
absolument rien.

Mais qui est-il, le voyageur?
Celui qui n’est pas éphémère comme moi.
J’interroge. Mais comment pourrait-il m’expliquer?

Tout m’est incompréhensible
sous un ciel criblé d’étoiles.

***

Tillfällig som en vallmo, som vecket i en vandrandes kläder,
en okänd vandrare
med ett okänt mål.

Vem är jag?
Som ett grässtrås böjning i vinden.
När det reser sig igen har ingenting hänt,
ingenting som helst.

Men vem är han, vandraren?
Han som inte är tillfällig som jag.
Jag frågar. Men hur skulle han kunna förklara det för mig?

Obegripligt är mig allting
under en himmel fullskriven med stjärnor.

(Pär Lagerkvist)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ce papillon (Ping Hsin)

Posted by arbrealettres sur 12 janvier 2017



Pourquoi envoyer à la mort des millions de vies
les canons grondent sans fin
Dans la sombre nuit criblée de silences
ce papillon qui palpitait dans ma main
je l’ai relâché par la fenêtre

(Ping Hsin)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ma lumière préférée sur les bouleaux (Josiane Gelot)

Posted by arbrealettres sur 5 mai 2016



Ivan Alifan  e1

Ma lumière préférée sur les bouleaux :
De l’or chauffé à blanc criblé de roux.
On va vers l’hiver, le clinquant
Les rues coiffées en diadème
Le baiser du froid à la lumière.

(Josiane Gelot)

Découvert ici: http://laboucheaoreilles.wordpress.com/

Illustration: Ivan Alifan 

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Au crible de la vie (Paul Eluard)

Posted by arbrealettres sur 20 avril 2016



Max Mitenkov  71b48fde5a3 

Au crible de la vie
fais passer le ciel pur.

(Paul Eluard)

Illustration: Max Mitenkov

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Le démoniaque (Jean Moréas)

Posted by arbrealettres sur 18 novembre 2015



Le démoniaque

Ai-je sucé les sucs d’innommés magistères ?
Quel succube au pied bot m’a-t-il donc envoûté ?
Oh ! Ne l’être plus, oh ! Ne l’avoir pas été !
Suc maléfique, ô magistères délétères !

Point d’holocauste offert sur les autels des Tyrs,
Point d’âpres cauchemars, d’affres épileptiques !
Seuls les rêves pareils aux ciels clairs des tryptiques,
Seuls les désirs nimbés du halo des martyrs !

Qui me rendra jamais l’hermine primitive,
Et le lis virginal, et la sainte forêt
Où, dans le chant des luths, Viviane apparaît
Versant les philtres de sa lèvre fugitive !

Hélas ! Hélas ! Au fond de l’Erèbe épaissi,
J’entends râler mon coeur criblé comme une cible.
Viendra-t-on te briser, sortilège invincible ? –
Hâte-toi, hâte-toi, bon Devin, car voici

Que l’automne se met à secouer les roses,
Et que les jours rieurs s’effacent au lointain,
Et qu’il va s’éteignant le suave matin :
Et demain, c’est trop tard pour les métamorphoses !

(Jean Moréas)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ce balbutiement blanc (André Du Bouchet)

Posted by arbrealettres sur 7 août 2015



Ce balbutiement blanc
cette bulle
la figure
encore criblée de pierres
à côté de chaque roue
dans la paille
qui craque
près de la lumière.

(André Du Bouchet)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

ASTRES DE LA NUIT (André Frénaud)

Posted by arbrealettres sur 3 juillet 2015



 

ASTRES DE LA NUIT

Astres de la nuit
trous dans le grand crible
dont nous fûmes jetés
rebelles en marche
geignants agités
Regarde solennels
amis sentinelles
pour nous accueillir
pas d’arbre de brise
pour monter vers vous
et passer la tête
où reprendre vue
dans ma vie que fut
la jeune lumière.

(André Frénaud)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :