Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘culte’

Le coeur naviguant (Pierrette Micheloud)

Posted by arbrealettres sur 21 janvier 2016



Loin des cultes
qui nous réduisent en cendres
Des temples
où le ciel se force en vain une entrée,
Loin des puissances d’airin
que d’autres puissances culbutent,

Elisons encore la vie
Au sommet du jour blessé.

Plutôt le fruit hasardeux
Que la lettre de marbre,
Plutôt toujours chercher
Et ne jamais savoir:
Arc à travers buissons,
Aile à travers pièges,
Que la sinistre fresque
d’une vérité bouclée.

Le temps fond comme cire,
Et les verrous ne cèdent
qu’au coeur naviguant.

(Pierrette Micheloud)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Nature moignonnée (Michel Deguy)

Posted by arbrealettres sur 21 janvier 2016



(Nature moignonnée, un silence impressionnant; les animaux – oiseaux la plupart –
qui ne jouent plus de rôle dans le culte, retournent à l’état domestique.
Les horloges ont encore du mouvement pour quelques temps,
et voici que des bruits autrefois secondaires
comme ceux de l’indispensable cuisine
emplissent les êtres et font le silence du lieu.
Il prit des mots, les distribua, se disant desquels ont-ils besoin:
Soleil, Liberté, Saül, Mésange …
Mais ils se détournaient aussitôt comme des chiens trompés par un geste de la main;
ils restaient sur leur faim)

(Michel Deguy)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La vague roule et s’effondre (Francis Vielé-Griffin)

Posted by arbrealettres sur 6 mars 2015



 

Adamov Alexey 12 [1280x768]

La vague roule et s’effondre,
Se reploie et remonte et s’éploie :
— Son culte étreint le monde
D’un océan de joies.

La vague se dresse et s’écroule,
S’assemble et brandit sa clarté :
— Elle donne une âme à la foule
Et la pare de sa beauté.

La vague surgit et nous porte,
Nous qui chantions sous nos treilles,
Assis devant notre porte
À compter nos jours pareils ;

Nous qui chantions en poètes,
L’un pour l’autre, nos mêmes soucis,
Savons-nous si nos âmes sont prêtes
Pour les lendemains que voici ?

(Francis Vielé-Griffin)

Illustration: Adamov Alexey

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :