Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘de nouveau’

Je subis de nouveau (Walt Whitman)

Posted by arbrealettres sur 15 juillet 2019



Je subis de nouveau à cette heure l’un de mes nombreux transferts,
je monte les degrés de mes avatars,
alors que d’autres sans doute attendent.

(Walt Whitman)

Illustration

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Rondeau de printemps (Charles d’Orléans)

Posted by arbrealettres sur 8 mai 2019



 

Rondeau de printemps

Le temps a laissé son manteau
De vent, de froidure et de pluie,
Et s’est vêtu de broderie,
De soleil luisant, clair et beau.

Il n’y a bête ni oiseau
Qu’en son jargon ne chante ou crie:
« Le temps a laissé son manteau
De vent, de froidure et de pluie,  »

Rivière, fontaine et ruisseau
Portent en livrée jolie,
Gouttes d’argent, d’orfèvrerie;
Chacun s’habille de nouveau.
Le temps a laissé son manteau.

(Charles d’Orléans)

Illustration: Piel-Colombo

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Abracadabra! (Abdellatif Laâbi)

Posted by arbrealettres sur 19 avril 2018



]e recueille bout par bout
ce qui subsiste en moi
Tessons de colère
lambeaux de passion
escarbilles de joie
Je couds, colle et cautérise
Abracadabra!
Je suis de nouveau debout
Pour quelle autre bataille?

(Abdellatif Laâbi)

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Il y a une lune seule dans la nuit bleue (Edward Estlin Cummings)

Posted by arbrealettres sur 1 février 2018



Illustration: Alix
    
il y a une
lune seule
dans la nuit
bleue

amoureuse des eaux
tremblantes,
aveuglés de silence les
cieux ondulants se languissent où
dans une tension inétoilée
enduite d’ardeur
l’amoureuse jaune

se tient dans l’obscurité muette
svelte
et
pressée

(de nouveau
l’amour lentement
je cueille
de ta bouche langoureuse la

frémissante
fleur)

***

there is a
moon sole
in the blue
night

amorous of waters
tremulous,
blinded with silence the
undulous heaven yearns where

in tense starlessness
anoint with ardor
the yellow lover

stands in the dumb dark
svelte
and
urgent

(again
love i slowly
gather
of thy languorous mouth the

thrilling
flower)

(Edward Estlin Cummings)

 

Recueil: Erotiques
Traduction: Jacques Demarcq
Editions: Seghers

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les temps pavoisaient à coeur joie (Georges-Emmanuel Clancier)

Posted by arbrealettres sur 21 janvier 2018



Illustration: Josephine Wall
    
Les temps pavoisaient à coeur joie,
Toutes fleurs crûment nues de désir
Où se sont abîmés les mâles
Ivres des sèves noires et d’oubli.
Mais les feux s’éteindront de nouveau
Nous renierons l’étendard de la joie.

(Georges-Emmanuel Clancier)

 

Recueil: Le Poème Hanté
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Encore? (Alain Borne)

Posted by arbrealettres sur 4 décembre 2017




    
Encore?

Dis-moi que tout n’est pas fini de mon enfance
que je n’ai pas épuisé les jeux,
ceux où l’on rampe,
ceux où l’eau coule dans la poussière,
que je rirai de nouveau dans un tablier blanc.

Dis-moi que mon âme sera tendre
et que de belles mains inconnues doucement
la couvriront de fleurs
qu’on cherchera encore mon âme
dans mes yeux levés vers le ciel.

Qui sera là tout près de moi ?
quelle voix tranquille assurera
la musique en mon coeur ?

(Alain Borne)

 

Recueil: Oeuvres poétiques complètes
Traduction:
Editions: Curandera

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tes deux seins entre mes mains (Octavio Paz)

Posted by arbrealettres sur 28 septembre 2015




Tes deux seins entre mes mains
eau de nouveau répandue

***

Tus dos pechos entre mis manos
agua otra vez despeñada

(Octavio Paz)

Illustration: Carolyn Albracht

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :