Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘déambulatoire’

L’attente (Robert Sabatier)

Posted by arbrealettres sur 23 août 2016



L’attente

Des mots pour rien : soleil ou coloquinte.
Des mots jetés dans la prison des autres.
Et la virgule. Et la conjugaison
De l’étincelle à la face du feu.
On est si las d’interroger le cri.

Amour, amour, ô déambulatoire
De lèvre à lèvre en ce vieux corps-à-corps
Du moi tragique à sa propre recherche
Et ne trouvant que le vide en sa tombe.

J’en suis au point où la moindre ténèbre
M’éblouirait, où la moindre lumière
Serait lueur de mon assassinat.
Pourquoi cela ? Le néant nous oblige
Au carnaval, aux bals, aux parodies.

Et l’on attend au détour de la phrase
Cet inconnu qui pourrait nous aimer
Comme un soldat son arme, une prêtresse
Son feu sacré, un tiret, deux mots frères,
Pour inventer la cinquième saison.

(Robert Sabatier)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :