Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘dégoûter’

Les questions de la vache (Claude Roy)

Posted by arbrealettres sur 25 août 2022



Illustration: Frédéric Rébéna
    
Les questions de la vache

Pourquoi les chiens sont-ils velus ?
Pourquoi disent-ils
Ouah, ouah avec l’accent anglais ?

Pourquoi remuent-ils la queue
quand il n’y a pas de mouches ?

Pourquoi portent-ils un collier ?
Pourquoi flairent-ils
tout
d’un air intéressé ?

Qui le sait ?

*

Les questions du chien

Pourquoi les vaches ont-elles des cornes ?
Pourquoi disent-elles
Meuh avec l’accent flamand ?

Pourquoi mangent-elles
quand elles ont déjà déjeuné ?

Pourquoi ont-elles le pis plein de lait ?
Pourquoi soufflent-elles d’un air dégoûté ?

Qui le sait ?

(Claude Roy)

 

Recueil: Poèmes de Claude Roy
Traduction:
Editions : Bayard Jeunesse

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La possession (Jean Richepin)

Posted by arbrealettres sur 13 juillet 2018



Illustration: Lucie Llong
    
La possession dégoûte !
Et pourtant je te veux toute
Jusqu’à la dernière goutte.

Car, jamais désaltéré,
Sur tes lèvres je boirai
Toujours de l’inespéré.

(Jean Richepin)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ô chat difficile (Richard Wright)

Posted by arbrealettres sur 15 novembre 2016



 

Ô chat difficile,
Mes excuses pour cette ondée
Qui tant te dégoûte !

***

O finicky cat,
Forgive me for this spring rain
That disgusts you so!

(Richard Wright)

Illustration

 

 

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

LE PLONGEON (Ezra Pound)

Posted by arbrealettres sur 19 décembre 2015




LE PLONGEON

J’aimerais plonger dans l’Inconnu!
Tous ces conforts m’écrasent, m’étouffent!
Je brûle, je bous de trouver du Nouveau!
Nouveaux amis, visages nouveaux,
Lieux nouveaux!
Oh être loin
Ici j’ai tout ce que je veux
— sauf du Nouveau.
Et toi,
Mon amour, très désirée, toujours plus désirée!
Tous les murs, les rues, les pierres me dégoûtent,
La boue, la brume, le brouillard,
Toute cette circulation!
J’aurais voulu me baigner de ta présence
Mais loin d’ici!
Dans l’herbe et les champs et les collines,
Au soleil,
Oh, surtout au soleil,
Loin d’ici, parmi
des étrangers!

(Ezra Pound)

Illustration: Josephine Wall

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :